Un Œil sur ANLUDIM

Un jeu de Dimitri Perrier et Ludovic Maublanc
Illustré par Anne Heidsieck
Edité par Explor8

🎂 8 ans
👨‍👩‍👧‍👦 2 – 5 joueurs
⌚ 45 min
🎲 Cartes / Combinaisons
🧠 Familial

Devenez le meilleur sorcier de l’Université Anludim !
Les joueurs débutent chaque manche avec des cartes en main. Chaque carte est composée de deux parties, faisant finalement apparaitre deux cartes différentes. Les doubles cartes, numérotées de 1 à 13, sont réparties en 5 couleurs différentes.
A son tour de jeu, le joueur actif a le choix entre :
– Poser une combinaison de cartes (paire, brelan, suite, couleur, carré) plus forte que l’un de ses adversaires. Il peut utiliser des cartes déjà placées devant lui en perdant le bénéfice de cette combinaison devenue obsolète. Ainsi il récupère le professeur associé au type de combinaison qu’il vient d’effectuer.
– Piocher des cartes (deux cartes faces cachées ou une carte visible)
A la fin de son tour, le joueur actif récupère les objets magiques des professeurs positionnés devant lui.
La manche se termine lorsque :
– 3 piles d’objets magiques sont vides. Dans ce cas, le joueurs ayant obtenu le plus grand nombre de points sur ses objets magiques remporte la manche.
– Un joueur a gagné les 5 types d’objets magiques et remporte la manche immédiatement.
Une partie se remporte en deux manches gagnantes.

👍 L’association des prénoms des trois co-auteurs comme titre du Jeu, très « feeling good » avec une consonance assez « magique »
👍 Un jeu de cartes très beau et « chic » aux illustrations superbes
👍 Une thématique (référence à Harry Potter) très présente, à chaque niveau du jeu
👍 Une revisite du « poker » surprenamment originale
👍 Les cartes doubles, déroutantes, mais constituant le cœur du jeu
👍 La réutilisation des cartes déjà posées
👍 Un livret de règles impeccable, clair et très bien illustré
👍 Des règles très accessibles
👍 Un plaisir immédiat
👍 Des choix tactiques entre « enquiquiner les autres » et « faire son petit chemin en solo »
👍 Des discussions stratégiques autour des « attaques » à mener contre le joueur « en tête »
👍 La hiérarchie des combinaisons de la variante expert
👍 Des manches très rapides

🤔 Le hasard de la pioche de cartes en début de manches
🤔 Meilleur à trois ou quatre joueurs

ANLUDIM comme « Anne », « Ludovic », et « Dimitri », les trois créateurs de ce jeu, qui sonne et résonne « magie » à tous les niveaux, y compris dans cette association de prénoms idéale. Une boîte relativement imposante pour un jeu de cartes empruntant les combinaisons au Poker le temps de parties rapides et dynamiques. Une boîte qui se justifie par un matériel superbe et très agréable amplifiant le plaisir immédiatement, tout comme les illustrations magnifiques et très thématiques d’Anne Heidsieck. D’ailleurs tous les éléments nous ramènent dans cette École de magie, autant le titre du jeu, que l’esthétique, en passant par les doubles cartes, la forme des objets magiques ou encore le fait de pouvoir récupérer des cartes déjà utilisées. L’ensemble apparaît très cohérent. Les règles, très bien écrites, sont simples à assimiler et les combinaisons à effectuer sont bien connues de l’ensemble des protagonistes autour de la table, plus ou moins joueurs. L’originalité d’ANLUDIM se situe dans les détails et dans l’agencement entre eux d’éléments plutôt classiques. Évidemment, les doubles cartes, qui demandent d’ailleurs un moment d’adaptation, en sont le parfait exemple : une idée simple mais qui multiplie les options tactiques. Il y a également le fait de pouvoir renoncer à une combinaison déjà effectuées en récupérant ses cartes en mains, une action pas si ordinaire que ça dans les jeux de cartes en général. Ces deux éléments essentiels positionnent ANLUDIM, à la fois, dans des sensations de jeu directes et spontanées d’un jeu de cartes traditionnel et dans quelque chose de plus réfléchi et tactique. D’ailleurs les interactions nombreuses obligent les joueurs à adapter leurs choix en permanence. Des options stratégiques qui oscillent entre réaliser ses combinaisons dans son coin, sans trop se faire remarquer, ou surenchérir sur celles des adversaires. Cette dernière est bien souvent très tentante mais surtout indispensable à la victoire car les manches sont rapides, et les objets magiques peuvent s’accumuler très rapidement si les autres joueurs ne sont pas assez attentifs. Ainsi le jeu s’accompagne souvent de discussions pour essayer de priver le joueur en tête de sa victoire promise… ANLUDIM est une véritable réussite en proposant une revisite à la fois proche et éloignée du Poker. Sa thématisation « ultra-présente » et très plaisante lui assure un public familial, qu’il aura su charmer et envouter de part ses mécaniques simples, subtiles et efficaces et ses éléments originaux et superbement illustrés.



Commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s