Un Œil sur LITTLE TOWN

Carte d’Identité

2-4 joueurs

10 ans

45 min

Placement d’ouvriers / Construction

Familial

2019

25 €

Auteurs : Aya Taguchi & Shun Taguchi
Illustrateur : Sabrina Miramon
Éditeur : Iello
Distributeur : Iello


Thématique ★★★☆☆
Esthétique ★★★☆☆
Complexité ★★★☆☆
Réflexion ★★★☆☆
Interactions ★★★★☆
Rejouabilité ★★★★☆

Une description rapide

Bâtissez la ville de vos rêves sur un territoire encore inexploité !

Une partie se déroule en quatre manches pendant lesquelles les joueurs effectuent, à tour de rôle, une action parmi les deux possibles :
– Récolter / Activer un ouvrier. Le joueur actif positionne l’un de ses ouvriers sur une case vide du plateau de jeu et active l’ensemble des huit cases qui lui sont adjacentes. Il récupère ainsi des ressources des cases Forêt, Montagne et Lac et bénéficie des effets des bâtiments construits. Pour utiliser un bâtiment adverse, le joueur actif doit lui reverser une pièce d’or.
– Construire un bâtiment. Le joueur actif positionne l’un de ses ouvriers dans la zone chantier, choisit le bâtiment qu’il souhaite construire, paye les ressources nécessaires à sa construction et le place sur une case vide du plateau de jeu avec l’un de ses pions Bâtiment dessus. Il obtient immédiatement les points de victoire que ce bâtiment lui octroie.
Il est toujours possible, à n’importe quel moment de son tour de jeu, d’échanger trois pièces d’or contre une ressource ou de valider une carte Objectif personnelle, parmi les deux distribuée en début de partie.
À la fin de chaque manche, les joueurs doivent nourrir leurs ouvriers en défaussant un poisson ou un blé pour chacun d’eux sous peine de perdre trois points de victoire. Ils récupèrent alors leurs ouvriers pour entamer une nouvelle manche avec un nouveau premier joueur.

La partie s’achève à la fin de la quatrième manche. Les joueurs ajoutent à leur score temporaire leurs points éventuels des deux bâtiments spéciaux (Château et Tour de Guet) et de leurs pièces d’or restantes pour déterminer le vainqueur.

Oui ou Non

  • Le style des illustrations enfantines sans l’être
  • La grande accessibilité des règles
  • Un jeu de pose d’ouvriers minimaliste
  • Différents niveaux de lecture dans lesquels chacun peut trouver son bonheur
  • Des intéractions subtiles et permanentes
  • La montée en puissance progressive
  • Une très bonne rejouabilité
  • Le thermoformage bleu, mais pourquoi ?
  • Les ressources en cubes de couleurs alors que les ouvriers, le pion premier joueur et le compteur de manche sont plutôt stylés

En Résumé

LITTLE TOWN est l’un des premiers jeux que j’avais chroniqué au démarrage de ce blog. La sortie de sa première extension me donne l’occasion d’étoffer mon propos et de redire tout le bien que j’en pense, presque trois ans plus tard.

Effectivement, je ne m’en lasse toujours pas. C’est un des titres que je sors le plus fréquemment avec des joueurs occasionnels et lorsque je n’ai qu’une grosse demie-heure devant moi. Sa mécanique, très épurée, va à l’essentiel et permet d’initier en douceur à la pose d’ouvriers. En effet, un tour de jeu consiste à poser l’un de ses petits « gugusses » soit sur le plateau de jeu pour activer les bâtiments et les cases de ressources adjacents, soit dans la zone de construction pour ajouter un bâtiment au plateau. C’est simple comme bonjour et clair comme de l’eau de roche !

Ce qui a l’air simpliste ne l’est au final pas du tout !

Sauf que ce qui a l’air simpliste ne l’est au final pas du tout. Les quatre manches défilent très vite et les places sont chères autant que les bâtiments sont rares. Il faut savoir récupérer les ressources nécessaires à la construction, optimiser chaque placement, et se construire un moteur efficace pour transformer la moindre ressource ou pièce d’or en points de victoire. Tout ça est très malin, d’autant plus qu’il est possible d’utiliser les bâtiments adverses en leur versant un petit pot de vin !

Ainsi, les interactions sont partout : dans le placement des ouvriers et des bâtiments, dans la course aux constructions les plus intéressantes, et dans les échanges d’argent souvent bien malheureux avec vos adversaires.

On rajoute une petite couche d’objectifs personnels secrets à réaliser et l’obligation de nourrir ses ouvriers après chaque manche et on obtient un jeu extrêmement tendu, très tactique et bien plus subtil que sa mécanique en apparence grossière laisser présager. D’ailleurs, la direction artistique peut également apparaître un poil grossière même si certains la trouveront mignonne tout plein.

Un jeu extrêmement tendu, très tactique et bien plus subtil que sa mécanique en apparence grossière laisser présager.

LITTLE TOWN est un excellent jeu de pose d’ouvriers et de construction de moteur. Sa légèreté égale sa richesse tactique, si bien que les joueurs réguliers prendront autant de plaisir que le public cible initialement visé. Les nombreuses tuiles et les deux plateaux de jeu permettent une très bonne rejouabilité. Si vous êtes passés à côté, c’est vraiment le moment de le découvrir !


ARTISANS

ARTISANS est la première extension de LITTLE TOWN. Sa boite, posée juste à côté du jeu de base poursuit de belle manière les illustrations. Cela ne sert pas franchement à grand chose, mais le résultat s’avère plutôt sympathique.

La mécanique reste inchangée et le temps de jeu se retrouve légèrement rallongé. En effet, après avoir posé son ouvrier, le joueur actif peut l’améliorer en achetant une carte Artisan de la même nature que l’action réalisée et en la superposant sur celle dont il vient d’obtenir le bonus, à l’un des deux emplacements du croisement d’où provenait l’ouvrier utilisé. C’est une fois de plus très malin. Ainsi, au fur et à mesure de la partie, l’ouvrier choisi pour partir sur le plateau offrira un bonus d’action de plus en plus puissant selon les cartes disposées au dessus de lui.

LITTLE TOWN était déjà un jeu de construction de moteur, mais cette extension permet d’en élaborer un nouveau, propre à chaque joueur et mouvant en permanence. Les ouvriers se spécialisent progressivement. Deux modes de jeu sont possibles donnant lieu à des spécialisations arbitraires ou choisies.

Des nouveaux bâtiments viennent agrandir les possibilités de mises en place tout comme de nouveaux objectifs personnels.

Une excellente extension, haussant clairement le niveau de jeu et devenant rapidement indispensable pour les « fans » de LITTLE TOWN.


Au Final

Indispensable ! ★★★★✯

De la pose d’ouvriers minimaliste, tendue et interactive !


D’autres Articles sur ce jeu



Commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s