Un Œil sur TERRACOTTA ARMY – L’Armée de Terre Cuite

Carte d’Identité

2-4 joueurs

14 ans

120 min

Placement d’ouvriers / Abstrait / Majorités

Expert

Novembre 2022

54 €

Auteurs : Przemysław Fornal & Adam Kwapiński
Illustrateurs : Aleksander Zawada & Zuzanna Kołakowska
Éditeur : Pixie Games
Distributeur : Pixie Games


Thématique ★★★★☆
Esthétique ★★★★★
Complexité ★★★★☆
Réflexion ★★★★★
Interactions ★★★★☆
Rejouabilité ★★★★☆

Une description rapide

Bâtissez l’Armée de Terre Cuite, protectrice de l’âme de l’Empereur Qin Shi Huang !

Une partie se constitue de cinq manches, composées de trois phases :
– Phase d’Actions. Les joueurs effectuent, à tour de rôle, trois étapes :
° Tourner le Disque Central ou Intermédiaire d’un cran dans le sens imposé en payant deux pièces (optionnel)
° Placer un ouvrier (Artisans et Apprentis possèdent des contraintes de pose spécifiques.) sur une case vide autour de la Roue d’Actions (obligatoire)
° Effectuer les actions du segment sur lequel l’ouvrier a été posé, du Disque Central vers le Disque extérieur. Les actions possibles sont :
+ Gagner de l’argent.
+ Récupérer de l’Argile Humide.
+ Façonner une Statue de Guerrier et la placer dans le Mausolée en défaussant de l’Argile Humide. Pour chaque placement, le joueur actif peut s’il le souhaite utiliser l’arme correspondante au Guerrier posé pour activer sa capacité.
+ Retourner ses Argiles Sèches sur leur face Humide.
+ Transformer un Apprenti en Artisan.
+ Positionner ou Activer l’effet bonus d’un Maître déjà placé dans la zone associée du plateau de jeu.
+ Récupérer un jeton priorité déterminant l’ordre de jeu du tour suivant.
+ Réactiver une Arme.
+ Acheter une figurine de Spécialiste pour la placer dans le Mausolée en dépensant de l’argent et une Arme spécifique. Chaque Spécialiste possède une capacité spécifique.
– Phase de Décompte. Des points de victoire sont accordés par trois décomptes à chaque fin de manche :
° Le décompte des Inspecteurs. Chaque Guerrier présent dans la ligne ou dans la Rangée des deux Inspecteurs fait gagner un point à son propriétaire.
° Le décompte des Musiciens. Chaque Guerrier se trouvant dans la même ligne ou colonne qu’un Musicien (Spécialiste) fait remporter un point à son propriétaire.
° Tuile de décompte. Selon la Tuile de décompte de la manche venant de s’achever et mise en place en début de partie, les joueurs déterminent qui domine ce critère (est majoritaire) et qui est seulement présent (posséder au moins une fois le critère demandé) pour gagner les points mentionnés sur le plateau de jeu.
– Phase d’Entretien. Les joueurs déterminent le nouvel ordre du tour, retournent leurs Argiles Humides et Argiles Sèches, récupèrent leurs Ouvriers, gagnent les bonus permanents que leurs Maîtres, positionnés sur le plateau de jeu, leur octroient, et tournent les deux disques de la roue d’un cran avant d’entamer une nouvelle manche.

La partie se termine à la fin de la cinquième manche. Le décompte final prend alors en compte :
– Les points des Spécialistes selon l’agencement autour d’eux dans le Mausolée (Serviteurs et Archers Agenouillés).
– Les points des groupes de Guerriers : pour chaque groupe d’au moins deux Guerriers de même type, chacun d’entre eux rapporte autant de points que de couleurs de joueurs composant le groupe. De plus, si au moins deux joueurs forment un groupe, le joueur dominant gagne 5 points alors que la présence fait remporter 2 points.
– Les points des ressources (argile et argent) restantes.
Le joueur avec le plus de points de victoire remporte la partie.

Oui ou Non

  • Un matériel somptueux
  • Le rangement très pratique des figurines
  • Des règles du jeu plutôt accessibles et très clairvoyantes
  • Un mélange de pose d’ouvriers, placement abstrait et prise de majorité efficace
  • Un nombre d’actions limité, tout comme le nombre de ressources à utiliser
  • De nombreuses possibilités tactiques de par les rotations de la roue d’actions
  • Le plateau, témoin des actions des joueurs et lieu d’une partie d’échecs très tactique
  • Des interactions nombreuses sur les deux plateaux principaux
  • Très vite répétitif et linéaire
  • Un temps de jeu beaucoup trop long
  • Un rythme haché pas des décomptes intermédiaires
  • Un décompte final laborieux
  • Des prévisions d’actions impossibles, d’où des attentes parfois importantes entre deux tours de jeu
  • Un plateau difficilement lisible, de par le matériel imposant

En Résumé

C’est avant tout avec son matériel de dingue et son thème que TERRACOTTA ARMY m’a attrapé. Noyés par le nombre de sorties du moment, les jeux doivent dorénavant proposer quelque chose de différent pour attirer l’œil. Ici, c’est clairement le cas. Les dizaines de figurines donnent au jeu un look d’enfer et la thématique autour de l’Armée de Terre Cuite Chinoise le rend particulièrement attirant.

