FIJ 2020 Cannes, Jour 4

DEMETER Sorry we are french

Un « jeu à cocher » dans l’univers de Ganymède. Quatre cartes sont retournées, les joueurs choisissent simultanément une carte pour effectuer les deux actions présentes sur celle-ci qui déclencheront des réactions en chaîne dans divers aspects.

Très compliqué à expliquer et très compliqué à maîtriser, Demeter m’a complètement perdue. Déjà, je sature vraiment des « roll and write » ou des « cards and write »… Un jeu expert de ce style, pourquoi pas. Oui mais non en fait. Aucune interaction, une lisibilité complexe et un thème plaqué… Déçue de m’être autant ennuyée. Et pourtant, le potentiel est incontestable et les effets « boules de neige » sont bien fichus.

PAPILLON Kolossal Games

Des enchères, des tuiles, et des majorités.
Enchérissez le plus de chenilles pour choisir en premier une ligne ou une colonne de tuiles vous permettant de constituer des parterres de fleurs. Chaque parterre terminé vous permet de poser un papillon sur l’arbre de la couleur de votre parterre afin de remporter des points de majorité en fin de partie.

J’ai passé un très bon moment. Déjà, la beauté du jeu joue beaucoup mais ce n’est pas tout. Il se dégage une atmosphère très zen autour de la table. Le mélange assez subtil de mécanismes très connus en fait un jeu complet, accessible et fluide. Rien de novateur, mais un très bon titre à jouer en famille.

BERMUDA PIRATES Foxmind Games

Des pi… des pipi….. des pipi…. des pirates !
Poussez votre bateau avec votre index pour piller l’ile centrale de ses quatre trésors différents. Attention, la mer est truffée d’adversaires et il se pourrait bien que vos trésors chavirent…

Un plateau piégé et des cristaux qui volent sur le plateau. C’est bien fichu et drôle. En tout cas, ça en jette ! Clairement pas la cible mais ce jeu de dextérité et de mémoire plaira aux plus jeunes, sans nul doute.

CHAMP D’HONNEUR Gigamic

Un jeu d’échec moderne sous forme de « bag building ».
Quatre factions différentes par joueur. Trois pièces de factions dans la main, d’autres dans le sac. Défausser une pièce soit face visible, soit face cachée pour effectuer une action et une seule. Vous pouvez vous déployer, vous renforcer, recruter, vous déplacer, attaquer, prendre la main, prendre possession d’un lieu ou utiliser la tactique d’une faction. A chaque fin de manche, les joueurs piochent trois pièces dans leur sac et lorsque le sac est vide, toutes les pièces défaussées sont remise dedans. Le premier joueur prenant possession de 6 lieux gagne la partie.

En un mot, brillant ! En énorme coup de cœur pour ce jeu abstrait qui n’est pourtant pas du tout le style de jeu que j’affectionne. D’abord, le matériel est superbe et la mécanique est autant minimaliste que profonde. C’est extrêmement tactique avec une courbe d’apprentissage immense. La rejouabilité est impressionnante avec 8 factions tirées au sort par partie sur 12. Un duel indispensable !

GNOMOPOLIS Matagot

Une tasse de Gnomes ?
On reste dans le « bag-building » mais le sac est remplacé par une tasse et les jetons par des figurines de gnomes. Chacun leur tour, les joueurs vont tirer 3 gnomes de leur tasse et les positionner sur leur plateau personnel afin de les faire travailler selon leur spécificité. Ces gnomes, un peu à la manière d’un « Orléans » vont se transformer en d’autres Gnomes de couleurs différentes ou vont apporter différents bonus et capacités. Des cartes peuvent également être achetées. Celui qui positionnera les bons gnomes dans les maisons appropriées en fin de partie se rapprochera de la victoire.

Mon avis est un peu confus. Je reste dubitative sur le thème et les illustrations. La mécanique fonctionne mais le tout est assez flou. Je n’ai pas trop su où me diriger et pourquoi… Mais le gros bémol, c’est surtout l’attente entre deux tours de jeux. C’est très long le temps que chaque joueur fasse toutes ses actions. Ni un très bon moment, ni un mauvais non plus. Un jeu familial qui mérite sans doute une autre chance.

BLUE BANANA Piatnik

Alors, attend… banane bleue… ah oui jaune et dauphin !
Trouver le plus rapidement possible les cartes au dessus des 8 paquets autour de la banane bleue correspondant aux éléments figurant sur deux cartes de « consignes ». Prenons l’exemple d’une carte indiquant une « aubergine rouge ». Une aubergine est naturellement violette, et le rouge se rapporte à la couleur de la fraise. Jetons nous donc sur les cartes « fraises » et « violettes »… Si toutes les cartes sont trouvées, il faut s’emparer de la banane bleue pour mettre fin à la manche.

L’idée est géniale, les associations d’idées loin d’être évidentes. L’ambiance est détendue et on se plante un paquet de fois dans la précipitation. Un bon « party-game » efficace, rapide et amusant.

DEEP BLUE Days Of Wonder

Explorez les fonds marins et plongez pour récupérer les trésors engloutis. Vérifiez votre niveau d’oxygène et votre résistance aux étranges bêtes sous-marines pour ne pas que votre plongée ne servent plus aux autres qu’à vous. Déplacez vos bateaux, engagez de nouveaux plongeurs pour savoir à quelle profondeur vous vous arrêterez.

J’en avais entendu du bien, et je n’ai pas été déçue. Dans la lignée d’un « Aventuriers du Rails », ce jeu familial a tout pour devenir un classique. Le matériel est très beau, le thème impeccablement intégré, les mécanismes de « stop ou encore » et de « deck-building » s’articulent de manière fluide et intelligente. Un jeu très fun ! Le plaisir est immédiat.

MAGIC MAZE ON MARS Atalia

Toujours simultanément et avec une communication orale pratiquement inexistante, livrez collectivement des marchandises aux quatre coins de la planète.

Ceux qui aiment Magic Maze aimeront Magic Maze on Mars. L’esprit reste le même et c’est une très bonne chose étant donné sa finesse et son originalité. Mais le jeu devient un peu plus technique. Les joueurs sont maintenant responsables d’une couleur (ressources et chemins), ce qui m’a légèrement perturbé. Les différences avec le premier du nom sont assez nettes pour que celui là ne soit pas une redite. Toujours aussi fun, stressant, frustrant, progressif et accessible. Du tout bon !

AGRICOLA, LES FERMIERS DE LA LANDE Funforge

Gérez au mieux votre ferme afin d’avoir le maximum d’animaux possibles à la fin du jeu. Les bâtiments sont indispensables si vous voulez vous agrandir.

La réédition d’ « Agricola, Terre d’élevage » avec ses deux extensions est tout simplement le jeu de gestion pour deux joueurs incontournable. Extrêmement tendu avec des règles très simples, c’est une référence du jeu de pose d’ouvriers. Ayant beaucoup joué à Agricola, peu de surprises de mon côté si ce n’est l’efficacité redoutable de cette version deux joueurs.