Un Œil sur GRAND AUSTRIA HOTEL

Un jeu de Simone Luciani et Virginio Gigli
Illustré par Klemens Franz
Edité par Funforge

🎂 12 ans
👨‍👩‍👧‍👦 2-4 joueurs
⌚ 90 min
🎲 Gestion
🧠 Expert

Gérer au mieux votre Hôtel Viennois. Servez vos clients et allouez leur une chambre que vous avez préalablement préparée. Sachez recruter le personnel pour améliorer votre réputation au près de l’empereur…
À votre tour, choisissez une des 6 actions principales du jeu, correspondantes aux valeurs des dés lancés en début de manche. La force de votre action est représentée par le nombre de dés présents sur l’action correspondante. Des actions secondaires peuvent vous aider mais sont souvent très coûteuses.

👍 Le « draft » des cartes personnelles en début de partie
👍 Une réflexion très profonde
👍 Une rejouabilité dingue
👍 Un excellent jeu à 2 joueurs
👍 Une thématique crédible et prenante
👍 De nombreuses options tactiques et stratégiques
👍 La représentation des actions par la valeur des dés et leurs forces par la quantité de dés
👍 L’utilité de l’action « passer son tour »

🤔 Des premières parties le nez dans la règles du jeu (nombre de cartes et de bonus différents)

👎 Beaucoup d’attente entre chaque tour de jeu
👎 Des illustrations très classiques

GRAND AUSTRIA HOTEL est un excellent jeu de gestion… pour deux joueurs. C’est le seul gros bémol qui me saute aux yeux. Le jeu est long, très long, trop long à 3 joueurs et interminable à 4 joueurs. On attend tellement entre nos tours de jeu que l’on perd le fil et l’intérêt que le jeu peut avoir. Et il en a de l’intérêt ce GRAND AUSTRIA HOTEL. Déjà le thème peu vu et et qu’on ne perd pas de vue durant la partie. C’est assez rare dans un jeu de gestion aussi exigeant pour être signalé. Les mécanismes de « draft » de cartes en début de partie, de sélection des « dés » actions, des activations de bonus par ci par là donnent un jeu très riche avec de multiples choix à faire au bon moment. Il faut un sacré sens de l’anticipation et un peu de timing aussi. La rejouabilité est immense et l’immersion ludique complète. Je suis une fan inconditionnelle de Simone Luciani et Virginio Gigli et ce n’est pas prêt de changer. Partez en couple à la découverte de Vienne, et vous ne serez pas déçus. Mais attention, le voyage intellectuel ne sera pas de tout repos. Un colosse aux allures naïves.


Commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s