Un Œil sur PRAGA CAPUT REGNI

Carte d’Identité

1 – 4 joueurs

12 ans

90 min

Tuiles / Développement / Construction

Expert

50 €

Auteur : Vladimír Suchý
Illustrateur : Milan Vavron
Éditeur : Delicious Games
Distributeur : Atalia


Juin 2021

Diamant d’Argent 2021


Une description rapide

Gagnez les faveurs du Roi en participant activement à la construction de Prague !

Une partie se compose d’une succession de tours de jeu durant lesquels les joueurs effectuent trois phases :
– Choisir une tuile action de la Grue d’action et payer éventuellement son coût ou recevoir des points de victoire selon sa position. Chaque emplacement donne également droit à un bonus que le joueur peut récupérer à tout moment de son tour.
– Réaliser une action et éventuellement une action supplémentaire. La tuile choisie en début de tour fait apparaitre deux actions. Le joueur actif choisit d’en réaliser une sur les deux. Les actions possibles sont :
> Gérer les mines. Il s’agit soit de gagner un Or et d’augmenter ses mines d’un niveau, soit de produire une quantité d’or égale à son niveau et de récupérer les éventuels bonus dévoilés à gauche de son marqueur de production.
> Gérer les carrières. Il s’agit soit de gagner une Pierre et d’augmenter ses carrières d’un niveau, soit de produire une quantité de pierres égale à son niveau et de récupérer les éventuels bonus dévoilés à gauche de son marqueur de production.
Lorsque l’un des deux marqueurs de production atteint la dernière case, le joueur peut réclamer un Sceau en payant le coût indiqué afin de gagner des points de victoire lors du décompte final.
> Améliorer une action. Il s’agit de choisir une tuile Amélioration du plateau de jeu pour la positionner sur la case de l’action correspondante de son plateau d’action personnel. Ces tuiles permettent d’obtenir des bonus à chaque fois que l’action améliorée est effectuée. De plus, le joueur fait également progresser son marqueur sur la piste de l’Université Charles.
> Construire un mur. Il s’agit de choisir une tuile Mur du plateau de jeu en payant son coût pour la positionner de manière adjacente à son plateau d’action personnel. Certaines de ces tuiles permettent de déplacer latéralement son marqueur sur le Mur de la Faim. Toutes les tuiles permettent de recevoir un bonus immédiat.
> Construire un bâtiment. Il s’agit de choisir une tuile Bâtiment du plateau de jeu en payant son coût pour la positionner sur un emplacement libre du plateau de jeu autour d’une Place. Certaines de ces tuiles permettent de déplacer latéralement son marqueur sur la Cathédrale St-Vitus. Ces tuiles permettent de recevoir un bonus immédiat et de remporter des points, soit immédiatement selon le nombre de tuiles déjà présentes autour de la place, soit lorsque la place est entièrement entourée de tuiles. Dans ce cas, le joueur ayant le plus de tuiles remportent les deux bonus de la place alors que les autres joueurs présents choisissent un des deux bonus.
Quel que soit le type de tuiles choisi, Amélioration, Mur ou Bâtiment, à chaque fois qu’un joueur connecte un symbole situé sur le côté d’une tuile avec un autre, il reçoit un bonus d’adjacence ou d’angle pour chaque symbole. Ces bonus peuvent être des points, des fenêtres, des jetons bonus, des avancées sur les pistes Université Charles ou Technologies. Cette dernière permet de récupérer des tuiles Technologies donnant des pouvoirs permanents ou immédiat.
> Construire la route Royale. Il s’agit d’avancer d’une case en direction du Pont Charles pour obtenir deux effets bonus, dont un coûtant un œuf. Les deux dernières étapes permettent de construire le Pont et d’obtenir en plus soit des tuiles comportant des bonus supplémentaires, soit des tuiles pourvoyeuses sous condition de points de victoire lors du décompte final.
En plus de son action de tuile, le joueur peut payer des fenêtres pour acheter une action supplémentaire de son choix ou monter d’un niveau sur le Mur de la Faim ou sur la Cathédrale St-Vitus.
– Remettre la tuile sur le premier emplacement disponible dans la zone rouge de la Grue d’action et tourner la grue d’un cran dans le sens horaire. Seules deux fenêtres peuvent être conservées d’un tour sur l’autre.
A chaque fois que le cube symbolisant les tours de jeu tombe dans le trou de la Grue, celui de la plateforme est décalé d’une case vers la gauche. En milieu de partie, des tuiles de niveau II plus puissantes remplacent les tuiles de niveau I.

La partie se termine lorsque le cube de la plateforme est décalé sur le sablier final. Le décompte final peu avoir lieu :
– Les places non encerclées sont résolues. Chaque joueur présent reçoit la récompense inférieure de la place.
– Le niveau atteint par le cube sur la piste Technologie est multiplié par le nombre de points de victoire figurant sur la case atteinte par le cube sur la piste Université Charles.
– Le palier atteint dans la Cathédrale et dans le Mur de la faim détermine un nombre de points de victoire. Chaque rangée vaut également un certain nombre de points de victoire à multiplier par le nombre de jetons bonus obtenus (rouge pour la Cathédrale, bleu pour le Mur de la Faim)
– Le nombre de tuiles Mur construites est comptabilisé
– Les tuiles bonus de niveau V du Pont Charles ainsi que les sceaux réclamés sont comptabilisés
– Les œufs encore en possession rapporte des points de victoire
Le joueur avec le plus de points de victoire à l’issue de ce décompte remporte la partie.

