Un Œil sur THINGVELLIR (Extension)

Carte d’Identité

2 – 5 joueurs

10 ans

45 min

Enchères / Coin Building / Collection de cartes

Initiés

15 €

Auteur : Serge Laget
Illustrateur : Jean Marie Minguez
Éditeur : Grrre Games
Distributeur : Blackrock Games


Décembre 2020



Une description rapide

THINGVELLIR est une extension pour NIDAVELLIR.
La tribu de Thingvellir, composée de puissants mercenaires munis de précieux artefacts, vient prêter mains forte au Royaume de Nidavellir contre l’ennemi Fafnir.

Le jeu propose, en plus de 6 nouvelles cartes « héro-ïne », un nouveau lieu, le « Camp » dans lequel les joueurs vont pouvoir recruter des « mercenaires » ou des « artéfacts ». Dorénavant, le joueur ayant la mise la plus haute, peut choisir de prendre une carte du « Camp » au lieu de prendre une carte dans la taverne en cours de résolution. Les cartes « Artefact » se positionne dans la zone de commandement et octroient à leurs propriétaires une capacité spéciale. Les cartes « Mercenaire » sont également positionnées dans la zone de commandement et sont ajoutées dans l’armée des joueurs les possédant à la fin de l’âge 1 ou de l’âge 2. Les mercenaires peuvent être placés dans l’une des deux « classes » qu’ils présentent, au choix des joueurs.

Les règles du jeu et du décompte final restent inchangées.

Oui ou Non

  • Une toute petite boîte pour un étoffement tactique important
  • Un renouvellement important de l’expérience du jeu de base
  • Les nouvelles fiches de décompte prenant en compte les nouveaux pouvoirs (application mise à jour parfaitement)
  • Une extension thématiquement cohérente
  • Des choix encore plus nombreux et tendus
  • Des règles de jeu inchangées
  • Ajoute du contenu sans alourdir les sensations de jeu, ni rallonger la durée des parties
  • Un équilibre parfait
  • Les nains « double-classe » se positionnant en fin de manche multiplient les possibilités stratégiques
  • Les pouvoirs des « artefacts » viennent pimenter la mécanique « routine » du jeu
  • L’intégration et l’articulation parfaite de cette extension au jeu de base
  • La maitrise du jeu de base indispensable, sous peine d’être noyé sous beaucoup d’informations, notamment la grande quantité « d’Héro-ïnes »

En Résumé

NIDAVELLIR est un énorme coup de cœur depuis sa sortie. C’est l’un des jeux que j’ai le plus joué en 2020, sans jamais me lasser, en restant toujours autant émerveillée par la simplicité de sa mécanique, son univers thématique et visuel, et son intelligence tactique épurée et très efficace. C’est donc en toute logique que j’ai débuté l’année 2021 en jouant à NIDAVELLIR, accompagné de sa toute première et nouvelle extension : THINGVELLIR. Une extension qui sonne et résonne encore bon le vent du nord avec un nom difficile à retenir… Mais le nom n’a que peu d’importance quand la qualité d’un jeu est indiscutable. THINGVELLIR renouvelle de belle manière l’expérience de jeu en intégrant un nouveau lieu dans lequel les joueurs pourront venir récupérer des cartes de deux types différents, à condition de remporter l’enchère en cours. Cet ajout principal n’a l’air de rien mais multiplie les possibilités tactiques car les cartes présentes au « Camp » sont plutôt très intéressantes. En effet, elles peuvent octroyer des pouvoirs temporaires ou permanents pouvant considérablement influer sur la partie ou être positionner dans une « Classe » au choix parmi deux en fin de manche. Ainsi, les majorités de l’évaluation des troupes en fin de première manche peuvent réserver de belles surprises, tout comme le décompte final encore plus indécis et tendu. De plus, et de part l’utilisation de ces deux nouveaux types de cartes, les recrutements « d’Héro-ïnes » sont plus fréquents. Les choix sont donc globalement bien plus nombreux et demandent plus de réflexion afin de peser le pour ou le contre de chaque décision. Les interactions entre joueurs se retrouvent davantage mises en avant de part la nécessité, souvent, de priver son adversaire de recruter un nain ou une « Héro-ïne » particulier. C’était bien évidemment déjà le cas dans le jeu de base, mais les nouvelles possibilités offertes dans le « Camp » obligent à être encore plus vigilant. Remporter une enchère devient donc très important ! Mais les règles du jeu restantes inchangées, les joueurs ne pourront pas tout faire et devront « viser » au plus juste selon la capacité de leurs « pièces », les cartes disponibles, celles qui risquent de ne plus l’être par la suite ou celles que les adversaires convoitent. THINGVELLIR propose donc de nouvelles perspectives stratégiques très bien pensées, dans une toute petite boîte, sans dénaturer le jeu initial, ni l’alourdir. Les tours de jeu sont toujours aussi dynamiques et les parties conservent une durée de jeu idéale. L’équilibre est parfait et les nouvelles cartes apportent même un « suspens » jouissif à la fin des deux manches, étant capables de « rabattre les cartes » à tout moment. Pour les amoureux de NIDAVELLIR dont je fais partie, THINGVELLIR apparaît indispensable. Je pense ne plus pouvoir m’en passer… Pour celles et ceux, qui ne connaitraient pas encore ce bijou ludique de 2020, il est sans doute préférable de faire ces gammes sans THINGVELLIR, avant d’y succomber assez rapidement.


D’autres Articles sur ce jeu



Commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s