Un Œil sur BELLUM MAGICA

Carte d’Identité

2 – 5 joueurs

10 ans

30 min

Cartes / Dés / Activation

Familial

27 €

Auteur : Frédéric Guérard
Illustrateur : Sylvain Aublin
Éditeur : Blue Orange
Distributeur : Blackrock Games


Mars 2021



Une description rapide

Devenez le Seigneur maléfique le plus riche et le plus puissant !

Une partie se compose d’une succession de tours de jeu, composés de six phases distinctes, représentant une journée. Les différentes phases sont les suivantes :
– Choix de la horde active. Le premier joueur lance le dé. Le résultat obtenu indique la horde de créatures à prendre en compte durant ce tour de jeu. En effet, chaque joueur possède un plateau personnel sur lequel il est venu placer en début de partie à chaque extrémité une carte « gobelin », possédant des capacités spécifiques. Ainsi, les lignes de capacités sont toutes reliés à un chiffre correspondant à une valeur de dé à obtenir. Après le lancer de dé, chaque joueur peut payer un « tonneau » pour obliger le « capitaine » à relancer le dé. Le « capitaine » lui, peut utiliser un « tonneau » ou un « sort de confusion » pour effectuer cette action. Cette étape ne se termine que lorsque plus aucun joueur ne déclenche de relance.
– Récolte des ressources. Chaque joueur prend la « nourriture » et les « glyphes » récupérés par la horde activée par le lancer de dé.
– Retour des éclaireurs. Le joueur ayant obtenu pendant le tour en cours le plus de « cartes aux trésors » sur sa horde active obtient un « coffre métallique ». A égalité, les joueurs prennent un « coffre en bois ».
– Attaque. Suivant l’ordre du tour, chaque joueur peut lancer une attaque en choisissant son adversaire parmi :
° Le Royaume des Humains : Quatre lieux sont disposés en début de partie au centre de la table, ayant une valeur de défense (bouclier). Pour pouvoir attaquer un lieu, il faut pouvoir au minimum égaler la valeur défensive de la carte avec la valeur d’attaque (épée) de la horde active. Après avoir attaqué un lieu, le joueur récupère le butin indiqué sur la carte lieu et défausse la carte.
° Le Château d’un adversaire : Chaque château possède une capacité défensive qu’il faut pouvoir au moins égaler en force pour attaquer. Toutefois, pour récupérer un butin, il faudra dans votre horde active un voleur capable de voler un « coffre » à l’un de vos adversaires. Chaque voleur activé peut dérober un coffre sans regarder sa valeur.
Des boucliers magiques nécessitent l’utilisation d’épées magiques pour attaquer.
– Recrutement de créatures. Chaque joueur peut recruter des « créatures maléfiques » ou « super maléfiques » en payant le coût des cartes par les ressources demandées. Les créatures ainsi recrutées sont placées à gauche ou à droite du plateau personnel du joueur. Certaines créatures permettent d’obtenir un bonus immédiat renforçant par exemple la défense du château.
– Fin du tour. Remplacer les cartes « lieu » qui ont été défaussées par de nouvelles cartes et passer le dé au nouveau « Capitaine ».

La partie se termine dès qu’un joueur possède 10 coffres ou plus après la phase d’attaque. Les joueurs additionnent la valeur de leurs trésors pour déterminer le vainqueur.

Oui ou Non

  • La qualité remarquable du matériel
  • Le thermoformage impeccable de la boîte
  • Une lisibilité parfaite, et complète en un coup d’œil
  • Les illustrations très colorées et détaillées, attirant fortement l’attention
  • Des règles très accessibles
  • Des phases de jeu fluides et cohérentes
  • La phase de relance, essentielle, tactique, très animée et « fun »
  • Le double choix de l’emplacement des cartes créatures
  • Un mini jeu de gestion de ressources dans lequel chaque dépense doit être réfléchie
  • Beaucoup d’interactions
  • Un plaisir immédiat
  • L’asymétrie des compétences des châteaux créant des souhaits tactiques contradictoires
  • Les vols de coffres suscitant des « règlements de comptes » et situations cocasses
  • Les possibles très rapides changements de situation
  • Des parties de trente minutes
  • Un très grand jeu familial
  • Un nom peu parlant et sans signification
  • Une thématique courante
  • La présence inévitable du hasard