Oui ou Non

  • Visuellement superbe !
  • Un style graphique singulier
  • Un thème parfaitement mis en valeur
  • Une rejouabilité impressionnante
  • Une iconographie parfaite, très facile à appréhender
  • L’idée géniale de la roue des tuiles, à la fois comme cœur du système de jeu et compte tours
  • Le paradoxe entre l’apparente complexité du jeu et la réalité de sa mise en application plutôt abordable
  • Une seule action à réaliser à son tour de jeu aux conséquences multiples
  • Un jeu expert très fluide
  • Une frustration constante de ne pouvoir être sur tous les fronts
  • L’anticipation comme maître mot
  • L’imbrication de tous les éléments entre eux
  • L’enjeu fort des bonus à glaner un peu partout
  • L’amélioration de ses possibilités d’action personnelles
  • Le côté majorité des bâtiments autour des places
  • Fonctionne parfaitement de deux à quatre joueurs
  • Un temps de partie idéal pour ce type de jeu
  • La lecture peu évidente des plateaux en trois dimensions
  • Un plateau très chargé pouvant brouiller les informations
  • Une mise en place légèrement fastidieuse

En Résumé

Je ne vais pas faire durer le suspens plus longtemps, PRAGA CAPUT REGNI est sans aucun doute le jeu expert qui m’a le plus emballé et épaté cette année ! Voilà, c’est dit, fin de la chronique… Bon, comme je suis une fille sympa, je vais tenter de vous en dire un peu plus, même si parfois les mots ne sont pas à la hauteur des sensations.

Déjà, visuellement, on prend une sacrée claque ! Les illustrations, bondées de détails, évoquent avec une grande justesse la thématique dans un style frais, coloré et original. Alors oui, le plateau est très chargé et peut parfois brouiller des informations de jeu. Mais quel plaisir de retrouver Prague, en pleine effervescence, et de redécouvrir son fameux Pont Charles, son mur de la Faim et sa Cathédrale Saint-Vitus dans une ambiance joviale, qui aurait très bien pu être dépeinte de manière austère étant donné le classicisme du thème. Le temps de monter les trois monuments décrits en trois dimensions, et la première partie peut enfin commencer.

Après quelques tours de jeu, on se rend compte très rapidement de la puissance du système de jeu basé sur la Grue des actions. L’idée est aussi simple que géniale et reprend la mécanique très connue de rivière de cartes, pour l’appliquer à des tuiles faisant apparaitre deux types d’action que l’on peut réaliser, et qui seront plus ou moins coûteuses ou bonifiées. Un tour de jeu consiste donc uniquement à choisir une tuile, effectuer l’une des deux actions qu’elle présente et la repositionner au début de la Grue qui tourne alors d’un cran dans le sens horaire. C’est pas plus compliqué que ça… D’autant plus que six actions seulement sont possibles. Oui mais… Tout le génie de PRAGA CAPUT REGNI tient dans les bonus disséminés partout et rendant les choix cornéliens. En effet, chaque action peut rapporter bien plus que sa simple récompense. Les bonus de la roue, d’angle et d’adjacence notamment jouent un rôle capital dans le développement stratégique global. Chaque action doit être optimiser au maximum. L’expérience est d’autant plus tendue que les joueurs effectueront strictement 16 tours de jeu et que les pistes de développement sont nombreuses et exigeantes. Il sera impossible de tout faire et ce malgré une volonté d’être sur tous les fronts.

En prenant la pose de tuiles comme mécanique centrale, PRAGA CAPUT REGNI présente une vraie singularité. En effet, les jeux de tuiles sont majoritairement destinés à un public familial. Très peu de jeux experts se les sont appropriés. Ici, elles sont au service d’un jeu de gestion et de développement puissant, s’octroyant même le luxe de valser sur des objectifs de majorités. Ainsi, leurs placements sont le théâtre d’interactions indirectes très agréables, déjà omniprésentes dans le choix des tuiles Action ou la course aux Sceaux et aux tuiles Pont.

PRAGA CAPUT REGNI peut effrayer par l’épaisseur de son livret de règles ou encore la quantité d’icônes présentes sur les tuiles et autres éléments de jeu. Mais finalement, tout est très fluide et bien plus accessible qu’il n’y parait. L’iconographie est parfaite et évite d’avoir le nez plongé dans les règles du jeu. Attention, quand je parle d’accessibilité, j’évoque la simplicité d’application des règles. Mais la profondeur tactique et stratégique demandée s’oppose à cette aisance. Tous les éléments du jeu s’imbriquent tellement les uns aux les autres qu’il faudra faire preuve d’une grande capacité d’analyse et d’anticipation pour appréhender les subtilités que la mécanique en apparence simple impose.

PRAGA CAPUT REGNI est un bijou, à l’image de la ville qu’il dépeint avec passion. L’auteur réussit à nous faire découvrir sa ville natale dans toutes ses facettes et anecdotes historiques. Le paradoxe entre l’accessibilité de la mécanique et la réflexion qu’elle engendre est de haute voltige. Si l’esprit global de développement, de gestion et de majorité est plutôt commun, la forme que prend l’ensemble des éléments du jeu est très originale et fourmille de détails s’associant parfaitement les uns aux autres pour donner un titre impressionnant aux sensations riches et singulières. Amateurs de jeux costauds, foncez sur les quelques dizaines d’exemplaires encore disponibles en boutiques !


D’autres Articles sur ce jeu



Commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s