Un Œil sur COMPLICES

Carte d’Identité

2 joueurs

10 ans

30 min

Coopératif / Ambiance / Communication

Familial

2022

27 €

Auteurs : Antonin Boccara & Arthur Anguilla & Jules Messaud
Illustrateur : Pauline Berdal
Éditeur : OldChap Editions
Distributeur : Blackrock Games


Thématique ★★★★★
Esthétique ★★★☆☆
Complexité ★★☆☆☆
Réflexion ★★★☆☆
Interactions ★★★★★
Rejouabilité ★★★☆☆

Une description rapide

Incarnez un duo de voleurs cherchant à dérober un maximum de pièces de monnaie tout en évitant les nombreux lasers de sécurité !

Une partie se déroule en quatre manches, pour quatre cambriolages dans quatre salles différentes. Un cambriolage se compose de trois phases :
– Préparation. Les joueurs ont 30 secondes pour observer, sans leurs lunettes, la salle et tenter d’établir un plan de cambriolage.
– Deux minutes pour voler. Les joueurs mettent leurs lunettes. Le joueur avec les lunettes bleues retourne le grand sablier. A partir de cet instant, le joueur rouge a deux minutes pour réaliser un tracé dans la Salle de cette manche, en ne levant pas son feutre et en ne passant pas par les murs ou autres obstacles. Il a pour objectif de passer par le plus grand nombre de pièces de monnaie possible, et de sortir de la salle dans le temps imparti. Son partenaire le guide, sans faire de geste, afin qu’il ne touche pas les lasers de sécurité. Le guide, ne voit que les lasers rouges alors que le cambrioleur ne voit que les lasers bleus.
– Ramener le butin à la planque. Les joueurs retirent leurs lunettes et comptent le nombre de pièces touchées. Ils retranchent à ce score une pièce par laser touché et trois pièces si le cambrioleur n’est pas sorti à temps ! Le coffre, lui, s’il est touché, rapporte soit trois pièces, soit la possibilité de retourner une carte Trésor, octroyant une capacité permanente. Les pièces finalement rapportées à la planque sont cochées sur le plateau correspondant. Si la dernière case cochée alerte la police, les joueurs devront effectuer la prochaine manche avec une contrainte.
Les joueurs changent de rôles entre chaque manche.

Une fois les quatre salles d’un niveau cambriolées, les joueurs gagnent s’ils ont atteint les cases Étoile du plateau Planque et peuvent passer au niveau suivant.

Oui ou Non

  • Une idée originale et rafraîchissante
  • Une thématique très bien concrétisée
  • Des règles simples
  • Une difficulté croissante avec des ajouts mécaniques légers sur chaque niveau
  • Un temps de jeu idéal
  • Un jeu de communication subtil et abouti
  • Les découvertes des tracés effectués toujours amusantes et surprenantes
  • Demande un certain niveau de concentration
  • Une rejouabilité limitée (même si le jeu appelle à de possibles nombreuses extensions)

En Résumé

Oldchap Games poursuit sur sa lancée de jeux d’ambiance et de communication après le succès de FIESTA DE LOS MUERTOS. Ici, COMPLICES fait le pari d’amuser deux joueurs dans une ambiance de cambriolage plus vraie que nature.

L’atmosphère, d’abord, plonge concrètement les joueurs dans un vol planifié et plus ou moins organisé. Les Illustrations, en noir et blanc, des salles à envahir, apportent leur dose de mystère, d’ailleurs à la limite de l’angoisse. Les lunettes infrarouges ou « infrableues » accentuent cet effet en isolant quelque peu les protagonistes, les laissant presque seuls avec eux mêmes. Les décors proposés collent parfaitement avec la thématique. La pression temporelle renforce un sentiment d’insécurité réellement perçu. C’est bien simple, on s’y croit vraiment ! COMPLICES parvient à une immersion sans faille et impressionnante.

