Un Œil sur LES PIONNIERS

Carte d’Identité

2 – 4 joueurs

14 ans

60 min

Dés / Gestion

Amateurs

40 €

Auteurs : Matthew Dunstan et Chris Marling
Illustrateurs : Sergi Marcet
Éditeur : Sylex
Distributeur : Atalia


2021



Une description rapide

Affrontez les embûches que le grand Ouest Américain vous réserve lors de votre expédition !

Une partie se déroule en quatre manches représentant les quatre semaines de votre expédition, elles mêmes composées de cinq tours (journées) de jeu. Les joueurs choisissent en début de partie un plateau personnel Pionnier, avec une capacité particulière. Le début de chaque semaine est le moment de remettre l’intégralité des dés dans le sac, de défausser les cartes villages et d’en dévoiler deux nouvelles, de défausser les équipements et colons restants pour en ajouter des nouveaux. Après cette phase de réinitialisation, les joueurs alternent leurs tours de jeu marqués par une action unique. Ils choisissent un dé parmi le « pool » qu’aura lancé le premier joueur et optent pour une des trois utilisations possibles :
– Recevoir un revenu. Selon la face du dé choisi, les joueurs obtiennent une somme d’argent différente.
– Effectuer l’action. La face de chaque dé permet de réaliser une action différente. Les joueurs pourront récupérer un jeton or dans le sac, un équipement, un bétail, un bois ou un remède. Hormis le bétail, ces éléments se positionnent sur des emplacements libres d’un de leurs chariots.
– Recruter un Colon. Une carte Colon est attribuée à chaque face de dé. Selon la face choisie, les joueurs récupèrent la carte colon associée et la placent dans leur zone de jeu.
Si jamais le joueur actif possède un équipement s’activant avec une face de dé spécifique, il obtient son bonus en choisissant la face correspondante avant de choisir l’une des trois possibilités décrites précédemment. Aussi, il est toujours possible de payer trois dollars pour changer librement la face du dé choisi. Lorsque tous les joueurs ont choisi un dé, le dé qui n’aura pas été sélectionné provoque le déplacement du marqueur correspondant à sa couleur d’une case vers la droite sur la piste des désastres. Lorsqu’un marqueur arrive sur la dernière case de sa piste, le désastre correspondant se déclenche :
– Orage : les joueurs doivent défausser un bois pour chaque chariot qu’ils possèdent
– Pillage : Les joueurs doivent rendre la moitié de leur argent
– Famine : les joueurs doivent payer un dollar pour chaque bétail qu’ils possèdent
– Maladie : les joueurs doivent défausser un remède pour chaque colon qu’ils possèdent
Si les joueurs ne sont pas en mesure d’affronter un désastre, ils obtiennent un malus, soit sous forme d’un jeton Dégât, soit en perdant les éléments qu’ils n’ont pas réussi à protéger. Les équipements permettent notamment de se protéger des désastres. A tout moment de leurs tours de jeu, les joueurs peuvent acheter des chariots supplémentaires permettant de stocker les ressources, ces fameux équipements, les jetons or, ou les Dégâts.
A la fin de chaque semaine, lorsque le sac de dés est vide, les joueurs visitent le village d’arrivée et réalisent trois actions :
– Activer les cartes colons permettant d’obtenir un bonus en fin de semaine
– Gagner un point de victoire par bétail possédé
– Combler les besoins des villages en défaussant si possible les ressources requises contre des jetons Faveur

Après la quatrième semaine du jeu, les jetons Désastre sont avancés arbitrairement d’une case provoquant potentiellement des désastres à résoudre une dernière fois. La partie se termine après la visite du dernier village. Le décompte final prend en compte :
– Les points des pépites d’or des jetons or possédés
– Les points des jetons Faveur (et un bonus pour le joueur en ayant le plus)
– Les points des cartes Colon
– Un malus de deux points pour chaque Dégât
Le joueur ayant accumulé le plus de points de victoire après ce décompte remporte la partie.


