Un Œil sur DISTRICT NOIR

Carte d’Identité

2 joueurs

10 ans

30 min

Cartes / Bluff / Majorités

Familial

Septembre 2022

15 €

Auteurs : Nao Shimamura & Nobutake Dogen
Illustrateur : Vincent Roché
Éditeur : Spiral Editions
Distributeur : Blackrock Games


Thématique ★★★☆☆
Esthétique ★★★★★
Complexité ★☆☆☆☆
Réflexion ★★★☆☆
Interactions ★★★★★
Rejouabilité ★★★★☆

Une description rapide

Incarnez un criminel réputé et prenez le contrôle de la ville !

Une partie se déroule en quatre manches pendant lesquelles les joueurs effectuent l’une des deux actions possibles, à leur tour de jeu :
– Jouer une carte de leur main au bout de la ligne. Au début de la partie, deux cartes de la pioche sont positionnées face visible, composant une ligne.
– Prendre les cinq dernières cartes de la ligne et les poser dans leur zone de jeu. Cette action ne peut s’effectuer qu’une seule fois par manche.
Lorsque les joueurs ont effectué six actions, la manche se termine. Les joueurs récupèrent cinq nouvelles cartes de la pioche pour entamer une manche suivante.

La partie se termine lorsque la pioche est vide. Les joueurs effectuent le décompte final pour déterminer le vainqueur. Ils prennent en compte toutes les cartes de leur zone de jeu :
– Les malus et les bonus des cartes Trahison et Alliance
– Le chiffre de chaque type de Soutien devient un nombre de points de victoire si le joueur possède la majorité de ce type de cartes.
– Cinq points pour chaque série de quatre Soutiens différents
Le joueur avec le plus de points remporte la partie.

Oui ou Non

  • Une très jolie boîte
  • Un matériel très visuel et agréable (mention spéciale pour les cartes format « Tarot »)
  • Des règles très faciles à prendre en main
  • Des parties rapides aux tours dynamiques, très addictives
  • Un duel d’une grande finesse entre « bluff » et prise de risque
  • Un objectif de collections / majorités agréablement minimaliste
  • Un thème anecdotique

En Résumé

DISTRICT NOIR est le premier jeu de la toute nouvelle maison d’édition Spiral Éditions.

Comme toutes les premières fois, on s’attend à un petit jeu sympa, avec plus ou moins d’imperfections, lui donnant d’ailleurs le plus souvent un certain charme. À l’inverse, on constate, dès l’ouverture de la boîte, que les petits nouveaux sont loin d’être des amateurs. Il suffit d’observer attentivement la beauté des illustrations, l’écriture impeccable de la règle du jeu et la qualité irréprochable du matériel pour constater une vision éditoriale éclairée et très déterminée. Et la chance du débutant, je n’y crois pas vraiment.

Une vision éditoriale éclairée et très déterminée.

Cependant, à en croire les grognements de mon adversaire gaucher, quant au manque d’attention à son égard, il y aurait bien une imperfection. En effet, les informations chiffrées des cartes ne sont présentes que sur leur côté gauche. Très sincèrement, je n’ai pas franchement compris ces revendications. Les cartes d’une même couleur sont porteuses d’un seul et unique numéro, ce qui s’assimile en quelques secondes. De plus, l’aide de jeu, encore une fois parfaitement réalisée, répertorie le type de cartes et leur nombre d’exemplaires. Il n’y a pas de quoi en faire tout en fromage (d’Auvergne, bien évidemment).

Cela dit, si cette remarque sur la « droitisation» des cartes a pris autant d’importance lors de notre première soirée d’essai, c’est plutôt très bon signe. Un, c’est que l’on n’a pas trouvé d’autres défauts au jeu. Deux, c’est que l’on a enchaîné une petite dizaine de parties sans s’en rendre compte. DISTRICT NOIR est très addictif. Les parties sont rapides et les tours hyper dynamiques, ce qui provoque l’envie d’y revenir encore et encore.

Sa facilité d’accès nous a également beaucoup plu. Les règles sont véritablement très simples, et le titre s’avère ainsi très familial. À son tour de jeu, le joueur actif pose une carte au bout de la file ou récupère les cinq dernières pour les ajouter à sa collection, essentiellement dans un objectif de majorité. Attention, simple ne veut pas dire naïf, car il se passe énormément de choses pendant les quinze minutes de partie. Il faut savoir quelle carte jouée et à quel moment pour tenter ou dissuader l’adversaire de récupérer son lot de cartes. Il n’est possible que de prendre des cartes une seule fois par manche et le choix de cet instant est crucial si l’on veut acquérir ou consolider des collections, s’approprier des lieux, sélectionner des bonus tout en évitant les malus. Ainsi, DISTRICT NOIR joue sur les nerfs des protagonistes et la tension se ressent véritablement à chaque instant.

DISTRICT NOIR joue sur les nerfs des protagonistes et la tension se ressent véritablement à chaque instant.

DISTRICT NOIR ne paie pas de mine. Quelques cartes et un jeton premier joueur suffisent finalement à provoquer des émotions intenses. Entre « Bluff » et prise de risque, il réussit à passionner autant qu’un JEKYLL & HYDE, avec lequel je lui trouve quelques similitudes, visuelles et émotionnelles.

Les cartes sont vraiment superbes et illustrent parfaitement le thème, très anecdotique pour le coup. L’objectif à long terme de prises de majorités rend essentiel chaque positionnement de cartes. La « pêche » aux trois cartes Lieu renforce cette tension, puisque leur possession déclenche une victoire immédiate. Ce double objectif donne à DISTRICT NOIR une finesse tactique bien plus élevée que les règles le laissaient présager.

Vous l’aurez compris, DISTRICT NOIR est un partenaire idéal, léger et subtil à la fois. Son minimalisme permet de le glisser dans n’importe quel sac de voyage et de jouer facilement entre deux réunions de travail. Un duel simple, élégant, et malin, qui peut s’avérer selon le choix de notre adversaire, enthousiasmant ou très agaçant. Et c’est bien évidemment un compliment !

Au Final

Brillant ! ★★★★✯

Un duel tendu, mais très élégant, entre « stop ou encore », « bluff » et majorité !


D’autres Articles sur ce jeu



Commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s