Un Œil sur FRESCO – Revised Edition

Carte d’Identité

2-4 joueurs

10 ans

60 min

Programmation / Pose d’Ouvriers

Familial / Amateur

2021

45 € (Anglais/ Allemand)

Auteurs : Marco Ruskowski & Marcel Süßelbeck
Illustrateur : Oliver Schlemmer
Éditeur : Queen Games
Distributeur : Queen Games


Thématique ★★★★☆
Esthétique ★★★★☆
Complexité ★★★☆☆
Réflexion ★★★★☆
Interactions ★★★★☆
Rejouabilité ★★★★☆

Une description rapide

Incarnez des peintres, chargés par l’Évêque, de restaurer la fresque de la Cathédrale.

Une partie se compose d’une succession de tours, composés de trois phases :
– Choisir l’heure du réveil et ajuster son humeur. Les joueurs, dans l’ordre inverse des points de victoire accumulés jusqu’à présent, positionnent leur Peintre sur l’un des emplacements libres de l’Auberge. Ceux-ci déterminent l’ordre du tour, un bonus ou un malus sur la piste d’Humeur ainsi que le prix des Couleurs au Marché.
– Planifier et effectuer les actions. Dans un premier temps, les joueurs planifient secrètement et simultanément les actions que feront leurs ouvriers en les positionnant sur les cases associéeM de leur plateau personnel. Puis, selon ce placement tout en respectant l’ordre du tour et l’ordre des actions, les joueurs peuvent :
° Acheter des Couleurs ou Fermer l’un des Stands. Il s’agit d’acheter des tuiles d’un stand du Marché afin de récupérer les couleurs correspondantes. Après le passage d’un joueur, le stand d’achat n’est plus accessible.
° Restaurer la Fresque ou l’Autel. Il s’agit de défausser les Couleurs demandées par les tuiles à restaurer afin de récupérer ces tuiles pourvoyeuses de points de victoire. La présence de l’Évêque sur la tuile ou sur une des tuiles adjacentes permet de gagner un bonus de points. Il peut être déplacer avant toute restauration d’une partie de la fresque. Des couleurs peuvent également être utilisées pour restaurer l’Autel même si cette action apparait moins rentable.
° Peindre des Portraits. Il s’agit de récupérer de l’argent.
° Mélanger des couleurs. Il s’agit de défausser deux couleurs pour obtenir une couleur améliorée.
° Améliorer son humeur. Il s’agit de progresser de deux niveaux sur la piste d’Humeur. Cette piste permet de récupérer un ouvrier supplémentaire en atteignant les deux dernières cases. Inversement, il est possible de perdre un ouvrier en atteignant les deux dernières.
– Préparer le tour suivant. Toutes les tuiles du Marché sont repositionnées au hasard. Les joueurs reçoivent l’argent que leur procure les morceaux de Fresque qu’ils ont restaurés et récupèrent leurs ouvriers positionnés sur les cases d’action.

S’il reste 6 tuiles ou moins sur le plateau de jeu au début d’un tour, les joueurs en effectuent un dernier en retournant leur plateau personnel sur la face 2 permettant de restaurer la Fresque (ou l’Autel) deux fois. Ils ajoutent à leur score deux points de victoire par pièce d’argent qu’ils leur restent. Le joueur ayant le plus de points remporte la partie.

Oui ou Non

  • Une thématique originale, plaisante, et très bien concrétisée
  • Visuellement très attrayant
  • Un matériel de qualité, agréable et bien pensé
  • Des règles accessibles
  • Une association très efficace de programmation, pose d’ouvriers et livraison de ressources
  • La gestion essentielle de l’heure de réveil
  • Une durée de jeu idéale
  • De fortes intéractions indirectes
  • Un juste équilibre entre profondeur et légèreté
  • Un excellent jeu d’initiation aux joueurs débutants
  • Des modules permettant de varier légèrement l’expérience de jeu
  • Des mécaniques classiques
  • Peut apparaître répétitif et peu varié sur le long terme
  • Le joueur fictif à deux joueurs

En Résumé

FRESCO est un classique dans tous les sens du terme. Sa réputation, sa thématique et sa mécanique reflètent à la perfection cette caractéristique. Lorsque des dizaines de nouveautés sortent chaque semaine, il est de bon ton de revenir aux anciens, d’autant plus quand il s’agit d’une découverte personnelle et qu’une réédition vient de voir le jour.