Oui ou Non

  • La qualité du matériel… Un sans faute !
  • Des illustrations très chouettes, et extrêmement thématique, rappelant fortement « Lucky Luke »
  • La règle du jeu concise et précise, tenant sur quatre petites pages pour un jeu expert… Chapeau !
  • Une grande accessibilité permettant au jeu d’être proposé à un public bien plus large qu’annoncé
  • L’action unique permettant une fluidité immense
  • Le « draft » de dé toujours aussi plaisant, et base d’un jeu de gestion légèrement camouflé
  • L’ingéniosité de la triple utilisation des dés
  • Le système très malin de progression des jetons sur la piste Désastre
  • Des interactions fortes, notamment sur les éléments à récupérer mais surtout sur le déclenchement des Désastres au meilleur moment pour nous, et au pire pour les autres !
  • A la fois simple d’exécution et riche stratégiquement
  • Les capacités spécifiques de chaque Pionniers
  • Fonctionne parfaitement de deux à quatre joueurs
  • Une excellente rejouabilité entre les dés, les colons, et les pionniers…
  • Un temps de jeu idéal
  • La piste de score, jolie mais manquant de lisibilité

En Résumé

LES PIONNIERS nous entraîne au cœur des montagnes rocheuses et des canyons de l’Ouest Américain et nous rappelle immédiatement l’univers de Lucky Luke. La référence est inconsciemment omniprésente pour notre plus grand plaisir, notamment du côté des illustrations, et provoque un brin de nostalgie très agréable.

Et même si la thématique reste en arrière plan et sert surtout de support à la mécanique, l’ensemble du matériel parvient à nous faire voyager dans le temps et dans l’espace. L’édition est irréprochable, exceptée la piste de score manquant de lisibilité. Un détail vite oublié devant la qualité de l’ensemble des éléments présents. En effet, le matériel est très bien pensé, de très belle qualité et rend compte d’un sentiment de douceur et de tranquillité, bien éloigné des réalités de ce qui va se jouer autour de la table.

Car derrière une mécanique en apparence paisible de « draft » de dés, LES PIONNIERS propose des interactions fortes et directes. Il y a en premier lieu le choix du dé à chaque tour de jeu, pouvant impacter les choix adverses mais le jeu s’articule surtout autour de la piste des Désastres, rendant l’expérience mouvementée et parfois cruelle. Il s’agit de déclencher les différents désastres aux meilleurs moments pour nous et au pires pour nos adversaires. Et il faut bien avouer que l’éventualité de faire perdre la moitié d’un troupeau ou d’un butin à nos adversaires est extrêmement jouissif. Le bonheur des uns passe par le malheur des autres, c’est bien connu ! Mais ce bonheur sera souvent éphémère tant tout peut basculer rapidement. Les choix des différents dés se feront donc dans une double optique souvent contradictoire et contrariante. Il faudra faire des choix selon les actions qu’ils permettent mais aussi sur les potentiels dégâts que les dés non choisis peuvent engendrer.

On touche du doigt ici la grande force du titre, à savoir sa grande accessibilité et fluidité à son tour de jeu, camouflant un jeu de gestion exigeant demandant anticipation et stratégie à court, moyen et long termes. En effet, les règles du jeu se lisent en quelques minutes, la mise en situation est quasiment instantanée et les tours de jeu s’enchainent à une vitesse presque non réglementaire pour un jeu dit « expert ». Pourtant chaque décision aura des conséquences fortes sur la suite des évènements, alors qu’elles apparaissent toujours légères. Le décalage entre la simplicité mécanique et le nombre de paramètres à prendre en compte est réellement réjouissant.

Et même si le manque d’originalité objective peut légèrement atténuer la très bonne impression globale, le système de jeu très ingénieux et efficace permet à lui seul d’attribuer au jeu une certaine singularité. La rejouabilité est excellente, permise par les nombreuses cartes Colon et Village, les différentes tuiles Équipement, les pouvoirs asymétriques des Pionniers et bien évidemment les lancers de dés suscitant toujours des choix d’actions différents.

LES PIONNIERS est un excellent jeu de gestion, porté par un système de « draft » de dés élégant et malin, conjuguant à la perfection légèreté et profondeur stratégique, et laissant aux interactions un rôle essentiel dans le plaisir qu’il procure. Il permet de mettre un pied en douceur dans la gamme des jeux Expert sans justement perdre pied, et cerise sur le gâteau, en nous faisant voyager dans un des plus chouettes coins de la planète.


D’autres Articles sur ce jeu



Commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s