Un Œil sur POUR LE ROI (ET MOI)

Carte d’Identité

2 – 5 joueurs

10 ans

30 min

Cartes / Enchères / Majorité

Familial

18 €

Auteur : Steeve Fin
Illustrateur : Anthony Weinstock
Éditeur : Iello
Distributeur : Iello


Juin 2021


Une description rapide

Tentez d’influencer le Roi pour obtenir les titres les plus prestigieux !

Une partie se compose de deux phases distinctes :
– Phase de Don. Il s’agit d’une alternance de tours de jeu durant lesquels le joueur actif devient le Donneur. Il prend discrètement connaissance de la première carte de la pioche et fait le choix de la positionner dans l’un des trois endroits suivants :
° En face de soi, face cachée, dans son paquet personnel. Cette option ne peut être choisie qu’une seule fois.
° Au centre de la table, face visible. Il ne peut y avoir qu’un nombre de cartes égal au nombre d’adversaires.
° A côté du plateau Gouvernement, face cachée, pour former un paquet neutre. Cette option ne peut être choisie qu’une seule fois.
Le joueur actif répète cette opération jusqu’à ce que les trois zones soient complètes. Ensuite, c’est au joueur suivant de la réaliser jusqu’à épuisement du paquet de cartes. Attention, chaque fois qu’un joueur obtient une carte Roi, il la révèle immédiatement et applique son effet. Il s’agit d’influer sur la valeur des jetons Fonction attribués aux différents ministères.
– Phase d’Enchères. Le paquet neutre est mélangé pour former une pioche face cachée. Les joueurs prennent en main leur paquet de cartes personnel. Le premier joueur révèle la première carte de la pioche. Les joueurs peuvent, à tour de rôle enchérir ou passer pour obtenir cette carte. Le gagnant de l’enchère récupère cette carte qu’il ajoute à sa main. S’il s’agit d’une carte Gouvernement ou Roi, il dépense de l’or (sous forme de cartes). S’il s’agit d’une carte Or, il défausse un nombre de cartes. Si le joueur ayant remporté l’enchère n’a pas de quoi payer, son voisin de gauche choisit une carte au hasard de sa main et la défausse.

La partie se termine à la fin de la phase d’Enchères, quand la pioche est épuisée. Les joueurs se répartissent les jetons Fonction de chaque ministère selon le nombre de cartes correspondantes qu’ils possèdent. Ainsi, le joueur ayant la plus grande valeur additionnée récupère le jeton Fonction Primaire (de plus haute valeur). Le joueur à la seconde place récupère le jeton Fonction Secondaire (égal à la moitié de la valeur du jeton Fonction Primaire). Le joueur ayant le plus de points dans les jetons Fonction qu’il a récupéré remporte la partie.

Oui ou Non

  • Une nouvelle thématisation de BIBLIOS très convaincante
  • Une jolie boîte, joliment illustrée
  • Une thermoformage appréciable et ingénieux
  • Des illustrations drôles et très modernes
  • Une très bonne ambiance autour de la table
  • Une mécanique en deux temps, très intelligemment connectés
  • Un jeu d’enchères et de majorité léger mais très taquin
  • Une part de bluff amusante
  • L’influence sur les valeurs des jetons Fonction
  • Des règles très accessibles
  • Un temps de jeu idéal
  • Fonctionne bien à deux joueurs, fait rare pour ce genre de jeu

En Résumé

Il était passé sous mes radars au moment de sa sortie. C’est donc légèrement sur le tard que je découvre POUR LE ROI (ET MOI), une réédition du jeu BIBLIOS dont j’ai entendu le plus grand bien, sans jamais y avoir joué.

La première très bonne impression est visuelle. Les illustrations de la boîte et des cartes sont superbes. Le thermoformage accueillant notamment les jetons Fonction que l’on va affréter aux différents ministères est impeccable. L’édition est véritablement très réussie. On le remarque encore davantage lorsque les joueurs se prennent au jeu très rapidement, et lisent les amusantes appellations des jetons Fonction, allant du bouffon du Roi à la plus haute distinction. La nouvelle thématisation fonctionne en ce sens à merveille. POUR LE ROI n’est donc pas un simple jeu de cartes liant enchères et majorité. Il incarne brillamment son sujet et pour une fois, les termes employés ont de l’importance.

Mécaniquement, le jeu se déroule en deux phases distinctes mais étroitement liées. Une phase d’enchères succède à une phase de pioche pour tendre vers un objectif de majorité. La pioche, tout d’abord, propose des choix tactiques de destinataires de cartes simples et rapides. La fourberie ne fait que commencer ! Les joueurs auront donc comme objectif de récupérer les plus fortes cartes, que ce soit d’Or ou de Gouvernement et de laisser des miettes à leurs adversaires. Mais la troisième possibilité consiste à placer une carte dans une pioche face cachée qui sera proposée aux enchères par la suite. Il faut donc à la fois récupérer des cartes Gouvernement en vue de gagner les majorités finales sans pour autant laisser de côté les cartes Or qui serviront de monnaie d’échange pour repêcher des cartes qui auront été mises de côté.

Mais le jeu serait bien trop lisse si les ministères ne changeaient pas de valeur de points de victoire au bon gré des possesseurs des cartes Roi, qui influencent ainsi directement les potentiels gains de chaque ministère. Posséder un tas de cartes Ministère d’un type, c’est bien, à condition que ce ministère vaille quelque chose à la fin de la partie ! C’est dans cette valse des jetons Fonction que le jeu prend une dimension bien plus tactique et taquine.

Il faut savoir être sur tous les fronts, effectuer les bons choix et bluffer pour attirer ses adversaires vers la pauvreté dans le but de mieux récupérer de futures cartes, peut être volontairement mises de côté et mémorisées. Et si, au moment de les acheter, l’Or venait à manquer, l’option de récupérer d’autres cartes Or en sacrifiant des cartes Gouvernement permettra de se refaire la cerise.

POUR LE ROI (ET MOI) est très malin. L’ambiance autour de la table est joyeuse et détendue, malgré les coups fumants de certains adversaires. La mécanique, très accessible, est ingénieuse et permet de purs moments ludiques. C’est un véritable coup de cœur, facile à sortir et permettant à chaque joueur, averti ou débutant, d’injecter une dose tactique et stratégique à sa portée. La qualité de l’édition renforce l’excellente impression générale. Ne passez pas à côté de ce bijou royal familial !


D’autres Articles sur ce jeu



Commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s