Un Œil sur LOSER

Un jeu de Bruno Cathala et Vincent Dutrait
Illustré par Aleksandra Petruk
Edité par Lifestyle Boardgames
Distribué par Atalia

🎂 8 ans
👨‍👩‍👧‍👦 3 – 6 joueurs
⌚ 15 min
🎲 Cartes / Déduction
🧠 Familial

Transformez vos adversaires en grenouille en usant de vos pouvoirs magiques.
Au centre de la table, et selon le nombre de joueurs, des cartes potions sont posées faces visibles ou cachées accompagnées de deux cartes actions. Les cartes potions portent des numéros de 1 à 19.
A votre tour, jouez une carte potion bleue de votre main phase visible ou rouge face cachée. Si cette carte est bleue, vous avez le choix entre deux actions bonus, à savoir appliquer l’effet d’une carte sortilège de votre main ou appliquer l’effet d’une carte action au centre de la table. A la fin de chaque manche, les joueurs doivent voter en essayant de déterminer si leur dernière carte en main est la plus forte autour de la table. Un perdant est désigné selon la correspondance des votes et de la carte en main de chaque joueur. Le perdant doit retourner une carte de son personnage sur le côté « grenouille ». Si le personnage d’un joueur est constitué de deux faces « grenouille », il est alors désigné grand « Loser ».

👍 Un format de jeu idéal en voyage
👍 L’idée original du perdant unique
👍 Du bluff et de la déduction
👍 Une ambiance « fourbe » autour de la table
👍 Rapide et dynamique
👍 Le chaos et les « coups » donnés par les cartes « Sortilèges »
👍 Le moment de la phase de votes
👍 Des règles simples pour un jeu très accessible

🤔 Beaucoup plus amusant autour de 5 joueurs

👎 Peut déplaire aux joueurs « Peace&Love »
👎 Une rejouabilité limitée

Un jeu signé Bruno Cathala et Vincent Dutrait ne pouvait qu’attirer mon attention. LOSER propose donc le pari de désigner un perdant plutôt qu’un gagnant. J’aime beaucoup cette idée fun et décalée. L’originalité de cette petite boite tient surtout de cette idée mais aussi de la désignation du perdant par vote, non pas tant pour la carte qu’il a en main mais surtout pour l’idée qu’il s’en fait. Pour le reste, le jeu se veut très accessible et oscille habilement entre déduction et bluff. Autant dire que l’ambiance autour de la table est plutôt amusante. Les cartes Sortilèges apportent du fun dans le chaos qu’elles provoquent. Il est certain que quelques joueurs passeront leur chemin devant le peu de contrôle du jeu en général et les « coups bas » parfois reçus. N’étant clairement pas la cible de ce genre de jeu pouvant s’apparenter à « Love Letter », j’ai tout de même passé de bons moments. Un jeu rapide, rythmé et original de par son objectif.



Commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s