En Résumé

Encore un jeu avec des gobelins, des châteaux à défendre et des lieux à attaquer… Si le thème n’a rien de novateur et s’inscrit dans un courant beaucoup trop représenté à mon sens dans le milieu ludique, BELLUM MAGICA se joue à grand coup de lancer de dé. Et moi, les jeux de dés, j’adore ça ! A la fois synonyme de hasard et de « fun », le dé est de mon point de vue l’élément ludique par excellence et celui avec lequel je m’éclate le plus, et encore davantage quand il s’agit de tenter de dompter son résultat. C’est exactement ce que propose BELLUM MAGICA, derrière un nom latin peu évocateur et ne signifiant malheureusement pas grand chose. Les tours de jeu, composés de six phases rapides et très fluides, s’enchainent avec un immense plaisir. Le cœur du jeu réside dans la lutte proposée autour du lancer de dé par le « Capitaine », car c’est de ce résultat que va dépendre les possibles ressources récoltées, et les éventuelles attaques menant au gain de coffres. Les joueurs peuvent obliger le « Capitaine » à relancer le dé tant qu’ils possèdent des tonneaux. Cette phase, très animée, peut faire passer les joueurs d’un état de réjouissance à celui de déception en quelques secondes. Selon l’asymétrie des châteaux initiaux, et les cartes créatures ajoutées au fur et à mesure de la partie d’un côté ou de l’autre de ce château, les joueurs ne disposent pas du tout des mêmes capacités et espèrent ainsi des résultats de dé bien souvent opposés. Alors, lorsqu’un de nos adversaires oblige le premier joueur à relancer le dé alors que son résultat collait jusque là parfaitement avec nos plans tactiques, les dents grincent et les mots d’oiseaux peuvent d’ailleurs très vite s’envoler… Mais ce n’est rien comparé au sentiment d’injustice lorsqu’on se fait voler un ou plusieurs coffres. Ainsi, il faut savoir équilibrer sa capacité d’attaque, de vol et de défense tout en s’assurant de gagner des ressources précieuses au recrutement de créatures puissantes et ne jamais négliger l’importance des cartes au trésor capables de nous faire gagner quelques coffres assez facilement. Les choix tactiques seront donc difficiles, souvent synonymes de sacrifices, et présents dans quasiment toutes les phases d’un tour de jeu. En effet, en premier lieu, il faudra gérer au mieux les tonneaux dans un mini-jeu aux allures de « stop ou encore » dans lequel chaque joueur va observer attentivement ses adversaires pour savoir à qui profite le lancer de dé actuel et avec quelle intensité. Faut-il espérer le meilleur résultat possible quitte à « griller » toutes ses « cartouches » de relance et risquer de tout perdre ou se contenter d’un résultat juste satisfaisant ? Ensuite, le questionnement portera sur l’attaque. Quel lieu attaquer et pour quelles récompenses ou probables futures représailles ? Enfin, les choix porteront sur les créatures à recruter et leurs capacités. Est-il plus judicieux de privilégier la production de ressource ou la capacité d’attaque ? Ces nombreux choix sont très malins et toujours légers et s’inscrivent dans une stratégie sur le long terme, prenant en compte à la fois des éléments objectifs d’objets concrets à aller récupérer mais aussi une part de relationnel non négligeable et pouvant influer sur le reste de la partie. L’ordre du tour apparait également primordial dans les options à choisir, notamment pour le déclenchement d’attaque dont les lieux disparaissent progressivement. BELLUM MAGICA vous fera passer par tous les états émotionnels, jouant sur la frustration, l’espoir, la rancœur ou la délectation. Gare aux « mauvais perdants » pouvant réagir brutalement à certains vols ou décisions de relance ! Le plaisir est intense et immédiat, porté notamment par une très grande lisibilité du jeu, rendant les interactions précises et extrêmement justes. Les règles du jeu sont très accessibles. Le matériel est splendide, et les illustrations sont « taillées » sur mesure pour le genre familial que propose BELLUM MAGICA. Les parties s’enchainent rapidement, et les rebondissements nombreux nous rendent encore plus enthousiastes à chaque fois. BELLUM MAGICA est tout simplement brillant.


D’autres Articles sur ce jeu



Commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s