Un Œil sur KINGDOMINO ORIGINS

Carte d’Identité

2 – 4 joueurs

8 ans

30 min

Tuiles / Majorité / Gestion

Familial

25 €

Auteur : Bruno Cathala
Illustrateur : Cyril Bouquet
Éditeur : Blue Orange
Distributeur : Tribuo


2021


Une description rapide

Apportez le feu à vos différentes régions et développer au mieux votre tribu en récoltant les ressources naturelles et en recrutant de vaillants cro-magnons.

Ce jeu comprend trois modes de difficulté croissante. Quelque soit le mode joué, la mécanique de base reste inchangée. A chaque tour, quatre dominos sont placés en ligne face cachée en ordre croissant avant d’être dévoilés. Dans l’ordre du tour, déterminé par la position des Chefs de tribu sur la ligne de dominos précédente, le joueur actif pose le domino sélectionné (sur lequel son Chef était placé) dans son domaine, à côté d’un autre domino, en faisant correspondre au moins un type de paysage. L’ensemble du territoire ne doit pas excéder un carré de 5×5 cases. Puis, il positionne son Chef de tribu sur un domino libre de la nouvelle ligne formée.

La partie s’achève après 12 tours de jeu. Chaque région rapporte autant de points de confort que son nombre de cases multiplié par le nombre d’icônes Feu présentes dans cette région. Les joueurs additionnent les points de confort de chacune de leurs régions pour déterminer le vainqueur.

Mode 1 : Découverte
Lorsqu’un joueur ajoute un volcan à son territoire, celui-ci projette du feu à un nombre de cases adjacentes déterminés par le nombre de cratères qu’il possède. Le joueur place alors un jeton Feu correspondant sur une case sans jeton Feu et sans icône Feu de son choix parmi celles éligibles.

Mode 2 : Totem
Lorsqu’un joueur ajoute un domino dans son domaine sur lequel figure une ou plusieurs icônes Ressource, ils placent les ressources correspondantes sur les cases les illustrant. Attention, les projections de feu détruisent les ressources sur les cases où elles atterrissent. Quand un joueur obtient la majorité sur un type de ressource par rapport aux autres joueurs, il récupère la tuile Totem de cette ressource. En fin de partie, les tuiles Totem octroient des points de victoire supplémentaires à leurs possesseurs.

Mode 3 : Tribu

A la fin de son tour de jeu, un joueur peut dépenser des ressources présentes sur son territoire pour recruter un Cro-magnon. Tout comme les ressources, les projections de feu détruisent les tuiles Cro-magnon. La tuile Cro-magnon choisie est alors positionnée sur une case sans ressource, sans jeton ou icône feu et sera pourvoyeuse de points de victoire en fin de partie selon conditions.

Oui ou Non

  • Des illustrations magnifiques
  • Un matériel très agréable, coloré et moderne
  • Des ressources très « stylées »
  • Les trois modes de jeu de difficulté croissante et d’expériences relativement différentes
  • L’utilisation tactique des projections de feu
  • Des choix multiples entre terrains, ressources et Cro-magnons
  • Encore plus tout terrain et intergénérationnel que les versions précédentes
  • La force des intéractions
  • Des parties fluides, dynamiques et rapides
  • Fonctionne à merveille de 2 à 4 joueurs
  • L’intégration de la notion de majorité
  • Un casse tête redoutable, empruntant des éléments mécaniques d’autres boites de la série
  • La qualité de certaines tuiles dont la première couche de carton se décolle
  • Risque de doublon avec le jeu initial KINGDOMINO
  • Peu de surprise au final

En Résumé

KINGDOMINO ORIGINS est la quatrième déclinaison du jeu initial KINGDOMINO, après QUEENDOMINO, DUEL, et DRAGOMINO, sans compter l’extension AGE OF GIANTS. Même si l’effet de surprise n’est plus vraiment d’actualité, le plaisir de découvrir un nouveau jeu de cette gamme est toujours intact, tant elle a marqué d’une emprunte forte et indélébile le milieu ludique de ces dernières années.

Changement de ton pour KINGDOMINO ORIGINS. Adieu Rois, Châteaux et Couronnes et bonjour Mammouth, Silex et Volcans. Aucun doute, le jeu porte bien son nom. Nous voilà plongés en pleine Préhistoire pour mieux revenir aux entrailles du jeu. En effet, ce dernier titre emprunte des éléments présents dans les anciens pour faire un jeu complet, retraçant presque l’histoire de l’évolution de la gamme. Le résultat est d’une efficacité redoutable et permet aux nouveaux joueurs de découvrir l’étendu des possibilités de la mécanique tout en consolidant un plaisir ludique toujours intact des amoureux des opus précédents.

La forme de KINGDOMINO ORIGINS est aussi solide que le fond. Trois modes de jeu sont proposés, de difficulté croissante. Les règles de base restent inchangées d’un niveau à l’autre. On retrouve bien la pureté mécanique qui a fait le succès du jeu original. Le premier mode ressemble d’ailleurs beaucoup à KINGDOMINO. Son accessibilité est quasiment équivalente. Des volcans apparaissent et projettent du feu sur des cases choisies adjacentes, apportant un peu plus de souplesse tactique que les couronnes immuables du jeu initial. Le deuxième mode, en ajoutant les ressources spécifiques à chaque type de terrain, introduit un objectif de majorité plaisant sans être vraiment original. Mais le glissement vers un jeu de gestion se précise lentement et se concrétise dans le mode le plus complexe. En effet, les ressources deviennent une monnaie d’échange pour obtenir l’aide de précieux Cro-magnons, qui s’avèrent être en réalité des objectifs à réaliser.

Tout est absolument logique et thématiquement cohérent dans ce chaînage de modes de jeu. Tout devient progressivement plus complexe et tendu. Les objectifs se multiplient et les réflexions portent désormais non plus seulement sur le choix de tuiles et leur agencement. Les projections de feu doivent être positionnées au mieux. Les majorités de ressources occupent les esprits. Le recrutement de Cro-magnons peuvent faire la différence en fin de partie mais demande une gestion exigeante de son domaine. Ainsi, KINGDOMINO ORIGINS associe ingénieusement un ensemble d’ingrédients concrets tout en conservant sa base abstraite.

La mécanique de base laisse toujours autant la place à des intéractions malicieuses. Elles sont renforcées par la notion de majorité du mode Totem, alors que le mode Tribu replonge les joueurs dans des réflexions plus solitaires, le nez légèrement dans le guidon.

KINGDOMINO ORIGINS est une vraie réussite. Les sensations apparaissent différentes en fonction du mode choisi. Il s’adapte parfaitement à tout type de public et permet une variabilité et une évolution intelligente. La direction artistique est toujours aussi admirable et moderne. Ce nouveau thème est brillamment mis en valeur et apporte un vent de fraicheur. Cela dit, si vous possédez déjà un ou plusieurs jeux de la gamme, notamment KINGDOMINO OU QUEENDOMINO, cette version n’est peut être pas indispensable. Par contre KINGDOMINO ORIGINS est un tout en un absolument incontournable pour les néophytes ou les collectionneurs.


D’autres Articles sur ce jeu



Commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s