Un Œil sur CERBERE

Carte d’Identité

3 – 7 joueurs

10 ans

45 min

Ambiance / Bluff / Semi-Coopératif

Familial

30 €

Auteur : Pierre Buty
Illustrateur : Pierre Ples
Éditeur : La Boite de Jeu
Distributeur : Blackrock Games


2018


Une description rapide

Fuyez les Enfers, et semez Cerbère à vos trousse, pour embarquer vers la sérénité.

CERBERE est un jeu semi-coopératif dans lequel vous pouvez gagner de deux façons :
– S’échapper. Vous devez rejoindre la barque, positionnée à la fin du chemin, mais vous ne pourrez larguer les amarres uniquement quand celle-ci sera remplie.
– Obtenir la clémence de Cerbère. Les joueurs qui se sont fait rattrapés assez tôt par Cerbère deviennent son incarnation et doivent empêcher la fuite des aventuriers restants.
Que vous incarniez un aventurier ou Cerbère, les tours de jeu restent identiques. Par contre, vous ne jouez pas avec les mêmes faces des cartes actions, vous piochez des cartes « bonus » dans deux paquets différents et surtout vous n’avez pas le même objectif final. A leur tour de jeu, les joueurs doivent jouer une carte « action » de leur main, en appliquer l’un des deux effets possibles et éventuellement jouer une carte « survie » ou « trahison » avant ou après leur carte « action ». Les cartes des aventuriers permettent d’évoluer sur le plateau , de faire évoluer les autres joueurs tout en ayant comme contrainte d’augmenter la vitesse du dé de la rage de Cerbère et d’accélérer son départ à la « chasse ». Les cartes « cerbère » permettent de ralentir les aventuriers, voire de les faire reculer, mais également d’améliorer les condition de chasse de Cerbère. Lors d’une chasse, déclenchée par l’arrivée du dé de vitesse sur la dernière case de la piste de rage, Cerbère parcourt un nombre de cases égales à la valeur de son dé. Il peut capturer un aventurier en le rejoignant sur sa case. Cet aventurier devient alors Cerbère.

Une victoire des aventuriers survient lorsque tous les emplacements de la barque sont occupés à la fin d’un tour d’un joueur. Les joueurs dans la barque gagnent la partie. Cerbère remporte la partie s’il parvient à capturer tous les aventuriers ou que la barque est certaine de ne pas être remplie.

Oui ou Non

  • Un matériel colorée, très lisible et agréable
  • Les plateaux combinables différemment entre eux pour plus de variété
  • Les possibilités d’adapter la difficulté des parties
  • Le juste milieu à trouver entre « égoïsme » et « générosité »
  • Un jeu de négociations, promesses et « petits arrangements entre amis » tenus ou non !
  • Le bluff omniprésent
  • Le passage de l’état d’aventurier à l’incarnation de Cerbère
  • Des tours de jeu très fluides
  • Un esprit « semi-coopératif » plutôt amusant
  • Beaucoup de rebondissements et changements de situation
  • Des règles très accessibles
  • Meilleur à partir de 5 joueurs
  • Nécessite la présence de joueurs « tchatcheurs » et « bluffeurs » pour que la sauce prenne
  • Un jeu coincé entre ambiance en demie-teinte et stratégie légère
  • Peut trainer en longueur pour ce type de jeu

En Résumé

CERBÈRE fait partie de ces jeux pour lesquels se sont avant tout les joueurs qui lui donnent une véritable envergure. En effet, la capacité des personnes autour de la table à « bluffer », parlementer, négocier, créer des alliances et les défaire sans aucun scrupule est une nécessité pour que CERBÈRE trouve son rythme de croisière, un peu coincé entre un jeu d’ambiance et un jeu plus calculatoire et stratégique qu’il n’y parait. Ses règles, très accessibles, semblent orienter le jeu davantage vers un jeu « d’apéro » ou de « fin de soirée », ce qui est également confirmé par l’obligation de réunir minimum cinq joueurs pour que la mécanique soit optimale. Mais, très rapidement, des subtilités apparaissent dans les choix à effectuer sur le très court terme et sur une vision plus globale de la partie. Ainsi, il faut arriver à concilier notre propre avancée tout en jouant sur les susceptibilités de nos partenaires / adversaires afin de les convaincre de nous aider, ou tout du moins de ne pas s’attirer leurs futures et probables vengeances. Et c’est très précisément dans ce concept relationnel, presque politique que CERBÈRE convainc le plus. Il devient un redoutable jeu « d’enfumage » ou les promesses s’accumulent et ne se respectent quasiment jamais et à travers lesquelles il est possible de déceler la personnalité de chacun des joueurs autour de la table. CERBÈRE est donc bien plus malin qu’un jeu d’ambiance traditionnel mais plutôt limité dans son système de jeu pour se revendiquer un jeu de grande stratégie. Et cette délicate position se ressent au cours des parties, qui peuvent devenir aussi palpitantes qu’ennuyeuses selon le degré d’investissement des joueurs. Pourtant, tout est bien pensé et fonctionne de manière fluide et les changements soudains et fréquents de situations sont très appréciables et donnent un côté romanesque à chaque partie. Le passage de l’état d’aventurier à celui de cerbère, rempli de rancœurs souvent ridicules, se pose comme l’élément fondamental du jeu et constitue véritablement le bouleversement de loin le plus amusant. CERBÈRE incarnera avec justesse le jeu que vous en ferez… Les joueurs définiront par eux même et inconsciemment la position du curseur entre « sérieux » et « fun », comme il pourront définir, cette fois-ci objectivement, le niveau de difficulté de chaque partie. Une chose est certaine, CERBÈRE propose une originalité globale rafraichissante et intelligente, même s’il joue sur un fil tendu et risqué.


D’autres Articles sur ce jeu



Commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s