Les joueurs vont donc incarner deux cambrioleurs essayant d’amasser le plus de pièces possibles en évitant les lasers de sécurité. Chaque joueur ne peut voir qu’une seule couleur de laser à travers ses lunettes. Ainsi, l’un guide le second, qui lui, doit tracer son chemin à travers un labyrinthe fait d’obstacles et de quelques objets repères. S’il est possible en début de manche d’observer la salle à parcourir et de repérer les itinéraires les plus efficaces, il apparaît bien difficile de se souvenir de quoique ce soit une fois les lunettes chaussées. La perte de repère fonctionne à merveille. Il reste donc comme unique solution, une communication sans faille pour parvenir jusqu’aux pièces convoitées et surtout vers la sortie.

Cette communication a l’air d’un jeu d’enfant d’un point de vue extérieur mais s’avère finalement très complexe. Il faut être précis dans les termes utilisés et les indications données. Dans la précipitation, la gauche devient la droite et l’avant, l’arrière en quelques secondes. D’autant plus que la gauche n’est pas celle du partenaire situé en face. Vous avez suivi ? La concentration que le jeu réclame peut d’ailleurs donner quelques maux de tête. Les rires des débuts sont surtout dû aux erreurs constatées et aux incompréhensions plutôt qu’à la mécanique en elle même. En effet, derrière des règles simples, elle s’avère assez exigeante. Alors oui, on rigole, on se moque, on s’explique mais franchement l’attention et la minutie prend le dessus sur le jeu d’ambiance pur et dur. Sur le papier, il l’est c’est certain. Dans les faits, on ne se poire pas franchement souvent. Cela dit, la situation reste comique par essence !

Alors oui, on rigole, on se moque, on s’explique mais franchement l’attention et la minutie prend le dessus sur le jeu d’ambiance pur et dur.

En plus, la réussite est rare et les niveaux de difficulté, ajoutant peu à peu de nouveaux éléments donnent du fil à retordre aux apprentis voleurs. Gagner ne relève pas du miracle mais la victoire se mérite franchement. La moindre erreur coûte très chère ! Et c’est tant mieux car sans cette difficulté, la rejouabilité serait très limitée, déjà que l’enchaînement des parties peut lasser par la connaissance progressive de certaines salles et les sollicitations cognitives importantes.

Mais avant toute chose, il y a l’idée même du jeu. Son système est original et franchement génial. On se demande bien pourquoi personne ne l’a inventé avant. C’est malin, jouissif et très excitant. Oui c’est vrai, beaucoup plus quand on est proche de la victoire que complètement largué au bout de deux manches… En ce sens, la courbe de progression est importante, notamment dans la connivence s’installant peu à peu et de par une communication de plus en plus aboutie.

Il provoque une succession d’émotions fortes telle que l’anxiété, l’empathie, l’excitation, la surprise, la fierté ou encore la frustration et la déception.

COMPLICES est une vraie réussite. Même si vous n’allez pas vivre votre plus grosse « poilade » de tous les temps, il vous fera passer d’excellents moments de complicité. Il provoque une succession d’émotions fortes telle que l’anxiété, l’empathie, l’excitation, la surprise, la fierté ou encore la frustration et la déception. Tout ça en une vingtaine de minutes ! Je dis chapeau… Et, sans le revendiquer, il oblige à des choix plus tactiques qu’il n’y parait pour préparer le trajet idéal et effectuer le casse du siècle !

Au Final

Excitant ! ★★★★☆

Une immersion passionnante au sein d’une communication exigeante et amusante !


D’autres Articles sur ce jeu



2 réflexions sur “Un Œil sur COMPLICES

  1. Merci du fond du cœur: vos avis sont un régal de lecture. On sent une certaine culture derrière eux. A quand un beau et long article sur Hippocrates? Je me réjouis d’avance de le lire . 2000% d’accord avec vous sur La cathédrale Rouge.Les règles sont tellement bien rédigées qu’on en oublie presque que c’est plutôt un jeu costaud.Si tous les jeux avaient des règles pareilles… Il faudra un jour donner le palmarès des règles les mieux écrites…et les pires. À mon âge (60 le 22.12.2022) j’en ai lu des horreurs, pour des jeux parfois excellents( qui a envie de lire les règles de Dominion? Personne!!!)Bravo encore et merci du fond du cœur. Pas besoin de me répondre!

    J’aime

Commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s