Un Œil sur NETA TANKA

Carte d’Identité

1 – 4 joueurs

14 ans

90 min

Placement d’ouvriers / Collection

Expert

50 €

Auteur : RV Rigal
Illustrateur : Quentin Regnes
Éditeur : La Boite de Jeu
Distributeur : Blackrock Games


2018



Une description rapide

Montrez l’étendu de votre potentiel afin de devenir le nouveau Chef de la Tribu des « Ojelés » !

La partie se compose d’un certain nombre de manches déterminé par le nombre de joueurs autour de la table. Une manche se compose de trois phases :
– Le Placement des Nomades. Les joueurs placent à tour de rôle un de leurs nomades jusqu’à ce que tous soient présents sur un des différents emplacements du plateau central.
– Résolution des Actions. A leur tour, les joueurs effectuent l’ensemble de leurs actions permises par le placement de leurs nomades dans l’ordre de leur choix. Si deux de leurs nomades occupent deux emplacements liés, les joueurs bénéficient également de cette action. Certaines actions permettent de récupérer des ressources provenant soit du plateau central, soit de la réserve générale, ou des points de générosité en permettant le « réapprovisionnement » de certaines ressources. D’autres actions permettent de construire des tentes, nourrir son clan, ériger le Totem ou encore faire de l’artisanat. Ces quatre éléments constituent les quatre objectifs principaux de la partie en permettant de gagner des points de victoire.
– Fin du Tour. Les joueurs récupèrent leurs nomades, à l’ exception de ceux qui partent obligatoirement en mission de part leur positionnement sur une case action durant la manche. Le premier joueur change et la prochaine tuile Commerce est dévoilée.

Lorsque la pile des tuiles Commerce est épuisée, c’est la fin de la partie. Chaque joueur comptabilise les points de son plateau personnel :
– les tentes construites
– La nourriture contenue dans ses marmites
– Les composants de son Totem ainsi que la hauteur de celui-ci, en comparaison aux autres joueurs
– Les objets d’artisanat entièrement réalisé ainsi que les possibles collections de différents types d’objets.
Chaque joueur ajoute à ce décompte les points de générosité accumulés tout au long de la partie ainsi que trois points s’il a réalisé son objectif secret personnel.
Le joueur avec le plus de points de victoire l’emporte

Oui ou Non

  • Un jeu vraiment très beau esthétiquement
  • Un plateau lisible dans tous les sens et par tous les joueurs
  • Le concept de « Générosité » et « d’Entraide » concrétisé par le réapprovisionnement des ressources communes au bien de la communauté
  • Des actions en parfaite cohérence avec le thème
  • Une iconographie parfaite facilitant grandement l’expérience de jeu
  • Un livret de règles extrêmement didactique
  • Les interactions fortes sur le placement des nomades ainsi que sur la construction du Totem
  • Le pouvoir de « copier une action » non acquis en début de Partie et qu’il faut « aller chercher »
  • Différents axes de développement possibles
  • Un temps de jeu parfait une fois la mécanique maitrisée
  • L’importance du timing, que ce soit dans l’ordre du tour mais aussi l’ordre des actions
  • Les liaisons à la fois indispensables et difficiles à obtenir
  • Une tension palpable autour de la table et jusqu’au décompte final souvent très serré
  • Un mélange harmonieux de stratégie à long terme, tactique sur du plus court terme et d’opportunisme dans l’urgence
  • Quelques petites touches d’originalité vraiment plaisantes
  • Bien plus accessible et fluide qu’il ne le laisse penser à première vue
  • Les deux plateaux différents pour plus de rejouabilité
  • La possibilité de toujours pouvoir faire quelque chose associé à la rentabilité de cette possibilité
  • La visibilité de ses « constructions » par l’empilement de ressources
  • L’épaisseur « fine » des plateaux personnels des joueurs
  • Les objectifs personnels peu rentables et certains plus difficiles à réaliser que d’autres
  • Meilleur à partir de 3 joueurs
  • Assez classique mécaniquement
  • Le thème vite relégué en arrière plan

