Un Œil sur THE ARTEMIS PROJECT

Un jeu de Daniel Rocchi et Daryl Chow
Illustré par Dominik Mayer
Edité par Super Meeple
Distribué pat Abysse Corp

🎂 12 ans
👨‍👩‍👧‍👦 1 – 5 joueurs
⌚ 90 min
🎲 Placement ouvriers / Dés
🧠 Initiés / Expert

Partez explorer et coloniser « Europa », la lune gelée de Jupiter.
Une partie se déroule en 6 manches représentées par 6 cartes évènements. Lors de chaque manche, les joueurs vont, dans un premier temps, positionner leurs 5 dés (lancés en début de manche) les uns après les autres sur le plateau de jeu puis réaliser les actions des différents lieux :
Le camp de base : Les joueurs ayant positionnés la plus grande valeur de dés additionnés obtiennent un badge d’expédition ainsi que les récompenses des cartes « expédition ».
Les cheminées : Les dés dans l’ordre croissant permettent à leurs propriétaires de récupérer autant de cubes d’énergie que la valeur des dés l’indique.
La Carrière : Les dés dans l’ordre croissant permettent à leurs propriétaires de récupérer autant de minerais que la valeur des dés l’indique.
Le Portique : Le dé le plus « fort » positionné sur chaque bâtiment permet à son propriétaire d’acheter ce bâtiment avec la quantité de minerai correspondant au dé ayant servi à l’enchère.
Le Port Spatial : Acheter un nombre de colons selon la valeur du dé positionné
L’Académie : Échanger un colon contre un autre, désigné par la valeur du dé positionné
L’entrepôt : Récupérer des boites à outils, moyens de changer la valeurs de vos dés
Il se peut que les joueurs ne puissent effectuer une action programmée, faute de ressources disponibles par exemple, ou n’ayant pas assez contribué à l’expédition. Dans ce cas, les joueurs obtiennent une compensation en progressant sur la « piste de secours ».
Après la phase de placement et de résolution de chaque lieu, les joueurs vont pouvoir activer les bâtiments « remplis » de colons adéquats afin d’obtenir divers bonus ou points de victoire en fin de partie.
La partie se termine à la fin de la sixième manche. Le décompte final prend en compte les ressources restantes, les points de victoire des « bâtiments remplis », le nombre de bâtiments construits, les collections de colons de types différents acquis et les badges d’expédition. Le joueur ayant le plus de points de victoire l’emporte.

👍 De belles illustrations, immersives
👍 Un matériel extrêmement agréable et de grande qualité
👍 Une thématique futuriste plaisante
👍 Une iconographie sans faille pour une lisibilité parfaite
👍 Un livret de règles très clair
👍 Un jeu relativement accessible
👍 Beaucoup d’interactions
👍 Un système ingénieux de placements de dés différents entre chaque lieu
👍 La possibilité de « contrôler » le résultat des dés
👍 Une grande fluidité
👍 Un temps de jeu permettant un développement efficient sans être trop long
👍 L’aspect « programmation »
👍 La mécanique de « compensation » d’actions non réalisées
👍 La possibilité de complexifier le jeu en ajustant les ressources disponibles
👍 Les deux extensions comprises dans la boîte
👍 Une seule action à son tour de jeu, entre tactique immédiate et réflexion à long terme

🤔 Bien meilleur à partir de 3 joueurs
🤔 La « salade de points » du décompte final

👎 Une mise en place un peu longue entre chaque manche

Dès l’ouverture de la boîte de THE ARTEMIS PROJECT, j’ai été impressionnée par la quantité et la qualité du matériel proposé. Le plateau de jeu, très bien conçu permet une lisibilité sans faille. Les couleurs à la fois douces et éclatantes des dés renforcent cette lisibilité, une fois positionnés. L’agencement très pratique des plateaux individuels permet une observation du jeu adverse en un coup d’œil. Et que dire de ces petits « meeples-colons » sortant au fur et à mesure du « Shakeship » (alternative au sac de pioche). Tout est extrêmement agréable à l’œil, au toucher, et rend l’expérience de jeu limpide et très fluide en rapport aux nombreuses règles qui auraient pu faire basculer THE ARTEMIS PROJECT dans un jeu inutilement complexe. L’originalité de THE ARTEMIS PROJECT provient de sa mécanique très épurée de positionnement et d’utilisation de dés. En effet, chaque lieu fonctionne différemment et pourtant réclame la seule action possible du jeu, à savoir le placement d’un dé. Ainsi, les dés représentent, selon les lieux, une capacité à récupérer des ressources, une quantité additionnée afin d’obtenir une majorité, une mise aux enchères et une somme à payer, ou encore une valeur d’échange. Ces utilisations nombreuses pour une action unique sont savoureuses et permettent aux joueurs des réflexions tactiques à court terme et stratégiques à long terme profondes dans un contexte de règles plutôt accessible. Ces réflexions sont toujours relatives aux actions des adversaires et de leurs futures possibilités. En ce sens, THE ARTEMIS PROJECT est très interactif. L’observation minutieuse de chaque adversaire est indispensable et il faut pouvoir envisager la possibilité que certaines de vos actions ne se passent pas comme prévues. Cet aspect programmation peut autant enchanter que frustrer certains joueurs voulant construire leur colonie dans leur coin, même si le système de « compensation d’actions non réalisées » est très bien fichu et permet de conserver un équilibre essentiel. THE ARTEMIS PROJECT met en scène à peu près tout ce que je préfère dans les jeux de société, à savoir de l’interaction, du placement d’ouvriers, et de l’utilisation originale et stratégique de dés. Le paradoxe entre son apparence complexité et sa mécanique immédiatement accessible est jouissif. Un excellent jeu, rempli de finesse tactique et très plaisant à tous les niveaux.



Commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s