Les premières impressions sont excellentes. La découverte du rangement des statues est franchement agréable et la lecture de la règle du jeu se déroule sans accroc. Le titre a l’air plutôt accessible puisque la mécanique générale tourne autour d’un placement d’ouvriers permettant de réaliser les trois actions d’un segment d’une roue.

L’objectif final d’agencement des statues sur un plateau commun fait également bonne figure. Il permet d’ajouter une bonne touche d’abstrait au titre. Ce n’est d’ailleurs pas si commun de réunir du placement pur avec du placement d’ouvriers.

Ce n’est d’ailleurs pas si commun de réunir du placement pur avec du placement d’ouvriers.

Les premiers tours sont plutôt fluides jusqu’aux premières fabrications de guerriers. L’expérience devient subitement moins agréable. Les joueurs sont obligés d’ouvrir le livret de règles pour se remémorer les effets que chaque réalisation déclenche. Il manque clairement une aide de jeu pour rappel des pouvoir des guerriers et des spécialistes.

Au bout de plusieurs tours de jeu, les effets commencent à s’ancrer dans les têtes, mais un second problème apparaît. Le temps d’attente est de plus en plus long entre les tours de jeu. Plus la partie progresse et plus les stratégies s’affinent et donc réclament des temps de réflexion importants. Oui, mais la réflexion, on ne peut l’avoir qu’en dernière minute puisque nos actions dépendent des rotations antérieures de la roue d’action. TERRACOTTA ARMY souffre d’une paralysie d’analyse conséquente.

Pourtant, les sensations sont bonnes. La mécanique d’action comme celle de positionnement de statues dans le Mausolée sont plaisantes. Mais le temps de jeu apparaît également déraisonnable par rapport à ce que le jeu apporte réellement. Les décomptes intermédiaires, hachant le jeu, ne font que renforcer cette sensation de longueur et de répétition.

Enfin, la fin de partie ne va pas nous réconcilier franchement. Le décompte final est plus que laborieux et alambiqué. Les statues se confondent les unes avec les autres et rendent le Mausolée presque illisible.

J’en attendais certainement trop, car objectivement, le jeu tourne bien. Certes, il souffre d’un manque de fluidité certain, mais les mécaniques « matchent » bien entre elles, le système de roue d’action est plutôt ingénieux et l’objectif final de placement abstrait pas si commun. TERRACOTTA ARMY a finalement les défauts de ses qualités. À vouloir faire un jeu expert exigeant aux règles accessibles, il se perd dans des détails d’effets en tout genre et dans du « scoring » omniprésent et parfois presque inutile. Il aurait gagné à être plus épuré, d’autant plus quand le thème est enchanteur et bien concrétisé et que le matériel porte le jeu avec grande élégance.

Il aurait gagné à être plus épuré, d’autant plus quand le thème est enchanteur et bien concrétisé et que le matériel porte le jeu avec grande élégance.

Malgré tous les bémols que j’apporte, TERRACOTTA ARMY apporte quelque chose de rafraîchissant dans une mécanique de pose d’ouvriers qu’il a su détourner de ses objectifs habituels. Les possibilités tactiques sont très grandes paradoxalement au peu de ressources et d’actions disponibles. La partie d’échecs qui se joue sur le plateau Mausolée monte en puissance au sein de la partie et concrétise avec fierté les choix d’actions des joueurs. Visuellement et psychologiquement, ça a franchement de la gueule !

Au Final

Intéressant !
★★★✯☆

Un matériel somptueux et un thème fort pour une expérience entre poses d’ouvriers, placements abstraits et prises de majorités, originale mais linéaire.


D’autres Articles sur ce jeu



Une réflexion sur “Un Œil sur TERRACOTTA ARMY – L’Armée de Terre Cuite

  1. Merci pour cet article. Fan de Terracotta je suis tombe sur les mêmes problèmes que vous. Je ne suis pas forcement fan mais j ai crée une mini app pour palier a certains pb : comptage automatique accessible a tout moment (intermédiaires et final) et échiquiers avec statue pour ceux qui sont places a l autre bout de la table et ne voit rien. Ca diminue bcp l AP et fluidifie vraiment le jeu. Vous trouverez le post sur BGG : https://boardgamegeek.com/thread/2964608.
    Franchement ce jeu est bon et surtout assez original, c est rare de nos jours et c ‘est bien dommage qu il soit plombé par certains pb que j espère avoir contribue a un peu palier
    ps : tout est gratuit bien sur j ai fait ca pour ma moitie et moi et je partage volontiers

    J’aime

Commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s