Un Œil sur PAPPY WINCHESTER

Carte d’Identité

3 – 5 joueurs

8 ans

45 min

Enchères / Objectifs / Argent

Familial

25 €

Auteur : Jérémy Pinget
Illustrateur : Sylvain Aublin
Éditeur : Blue Orange
Distributeur : Blackrock Games


Août 2019


Une description rapide

Partagez les parcelles du Ranch de Pappy Winchester reçues en héritage.

La partie se compose de 19 tours de jeu. Chaque tour comprend trois étapes :
– Les Enchères. Le premier joueur tire au hasard un jeton « Parcelle » et place le jeton « Enchères » sur la parcelle correspondante. Le premier joueur lance les enchères en proposant une somme d’argent en vue d’acquérir cette parcelle. Dans le sens des aiguilles d’une montre, les joueurs peuvent surenchérir ou passer définitivement. Une fois dans la partie, un joueur peut provoquer un duel avec le seul enchérisseur restant autour de la table. Une carte « Duel » est alors piochée par chaque joueur concerné et détermine l’issu de l’enchère.
– Achat de la parcelle. Le joueur ayant fait la meilleure offre répartit cette somme équitablement entre tous les joueurs. Après le partage, l’argent restant est déposé au « Saloon ». Le joueur prend ensuite possession de la parcelle en y plaçant un de ses jetons « Chapeau », récupère le jeton bonus présent et applique son effet, et récupère éventuellement l’argent associé à la carte « ranch » ou « mine » pouvant être présente et placée face cachée en début de partie.
– Vérification des objectifs communs. Le joueur ayant remporté l’enchère vérifie s’il a complété un objectif commun à tous les joueurs. Si c’est le cas, il récupère l’argent associé et défausse l’objectif.

Lorsque l’ensemble des parcelles ont été mises aux enchères, la partie se termine. Le joueur occupant le plus de parcelles reçoit 5000 dollars. Les joueurs additionnent alors l’argent qu’ils possèdent et la somme indiquée sur les cartes d’objectifs personnels accomplis. Le joueur le plus riche l’emporte.

Oui ou Non

  • Un thème « western » que j’affectionne et très bien rendu
  • Un matériel très agréable
  • Des illustrations « cartoon » très chouette
  • Des règles très simples
  • Une mécanique d’enchères efficace
  • La Course aux objectifs communs
  • Le système de redistribution de l’argent en interne
  • Une bonne ambiance autour de la table
  • De la gestion d’argent entre dépenses et bénéfices
  • Les différentes façons de gagner de l’argent
  • Des manches très dynamiques
  • Une durée de partie idéale pour un jeu familial
  • Globalement peu original
  • Assez répétitif
  • Bien meilleur à partir de 4 joueurs
  • Le côté chaotique de la résolution des duels

En Résumé

C’est à Cannes que j’avais découvert PAPPY WINCHESTER, tout du moins visuellement, car je n’avais pas eu l’occasion d’y jouer. Et il faut avouer que son matériel, très agréable, et ses illustrations donnent vraiment envie, même si ces deux facteurs laissent imaginer un jeu conçu plutôt pour les enfants. Son côté « cartoon » convient parfaitement à sa thématique « Western », parfaitement mise en scène, et au public familial auquel il s’adresse. Car PAPPY WINCHESTER présente suffisamment de paramètres et d’intérêts pour convenir à un public plus large qu’il ne le laisse penser. Il propose un jeu d’enchères malin et distrayant, dans lequel il s’agira de devenir le plus riche possible, en faisant l’acquisition de certaines parcelles de terrain, que nous laisse ce regretté PAPPY WINCHESTER. Mais si, thématiquement, PAPPY WINCHESTER a « cassé sa pipe », mécaniquement, il ne « casse pas la baraque » pour autant. Son côté assez répétitif et son manque d’originalité vient ternir légèrement son expérience de jeu. Attention, il n’en reste pas moins un très bon jeu, efficace, très accessible, et plutôt « fun ». Il s’adapte parfaitement à un public familial, souhaitant passer un bon moment, et combine parfaitement différentes façons ingénieuses de récupérer de l’argent. C’est d’ailleurs dans l’association de la redistribution interne de l’argent des enchères, et dans l’accomplissement d’objectifs communs et personnels que PAPPY WINCHESTER trouve sa richesse. Une richesse que les joueurs recherchent à court terme pour pouvoir rivaliser sur les différentes enchères, à moyen terme pour tenter de réaliser un objectif commun, et à long terme pour accomplir leurs objectifs personnels. Ces trois « dimensions temporelles » rendent compte d’une tension quasi constante sur l’ensemble des 19 manches et obligent les joueurs à faire des choix tactiques ou stratégiques mettant la rentabilité au cœur de toutes leurs décisions. Il s’agira bien de gérer son argent, entre dépenses et possibles bénéfices, au plus juste possible. Et souvent, il sera bien plus avantageux d’empocher de l’argent en laissant les autres se ruiner pour acquérir la parcelle qu’il semble vouloir acquérir absolument. Cela est moins vrai à 4 ou 5 joueurs, puisque les sommes redistribuées seront moins importantes, et c’est ainsi pour cette raison que le jeu devient vraiment bien plus palpitant à partir de 4 joueurs. PAPPY WINCHESTER constitue une très belle porte d’entrée vers les jeux d’enchères. Sa grande accessibilité est vraiment très appréciable. Les parties sont dynamiques, aussi bien entre les tours de jeu qu’en terme de durée globale. La beauté de son matériel et la thématisation « western » très réussie le rend vraiment très agréable et suffisamment amusant pour passer de « chouettes » moments en famille.


D’autres Articles sur ce jeu



Commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s