Le matériel à été repensé. Adieu les cubes en bois symbolisant les pots de peinture, place aux tuiles. De même, le plateau de jeu s’est refait une beauté. Il apparaît plus lumineux et moderne. Pourtant l’esprit général est bien conservé. La très belle fresque, qui se dévoile peu à peu, rappelant le plafond de la Chapelle Sixtine, que les joueurs rénovent, reste l’élément central du jeu. Difficile d’y rester insensible… FRESCO porte plus que bien son nom. En effet, outre l’évocation de la thématique, la direction artistique est élégante mais frisquette. Elle témoigne d’un pur jeu « à l’allemande ».

La très belle fresque, qui se dévoile peu à peu, rappelant le plafond de la Chapelle Sixtine, que les joueurs rénovent, reste l’élément central du jeu. Difficile d’y rester insensible…

Il n’est pas question de cubes en bois mais plutôt d’une mécanique de programmation de pose d’ouvriers associée à de la livraison de ressources. Le thème est pour une fois parfaitement représenté. Tout est logique, ce qui rend les règles du jeu encore plus accessibles. Pour exemple, l’heure de réveil de chaque ouvrier détermine son ordre de jeu, son humeur ainsi que le prix des Couleurs au marché. C’est d’ailleurs dans ce premier choix stratégique que FRESCO va prendre une grande partie de sa profondeur. Vaut-il mieux jouer en premier, régresser sur la piste d’humeur et payer les tuiles une petite fortune, ou être économe, joyeux mais se contenter des miettes laissées par les adversaires ?

Oui, FRESCO promet de fortes interactions indirectes. Chaque élément est disponible en quantité très limitée, que ce soit les pots de peinture à acheter ou les morceaux de fresque à peindre. Les joueurs vont en permanence jouer des coudes pour non seulement obtenir les moyens mais aussi réaliser les objectifs.

Pourtant, la mécanique principale de prévision d’actions est un moment de réflexion très solitaire. L’ordre imposé des actions, dans la phase suivante, suppose des calculs rigoureux pour rentabiliser chacune d’entre elles. Mais les joueurs devront aussi tenter de percevoir ce que vont effectuer les autres joueurs. C’est indispensable pour ne pas se retrouver le bec dans l’eau. A première vue et étant donné le nombre de tuiles à rénover, les joueurs sont loin de s’imaginer qu’ils vont se marcher dessus… Et pourtant, c’est bien le cas, et plus souvent qu’ils ne le pensaient. Les plus malins sauront accélérer ou temporiser dans la rénovation pour ne pas être trop enquiquiné.

Il est un jeu de gestion parfaitement réglé entre légèreté et profondeur, ce qui lui permet d’initier sans rougir les néophytes dans un décor très agréable.

FRESCO ne présente pas une grande originalité aujourd’hui, au regard du nombre de jeux de pose d’ouvriers qui existent. Mais sont efficacité étonne. Seule sa thématique est réellement singulière. Pourtant, sa fluidité et son accessibilité permettent aux plus jeunes ou aux joueurs occasionnels de s’y confronter avec plaisir. Il est un jeu de gestion parfaitement réglé entre légèreté et profondeur, ce qui lui permet d’initier sans rougir les néophytes dans un décor très agréable et de faire revenir les joueurs plus réguliers de temps en temps.

Au Final

Remarquable ! ★★★★☆

Un Classique, beau et idéal pour découvrir les jeux modernes.


D’autres Articles sur ce jeu



Commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s