En Résumé

Je n’avais pas rejoué à NETA TANKA depuis sa découverte sous forme de prototype et en compagnie de l’auteur bien avant sa commercialisation. A l’époque, je débarquais dans le monde ludique et n’étais pas encore la joueuse que je suis devenue depuis et j’avais trouvé le tout un peu compliqué. C’est avec une expérience plus solide et suffisante que j’ai donc retrouvé la Tribu des « Ojelés » pour pouvoir apprécier pleinement NETA TANKA. Le jeu n’est en fait pas difficile d’accès. J’ai même été très surprise de son accessibilité et de sa fluidité. La disposition des actions sur le plateau est trompeuse et laisse penser à une complexité qui finalement n’est pas. Je dirai même l’inverse puisque toutes les actions sont visibles par tous les joueurs sans difficulté et se présentent sous forme de pictogrammes d’une efficacité remarquable. Du coup, tout devient assez limpide très rapidement. Et les règles, extrêmement claires et didactiques guident les joueurs encore dans le bon sens. Si le jeu apparaît compliqué, c’est plutôt dans le nombre de possibilités qu’il offre à chaque joueur pour le placement de ses nomades. NETA TANKA est en effet classique dans sa forme et propose un jeu de placement d’ouvriers et de récolte et utilisation de ressources en vue de gagner des points de victoire. Ces points sont en fait des points de « Générosité », première belle subtilité qui découle de la thématique générale du jeu. Effectivement, certaines actions seront utiles à tous les joueurs, représentant parfois une aide précieuse comme un sacrifice. Ainsi, le thème de se rendre « utile » à la communauté, est parfaitement concrétisé de par le sens de certaines actions. D’autres petites originalités viennent se glisser dans un système de jeu vu et revu mais toujours aussi plaisant, comme l’action « copie d’une action » qui doit se mériter ou encore et surtout les bonus d’actions des « liaisons » obtenus par le placement adjacent des nomades. Ces liaisons s’avèrent très vite indispensables à un développement rapide et efficace. Elles sont au centre des préoccupations des joueurs et rendent le jeu très tendu, interactif et calculatoire. Les multiples voies de développement possibles permettent aux joueurs de ne jamais être vraiment coincés mais encore faut-il faire coïncider ses actions avec la voie stratégique que l’on s’est fixé en début de partie, orientée par notre objectif personnel. Les joueurs ne pourront pas être sur tous les fronts et devront surtout s’adapter en permanence et en réaction aux placements adverses sur le plateau. Car si NETA TANKA demande pas mal d’anticipation, de projections et de réflexions seul dans son soin, c’est à partir des actions des autres joueurs que se construisent les chemins intellectuels. Les interactions indirectes deviennent alors très rapidement omniprésentes et très subtiles. Et les joueurs devront faire attention de ne pas perdre le fil de leur pensée, justement souvent sur le fil et articulant les actions les unes aux autres dans un ordre bien précis et en fonction des faits et gestes de leurs adversaires. NETA TANKA se situe donc entre deux mondes. Il est à la fois léger et profond… Il est accessible mécaniquement et plutôt rapide tout en proposant des pistes tactiques et stratégiques nombreuses et précises. Il n’est ni familial, ni tout à fait conçu pour des joueurs « experts » en proposant une association très réussie d’opportunisme et de développement à long terme. NETA TANKA possède cette élégance que j’aime tant, de laisser le choix de sa « lecture » aux joueurs qu’il réuni autour de la table. Il est tout à fait possible de jouer en famille en moins d’une heure tout comme penser à rentabiliser chaque enchainement d’actions pendant de longues minutes. Les illustrations sont superbes et viennent accentuer le plaisir de voir s’empiler au fur et à mesure le résultat de nos actions. En effet, le fait de « dépenser » les ressources en les positionnant sur notre plateau personnel est une idée rare et ingénieuse, qui facilite la lecture de la partie et matérialise de manière très concrète l’avancée de chaque joueur. NETA TANKA est un excellent jeu, complet et très malin. Il peut représenter un passage à des jeux plus « costauds » pour des joueurs occasionnels ou un superbe jeu de fin d’après-midi pour des joueurs très aguerris, même si toute sa richesse se dévoile réellement à partir de trois joueurs.


D’autres Articles sur ce jeu



Commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s