Un Œil sur RAJAS OF THE GANGES

Un jeu de Markus Brand et Inka Brand
Illustré par Dennis Lohausen
Edité par R&R Games et HUCH!
Distribué par Atalia

🎂 12 ans
👨‍👩‍👦‍👦 2 – 4 joueurs
⌚ 90 min
🎲 Placement d’ouvriers / Dés / Course
🧠 Initiés

Entrez dans l’histoire de l’Inde en incarnant un Rajah capable de concilier prestige et prospérité à l’époque de l’empire Moghol, entre commerce et grandes constructions.
Chacun leur tour, les joueurs placent un ouvrier sur une des nombreuses cases actions du plateau de jeu. L’action effectuée est le plus souvent payée en défaussant un ou plusieurs dés de couleurs et de valeurs déterminées par l’action elle même et par le joueur. Il est possible de récupérer des dés, vendre des marchandises contre de l’argent, effectuer les actions du Palais, faire progresser son bateau sur le Gange mais surtout agrandir son territoire. En effet, chaque joueur possède un plateau personnel représentant sa Province. C’est en le complétant que les joueurs progressent sur les pistes de Prestige et d’Argent… Ce qui nous amène au but du jeu : être le premier à faire croiser ces deux marqueurs sur ces deux pistes.

👍 Un plateau d’actions superbes et thématiquement très représentatif
👍 Des dés comme monnaie d’échange de réalisation d’actions
👍 Les bonus à aller chercher et disséminés un peu partout
👍 Une fluidité dans l’entremêlement de toutes les actions
👍 Des pictogrammes d’une efficacité impressionnante
👍 Le mélange d’un jeu de pose d’ouvriers et d’un jeu de course
👍 En apparence complexe et tellement évident en réalité
👍 Fonctionne très bien de deux à quatre joueurs
👍 Des interactions et des réflexions subtiles

🤔 Un style graphique pouvant fortement déplaire
🤔 Peu d’originalité

👎 Une thématique en arrière plan de la mécanique
👎 Les plateaux personnels assez vieillots dans le style

J’ai une histoire particulière avec l’Inde, alors RAJAS OF THE GANGES me ramène aux sensations et souvenirs de ce Pays qui m’envahit chaque jour un peu plus. Je ne vais pas m’attarder sur le thème qui, même écrasé par la mécanique, me transporte. Le style graphique ne sera évidemment pas au goût de tout le monde. Il peut même vous faire passer à coté de ce jeu. Et pourtant, il est tellement représentatif de ce qu’est l’Inde, à la fois tourmentée, foisonnante et colorée, qu’à mon sens, il ne pouvait être autre. Passons aux choses sérieuses en évoquant la subtilité d’un jeu de course mélangé à une mécanique de pose d’ouvriers avec l’utilisation de dés comme élément principal du jeu. Tout ça a l’air extrêmement complexe et pourtant il n’en est rien. Tout est absolument évident, très lisible et finalement simple. Les tours de jeu s’enchainent avec fluidité et beaucoup de plaisir. Notre plateau personnel se développe et nous apporte au fur et à mesure de la partie de nouveaux bonus et de nouvelles options possibles. C’est intelligent et profond sans être « chiant »… La gestion des dés, au cœur du jeu, est une merveille. Bref, sans être révolutionnaire, RAJAS OF THE GANGES réunit toutes les qualités d’un excellent jeu intermédiaire. Et puis, il incarne tellement l’Inde : « Tout est possible mais rien n’est facile ». Le jeu viendra vous cueillir à conditions d’accepter de vous laisser ensorceler. Très subjectivement, un de mes chouchous !


Commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s