Un Œil sur GODS LOVE DINOSAURS

Carte d’Identité

2 – 5 joueurs

10 ans

45 min

Tuiles / Placement

Initiés

36 € (Version Anglaise)

Auteur : Kasper Lapp
Illustrateur : Stevo Torres
Éditeur : Pandasaurus Games
Distributeur : Pandasaurus Games


Janvier 2021



Une description rapide

Créez un écosystème parfait et une chaine alimentaire efficace pouvant permettre la survie et la multiplication des Dinosaures sur Terre !

Une partie se déroule en une succession de tours de jeu pendant lesquels le joueur actif effectue deux actions principales :
– Il choisit une tuile « écosystème » du plateau de jeu et la positionne adjacente à une autre dans sa propre zone de jeu, sans forcément respecter les liaisons de type de territoires.
– Si cette tuile contient des icônes représentant un animal, alors il ajoute sur la case correspondante de la tuile l’animal en question. Il peut s’agir d’une « proie » ou d’un « prédateur ».
Si un joueur vide une colonne de tuiles du plateau lors de son choix, alors l’animal figurant en bas de cette colonne est activé pour l’ensemble des joueurs. Ainsi chaque « proie » se reproduit sur une case adjacente de même type de territoire. Les prédateurs se déplacent à la recherche de nourriture. Les tigres se déplacent de deux cases maximum dans n’importe quelle direction. Les aigles se déplacent en ligne droite de trois cases maximum. Ces deux prédateurs doivent obligatoirement finir leur déplacement sur une proie. Si pendant le déplacement, ils occupent une case occupée par une proie, ils la mangent et se reproduisent sur cette même case. Les prédateurs ne pouvant pas se nourrir disparaissent de l’écosystème et sont défaussés. Les proies mangés sont également retirées du jeu.
L’activation d’un animal peut précéder l’activation des dinosaures si la figurine correspondante se trouve dans la même colonne vidée de tuiles. Les joueurs peuvent alors faire naitre un dinosaure dans le nid de la tuile de départ si celui-ci est vide, en payant un œuf de leur réserve personnelle. Les dinosaures se déplacent ensuite dans n’importe quelle direction de cinq cases maximum et doivent terminer leur déplacement obligatoirement sur une montagne vide. Ils mangent l’ensemble les animaux sur leur chemin. Chaque prédateur ainsi mangé permet la naissance d’un œuf, placé dans le nid personnel des joueurs. Les dinosaures sont dans l’obligation de manger au moins un animal pour rester vivant, sous peine d’être défausser. Lorsque tous les joueurs ont activé leurs dinosaures, des tuiles sont ajoutées uniquement sur les colonnes entièrement vides et le Dinosaure du plateau général avance d’une case.

Le décompte final est déclenché lorsqu’il n’y a pas assez de tuiles pour remplir les colonnes vides. Chaque œuf dans le nid des joueurs rapporte un point de victoire, tout comme chaque dinosaure de l’écosystème construit. Le joueur avec le plus de points de victoire remporte la partie.

Oui ou Non

  • Le matériel très beau et hyper agréable
  • Les illustrations des tuiles douces et jolies
  • Une thématique originale, rare, moderne et extrêmement bien concrétisée
  • Véritablement immersif
  • Des règles très accessibles pour une belle profondeur
  • La visualisation simple et concrète des points de victoire
  • D’une fluidité impressionnante
  • Une alliance efficace d’opportunisme tactique et de stratégie
  • Une durée de jeu idéale
  • Une rejouabilité assurée
  • Des interactions omniprésentes
  • Un système de développement ingénieux et très malin
  • Une impression de liberté totale
  • L’importance du timing dans les choix de tuiles et d’activation
  • La construction « visible » d’un écosystème

En Résumé

J’ai eu beau chercher un grand moment des points négatifs à GODS LOVE DINOSAURS, je n’en ai pas trouvé un seul… Allez, peut être l’illustration de la couverture, simple et assez peu représentative du jeu. Mais c’est vraiment un détail qui ne méritait pas que j’ouvre la colonne du pouce baissé tellement ce jeu est fantastique. Je deviendrai bien éditeur rien que pour le positionner sur le marché français ! Je ne doute pas que certains doivent être déjà sur le coup, enfin je l’espère de tout mon cœur, même si le matériel ne contient aucun texte et que les règles sont très facilement compréhensibles pour quelqu’un avec un petit niveau d’anglais. GODS LOVE DINOSAURS vous propose de construire un écosystème afin de prévenir l’extinction des dinosaures. La thématique est originale et moderne, mais surtout parfaitement mise en scène dans un jeu extrêmement immersif où chaque élément est pensé en rapport avec ce thème. Tout repose sur des choix simples sur le papier de récupération et de pose de tuiles. Mais si les premières actions sont un peu effectuées à l’aveugle, les joueurs comprennent très rapidement que chaque décision sera importante et très stratégique pour profiter au maximum de certaines activations mais également pour empêcher les adversaires de pouvoir se développer en même temps. Et plus la partie avance, plus on se rend compte que le positionnement des tuiles, un peu placée à la va vite, demandait également une grande exigence. GODS LOVE DINOSAURS excelle dans le fait de proposer des règles très accessibles, au sein d’une liberté ressentie très forte pour finalement se jouer dans des détails et dans des subtilités tactiques remarquables. Les joueurs découvriront ainsi leurs erreurs sur le tard. Une prouesse pour un titre d’une grande finesse reposant sur des interactions fortes de par sa mécanique parfaitement équilibrée. En effet, chaque décision aura une influence sur les actions adverses, et encore une fois, sans trop l’annoncer de manière extravagante. Les joueurs auront tendance à se concentrer sur leur propre écosystème, un peu le nez dans le guidon, alors que la victoire se joue souvent sur l’opportunisme de profiter au bon moment de la bonne activation, et de priver ses adversaires de bénéfices parallèles, à condition évidemment d’avoir préalablement bien préparé la situation. GODS LOVE DINOSAURS propose une réflexion en amont pour pouvoir être plus fort quand le moment viendra. Et ces choix stratégiques à long terme s’inscrivent dans des dilemmes souvent difficiles alors même que les actions à réaliser sont d’une simplicité déconcertante. Ce qui est prodigieux, c’est l’ingéniosité de la mécanique d’activation des animaux qui porte le jeu et emporte les joueurs, obligés de se laisser entrainer dans une dynamique à la fois contrôlable mais plus forte qu’eux. C’est très rare de voir un jeu entier reposer sur une mécanique dans laquelle on ne peut absolument rien retirer. Chaque élément dépend d’un autre et le jeu se confond totalement avec sa mécanique. C’est elle qui domine, propose et façonne le déroulement des parties. Les joueurs tentent alors de l’influencer sur son timing et les actions qu’elle provoque. GODS LOVE DINOSAURS provoque un plaisir immédiat et intense renforcé par un matériel de qualité et très agréable. La poésie qui s’en dégage contraste avec les lois de la nature cruelles mais indispensables à tout écosystème viable et qui se jouent sous nos yeux. Le jeu propose un décompte final épuré, lisible et très agréable, au temps des salades de points complexes et longues. Un jeu, à la fois léger et profond, conçu pour plaire à un public familial comme pour des joueurs plus aguerris. Son côté pédagogique et sa grande rejouabilité constituent des atouts considérables. Un gigantesque coup de cœur, qui va être difficile de détrôner de la première place de mon « Meep’ Parade » Famille.


D’autres Articles sur ce jeu



Commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s