Un Œil sur VIVARIUM

Carte d’Identité

2-4 joueurs

10 ans

30 min

Dominos / Collection

Familial

Novembre 2022

22 €

Auteur : Frédéric Vuagnat
Illustrateur : Satoshi Matsuraa
Éditeur : Studio H
Distributeur : Gigamic


Thématique ★★☆☆☆
Esthétique ★★★★★
Complexité ★★★☆☆
Réflexion ★★★☆☆
Interactions ★★★☆☆
Rejouabilité ★★★☆☆

Une description rapide

Recensez les fascinantes nouvelles espèces d’un mystérieux continent, tout juste découvert !

Une partie se déroule en sept manches, pendant lesquelles les joueurs jouent alternativement deux fois. À leur tour, ils réalisent deux actions :
– Ils échangent le domino du centre de la table avec l’un des deux qu’ils possèdent.
– Ils prennent une carte du plateau de jeu dont l’emplacement correspond aux coordonnées déterminées par un des deux chiffres présents sur les deux dominos qu’ils possèdent. Il est possible de ne pas sélectionner de cartes et de prendre deux gemmes à la place. Il est aussi possible de dépenser une gemme pour augmenter ou diminuer une valeur d’un domino. Les cartes sont de trois types :
° Les créatures portent des points de victoire et sont choisies dans un objectif de collection par type
° Les Équipements rapportent des gemmes et possèdent une capacité spéciale immédiate ou à appliquer en fin de partie.
° Les Contrats sont des objectifs de collection personnelle permettant de gagner des points en fonction des autres cartes possédées en fin de partie.
Au début de chaque manche, un jeton Priorité est dévoilé et détermine un type de cartes apportant des bonus pour la manche en cours lorsqu’il est sélectionné. De plus, le joueur possédant le plus de ce type à la fin d’une manche, remporte le jeton, synonyme de points de victoire en fin de partie.

La partie se termine à la fin de la septième manche. Les joueurs comptent :
– Les points de victoire portés par leurs cartes Créature.
– Un point par gemme restante
– Deux points par jeton Priorité possédé.
– Les points qu’octroient les cartes Contrat possédées
Le joueur avec le plus de points de victoire remporte la partie.

Oui ou Non

  • Un beau matériel, agréable à manipuler et de très grande qualité
  • Une utilisation originale des dominos comme indicateurs de coordonnées
  • Des collections de cartes plutôt classiques mais efficaces
  • Du pur opportunisme
  • Des intéractions indirectes fortes mais efficientes après plusieurs parties
  • Une ambiance froide autour de la table portée par une impression très scolaire
  • Le manque de variété des cartes Objectif et Équipement
  • Relativement répétitif
  • Une certaine facilité à obtenir la carte souhaitée

En Résumé

La très jolie boîte de VIVARIUM donne une excellente première impression, tout comme les illustrations des cartes, au style très singulier et moderne. Le matériel n’est pas en reste. Il est de qualité et compacté de façon à faire croire à un titre léger, ce qu’il est, mais de manière plus nuancée…

En effet, les joueurs auront pour objectif de réaliser des collections de cartes qu’ils choisiront de manière très sélective sur un plateau commun par une mécanique plutôt originale d’association de dominos. Si les règles apparaissent plutôt accessibles, la gymnastique intellectuelle demandée s’avère un cran au-dessus, sans pour autant devenir insurmontable. Les joueurs choisissent ainsi une valeur sur les deux dominos qu’ils possèdent pour récupérer la carte correspondant aux coordonnées du plateau associées à ces valeurs. C’est à la fois simple, malin et pas commun… Je dirai même rafraîchissant ! Le reste est malheureusement moins original puisqu’il s’agira d’accumuler des couleurs de cartes ou des symboles selon des objectifs personnels.

Oui, mais ces objectifs se récupèrent également sur le plateau commun. Ainsi, les joueurs se construisent eux-mêmes leur façon de scorer. Et ça aussi, c’est plutôt chouette ! De plus, comme le plateau n’est complété qu’en fin de manche, il est obligatoire de « sauter » sur une carte que l’on convoite avant les autres. Il y a indéniablement par cet aspect, une notion de course à l’opportunité, qui apporte tension et intéractions.

Il y a indéniablement par cet aspect, une notion de course à l’opportunité, qui apporte tension et intéractions.

D’ailleurs, les interactions ne se limitent pas aux choix des différentes cartes. L’échange obligatoire d’un domino au début de son tour de jeu influe considérablement sur les opportunités qu’on va laisser au joueur suivant. Et ça aussi, c’est bien trouvé. Alors pourquoi VIVARIUM n’a pas eu le succès (chez moi) de son potentiel ?

Déjà, malgré les intéractions, l’ambiance autour de la table est très froide, sans doute due au côté très scolaire des recherches de coordonnées optimales. De plus, il faut quelques parties pour se décoller le nez de sa propre collection et commencer à se séparer d’un domino pouvant mettre dans l’embarras son adversaire, ou à sélectionner une carte uniquement pour en priver un camarade. Aussi, les gemmes permettant de jouer sur les valeurs de dominos sont assez facilement récupérables, ce qui facilitent grandement les sélections de cartes. En gros, on parvient pratiquement à chaque fois à récupérer celle qui nous fait des appels de phares. Ainsi, paradoxalement à l’ambiance polaire, il manque un peu de tension.

L’ambiance autour de la table est très froide, sans doute due au côté très scolaire des recherches de coordonnées optimales.

Autre point quelque peu regrettable, c’est le peu de variété des cartes Objectif et Équipement. La mécanique étant déjà assez répétitive, le fait de revoir passer la même carte plusieurs fois dans la partie contribue à trouver le temps un peu long.

Pourtant, très objectivement, VIVARIUM tourne très bien et j’y rejouerai avec plaisir. Les deux idées fondatrices du jeu, à savoir l’utilisation des dominos et la construction de son propre « scoring » fonctionnent avec efficacité. L’opportunisme que le jeu réclame fait monter quelques fois l’adrénaline et les interactions sont de plus en plus subtiles au fur et à mesure des parties. Non, vraiment, VIVARIUM est un bon jeu, élégant et agréable. Un peu plus corsé et varié, il deviendrait encore meilleur !

Au Final

Agréable !
★★★✯☆

Un « Twist » original autour des dominos pour des collections plutôt classiques !


D’autres Articles sur ce jeu



Une réflexion sur “Un Œil sur VIVARIUM

Commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s