Un Œil sur BRASS BIRMINGHAM

Un jeu de Martin Wallace
Illustré par Damien Mammoliti, David Forest, Lina Cossette
Edité par Funforge

🎂 14 ans
👨‍👩‍👧‍👦 2 – 4 joueurs
⌚ 120 min
🎲 Cartes / Placement / Gestion
🧠 Expert

Établissez des liaisons navales ou ferroviaires, construisez et développez vos industries en pleine Révolution Industrielle Anglaise.
Le jeu se déroule en deux Périodes : celle des Canaux et celle des Chemins de fer. A la fin de chaque période, les joueurs marquent des points en fonction de leurs tuiles liaisons reliées à des industries et à leurs propres tuiles industries retournées. Les tuiles sont retournées lors d’une vente ou lorsqu’elles sont vidées de leurs ressources.
A chaque manche et à leur tour de jeu, les joueurs réalisent deux actions, en défaussant des cartes de leurs mains, parmi :
– Construire une industrie sur le plateau central.
– Étendre son réseau en plaçant des liaisons (canaux ou chemins de fer) sur le plateau central
– Accéder aux industries de niveaux supérieurs en défaussant des tuiles industries
– Effectuer une vente
– Emprunter de l’argent
– Obtenir deux cartes « Joker »
Chaque construction (liaisons ou industries) nécessite des ressources provenant d’autres tuiles industries (personnelles ou adverses) à acheminer vers le site de construction en passant par le réseau du joueur. Les ventes nécessitent de la bière également récupérable sur d’autres tuiles industries construites. En utilisant les ressources d’une tuile, les joueurs contribuent à la « vider ». Ainsi la tuile est retournée et octroie à son propriétaire des points de victoires en fin de période ainsi qu’une augmentation de son revenu.
A la fin de leur tour, les joueur piochent de nouvelles cartes pour en avoir 8 en mains et perçoivent leur revenu à la fin de chaque manche.
A la fin des deux Périodes, le joueur ayant le plus grand nombre de points de victoire l’emporte.

👍 Une très belle édition et un matériel très agréable
👍 Des actions simples pour des réflexions intenses et d’une profondeur inouïe
👍 Une gestion très tendue à tous les niveaux
👍 Un jeu basé sur les interactions (acheminement des ressources)
👍 Tous les éléments sont entremêlés
👍 Beaucoup d’opportunisme
👍 La bière, très vite indispensable, provoque une gestion inverse des autres ressources (les joueurs ont tendance à vouloir la conserver plutôt que de la laisser disponible aux autres joueurs)
👍 Des possibilités stratégiques très nombreuses
👍 De l’originalité disséminée un peu partout
👍 Des sensations uniques

🤔 Des premières parties déconcertantes qui trainent en longueur
🤔 Un plateau sombre et une lisibilité pas toujours évidente

👎 La mise en place des plateaux personnels rigoureuse et longue
👎 La règle du jeu très « mal fichue »

Il est très périlleux de décrire BRASS BIRMINGHAM par des pouces levés ou baissés tant le jeu est complet, profond, exigeant et original. Il est d’ailleurs encore plus difficile de se faire une idée uniquement en lisant quelques avis tant les sensations de jeu sont uniques, intenses et tendues. Je vais donc tenter d’expliciter mes sensations le plus clairement possible même si cet avis sera très certainement incomplet car BRASS BIRMINGHAM se joue bien plus qu’il ne se décrit. Passées des règles de jeu légèrement « alambiquées » et assez peu clairvoyantes, les joueurs sont plongés très vite dans un univers mécanique plutôt accessible mais dans un monde réflexif exigeant et très poussé. On comprend très vite que tous les éléments sont liés aux autres, que la gestion économique va devenir un soucis permanent, que l’on va avoir autant besoin de ce que proposent les autres joueurs que de nos propres industries, et que chaque placement sur le plateau principal ou que chaque carte jouées vont devoir être étudiés à la loupe. BRASS BIRMINGHAM propose un jeu de gestions diverses, de sa main de cartes aux tuiles personnelles industries en passant par l’élaboration de son réseau. L’expérience de jeu est autant déroutante que saisissante. C’est d’une intelligence extrême et d’une grande subtilité. Les possibilités stratégiques inondent les joueurs. L’originalité est éparpillée un peu partout, de la façon de se procurer des ressources jusqu’aux décomptes de points de victoire en passant par l’évolution de son salaire. BRASS BIRMINGHAM s’adresse principalement aux joueurs experts sans pour autant fermer la porte à des joueurs moins aguerris. Bien sûr, les premières parties seront longues et déstabilisantes mais la courbe d’apprentissage est grande et la rejouabilité impressionnante. Un très grand jeu, singulier, aux sensations uniques, qui provoquent immédiatement l’addiction. Un jeu de cartes… de placement… de gestion… difficile à catégoriser, mais irrésistible.



D’autres Articles sur ce jeu


Commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s