Un Œil sur FAUNA

Carte d’Identité

2-6 joueurs

10 ans

60 min

Connaissances / Bluff / Paris / Ambiance

Familial

Mars 2023

36 €

Auteur : Friedemann Friese
Illustrateur : Alexander Jung & Volker Maas & Peter Braun
Éditeur : Huch !
Distributeur : Atalia


Thématique
Esthétique
Complexité
Réflexion
Interactions
Variété

☑️☑️☑️🔲🔲
☑️☑️☑️☑️🔲
☑️🔲🔲🔲🔲
☑️☑️🔲🔲🔲
☑️☑️☑️☑️☑️
☑️☑️☑️🔲🔲

Une description rapide

Soyez le plus malin pour estimer les habitats et les dimensions des 360 animaux répartis sur tout le globe !

Une partie est une succession de manches, pendant lesquels les joueurs doivent estimer les habitats et les dimensions d’un animal. À chaque début de manche, le premier joueur pioche une nouvelle carte Animal qu’il glisse dans l’étui à cartes. Ainsi, seul le nom de l’animal, sa représentation et les informations à rechercher sont visibles. Chaque manche se compose de trois phases :
– Pose des cubes Estimation. En commençant par le premier joueur et à tour de rôle, chaque participant doit poser l’un de ses cubes sur le plateau de jeu, soit dans une région libre du planisphère (pour tenter de trouver l’habitat de l’animal), soit sur une case libre d’une échelle de mesure (pour tenter de trouver la dimension, la taille de la queue ou le poids de l’animal). Lorsqu’un joueur ne veut pas ou ne peut plus positionner de cube, il passe son tour. Cette phase se termine quand tous les joueurs ont passé.
– Décompte des points. La carte Animal est révélée dans son intégralité. Les joueurs décomptent alors les points qu’ils ont obtenus grâce aux positionnements de leurs cubes. Les réponses exactes octroient plus de points que les réponses voisines. Les joueurs récupèrent les cubes qui leur ont permis de remporter des points et perdent les autres.
– Changement de Premier joueur. Chaque joueur récupère un de ses cubes, mis de côté après des mauvaises réponses.

Selon le nombre de joueurs, la partie prend fin après qu’un participant atteigne un certain nombre de points. Le joueur avec le plus de points, à ce moment-là, remporte la partie.

Oui ou Non

  • Un jeu de connaissance différent des autres
  • Une mécanique épurée et explicable en quelques secondes
  • Des sensations de jeu d’ambiance pour un jeu à l’allure culturelle sérieuse
  • Le système de paris sur des méconnaissances, et le bluff qui l’accompagne
  • Des tentatives de réponses basées sur des représentations mentales et gestuelles vraiment très drôles
  • Une gestion de prise de risque avec l’utilisation de ces cubes en nombre limité
  • Un jeu très universel
  • Une carte du monde pas toujours très lisible à certaines endroits
  • Un look encore un peu « vieillot »

En Résumé

La réédition de FAUNA m’a fait poser plein de questions, dont la principale était : pourquoi remettre en boutique un énième jeu de connaissances, qui a sans doute dû prendre un sacré coup de vieux, qui plus est ? Mais ma curiosité n’a pas résisté en remarquant le nom de l’auteur, et ma première partie a eu raison de mes préjugés, et de mes interrogations.

Cela s’appelle une claque ! Celle qui renverse tout sur son passage ! Celle qui vous fait retourner votre veste sur les jeux de « questions-réponses » chiants, voire gênants. Celle qui vous fait dire toutes les cinq minutes : « non mais, ce jeu est génial ». Celle qui démonte vos certitudes sur vos goûts et vos couleurs en un instant ! Pardon FAUNA d’avoir douté de toi. Pardon Friedemann pour avoir cru à une imposture. Pardon Atalia pour ce mauvais jugement.

Oui FAUNA, c’est génial ! Voilà, c’est dit. Pourquoi ? Parce que ce n’est pas un jeu de connaissances comme les autres. FAUNA est un jeu de paris autour de « méconnaissances ». On ne va pas se mentir, à part si, comme moi, vous avez vu des chevaux de Przewalski au cœur des steppes mongoles (oui, je me la pète un peu, il faut bien parfois !), personne ne connaît les réponses. Et c’est exactement ce manque de connaissances, sur des choses non-essentielles, qui crée des situations incroyablement drôles.

FAUNA est un jeu de paris autour de « méconnaissances ».

Les joueurs tentent d’imaginer les tailles des animaux, de leur queue et leur poids tout en étant parfaitement dans l’inconnu. Les gestes accompagnent souvent la parole pour se représenter l’envergure des bestioles. De plus, les noms des animaux donnent parfois des idées de région d’appartenance, fondées sur des préjugés de consonances aussi caricaturaux que saugrenus. Les situations sont cocasses, d’autant plus qu’une part de bluff apparaît pour induire les adversaires dans l’erreur.

Alors qu’il pouvait apparaître chiant sur le papier, FAUNA crée un vrai moment de divertissement, mêlant culture et bonne humeur. Les joueurs oublient presque le côté pédagogique indiscutable du titre. Les discussions sont drôles et souvent à côté de la plaque. Les révélations des réponses représentent un moment savoureux et étonnant.

Les révélations des réponses représentent un moment savoureux et étonnant.

Mais, pour qu’un jeu de connaissances fasse oublier à ce point-là son côté scolaire, il doit reposer sur une mécanique béton. Celle de FAUNA est une merveille de simplicité et d’efficacité. Il s’agit d’une « espèce » de pose d’ouvriers fondée sur des paris. Deux options s’offrent alors aux participants. Ils peuvent coller aux bottes des réponses plausibles des adversaires ou tenter de provoquer le destin en s’essayant à des réponses plus ou moins réfléchies. La prise de risque se mesure dans le nombre de cubes joués, et potentiellement perdus pour un moment, en cas de défaillance. Il faut savoir parier bien et juste !

Il faut absolument y jouer pour comprendre l’instantanéité ludique de cette merveille.

Décidément, Friedemann Friese m’étonnera toujours. FAUNA, initialement sorti en 2010, porte quelque chose de bien plus moderne que certains titres actuels. Il faut absolument y jouer pour comprendre l’instantanéité ludique de cette merveille. Le système de jeu est malin et réveille les joueurs les plus hermétiques à ce type de jeu, dont je faisais partie. J’en parle au passé désormais, mais ne passez surtout pas à côté de ce mixte intelligent entre jeu d’ambiance et jeu culturel.

Au Final

Indispensable ! ★★★★★

Un jeu de connaissance, aux allures d’un « party-game », associant paris, bluff et déductions approximatives amusantes !


le.meeple.jaune a besoin de vous !

Vous pouvez me soutenir en faisant un don sur :
Et/ou en cliquant sur ce lien (tout en acceptant les cookies) pour réaliser vos achats :


D’autres Articles autour de ce Jeu



Une réflexion sur “Un Œil sur FAUNA

Commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s