Un Œil sur MERCADO DE LISBOA

Carte d’Identité

1 – 4 joueurs

14 ans

45 min

Placement / Argent

Experts

45 € (Runes Editions)

Auteurs : Julian Pombo et Vital Lacerda
Illustrateurs : Pedro Soto
Éditeur : Eagle-Gryphon Games
Distributeur : Runes Editions


Mai 2021


Une description rapide

Attirez de nombreux clients autour de vos stands au cœur du marché de Lisbonne !

Une partie se compose d’une succession de tours de jeu durant lesquels les joueurs effectuent l’une des quatre actions possibles :
– Prendre une pièce
– Ouvrir un Restaurant. Le joueur actif choisit une de ses tuiles Restaurant et la positionne face visible sur n’importe quelle case vide du Marché. Il gagne une pièce.
– Ouvrir un Stand. Le joueur actif choisit une de ses trois tuiles Stand, place un de ses pions Stand en bois sur celle-ci, et la place sur un emplacement vide du Marché ou occupé par un Restaurant face caché. Le coût de placement est de une pièce par Stand présent sur la même ligne ou la même colonne. Si le Stand est placé sur une case occupée par un Restaurant face caché, le joueur le récupère. Lorsque le joueur positionne un Stand dans une ligne ou une colonne comportant des tuiles Clients, il gagne de l’argent selon le nombre de Clients présent et réclamant le même type de nourriture que présente le Stand. Le nombre de pièces gagnées est encore plus important si le Stand est adjacent à un Restaurant lui correspondant. Ainsi, un Client réclamant le même type de nourriture fait gagner une pièce au joueur plaçant le Stand correspondant, plus une pièce par restaurant correspondant adjacent.
– Attirer des clients. Le joueur actif choisit une tuile Client disponible et la positionne à l’entrée d’une rangée du Marché. Le nombre de Clients doit être égal ou inférieur au nombre de Stands présent dans cette rangée, et au moins un des stands doit appartenir au joueur actif. Lorsqu’une tuile Client est placée, Tous les joueurs gagnent de l’argent pour les Stands qu’ils possèdent dans la rangée et fonction du nombre de clients réclamant le même type de nourriture que les Stands. Le nombre de pièces gagnées est encore plus important si le Stand est adjacent à un Restaurant lui correspondant. Ainsi, un Stand personnel proposant le même type de nourriture que la tuile Client nouvellement placée fait gagner une pièce au joueur par Client, plus une pièce par restaurant correspondant adjacent au Stand.

La fin de partie est déclenchée de deux façons différentes :
– Seules quatre cases restent vacantes dans le Marché
– Seules quatre cases restent vacantes aux entrées du Marché
Les joueurs effectuent un dernier tour de jeu avant de compter l’argent récolté. Le plus riche remporte la partie. Attention, chaque tuile restaurant réservée et non positionnée coûte une pièce à son propriétaire.

Oui ou Non

  • Un matériel de grande qualité et très agréable à manipuler
  • Des règles accessibles mais quelque peu déroutantes
  • Un décompte final clair, net et précis
  • Des tours de jeu fluides
  • L’argent caché, essentiel au suspens et à l’intérêt du jeu
  • Les façons calculatoires de gagner de l’argent
  • Un jeu de placement abstrait malin
  • Des choix tactiques, tous très importants
  • Des règles de placements contraignantes sans être exigeantes
  • Des parties rapides s’enchainant très facilement
  • Fonctionne parfaitement de deux à quatre joueurs
  • Des interactions fortes par blocages respectifs de tuiles et d’emplacements
  • Les nombreux paradoxes entre accessibilité et profondeur, contraintes et liberté, originalité et ordinarité et simplicité et sophistication.
  • Vraiment très rapide et frustrant

En Résumé

Entendre parler de Vital Lacerda à longueur de journée sans n’avoir jamais essayé l’un de ses jeux est assez frustrant et agaçant ! L’auteur est en effet l’une des références les plus cotée en matière de gros jeux. Et moi, j’aime bien ça les gros jeux, n’en déplaise à certains joueurs experts ayant du mal à partager leur table avec une « nana » qui devrait plutôt jouer à TAKENOKO ! Je cherchais une occasion de balancer, voilà, c’est fait !

MERCADO DE LISBOA est en réalité beaucoup plus accessible que les autres opus de l’auteur. Il ne s’inscrit d’ailleurs pas du tout dans la même catégorie, même s’il s’inspire très largement de la mécanique de construction de ville de LISBOA. Il est question ici d’un jeu de pose de tuiles abstrait, épuré et tactique. Les règles du jeu tiennent sur quatre pages et se lisent en quelques instants. Les parties durent une trentaine de minutes et les tours de jeu sont d’une grande fluidité. Ce jeu permet donc de découvrir l’auteur en douceur, accompagné aux manettes par Julian Pombo.

Les premières sensations sont assez déstabilisantes avec des choix restreints et contraints par le manque d’argent qui paradoxalement s’opposent à une grande liberté de positionnement. Les premières actions se font par tâtonnement sans trop savoir dans quelle direction tendre. Mais les options tactiques vont s’affiner progressivement pour devenir assez rapidement subtiles. Débute alors un jeu de placement coriace aux fortes interactions et aux nombreux blocages. Les tours de jeu sont très nerveux du fait de la réalisation d’une unique action parmi quatre. Mais chaque choix doit être murement réfléchi entre coût et profit et davantage encore dans les options laissées à nos adversaires ou dans les avantages dont ils pourraient profiter. Tout va très vite et la victoire se joue la plupart du temps dans un mouchoir de poche, ce qui donne une tension permanente. Chaque placement est calculatoire, sans vraiment le montrer ostensiblement. En ce sens, MERCADO DE LISBOA nous amène bien plus à se creuser la tête que les apparences nous le suggéraient.

Autre paramètre que j’ai beaucoup apprécié, c’est le paradoxe entre l’objectif simple et unique de cumuler le plus d’argent pour l’emporter et les règles de chaque pose de tuile plutôt sophistiquées. Le but est direct et brut alors que les moyens sont plus alambiquées. Il faudra d’ailleurs un peu de temps pour se familiariser avec les effets de pose des tuiles Stand et Clients. Néanmoins, tous les éléments se justifient thématiquement, même si le thème sert davantage de décor sympathique à un jeu très mécanique qu’à une réelle immersion. Le matériel prend d’ailleurs le même chemin. Très agréable et de très belle qualité, il sert avec élégance le système de jeu sans nous emporter totalement dans l’histoire.

MERCADO DE LISBOA est un très bon et beau jeu abstrait. Sa rapidité et son accessibilité permet de le proposer souvent et à tous types de joueurs. Sa mécanique apparaît à la fois innovante et ordinaire, un paradoxe de plus qui accompagne des sensations agréablement déroutantes.


D’autres Articles sur ce jeu



Commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s