Un Œil sur HELLTON PALACE

Carte d’Identité

2 joueurs

10 ans

45 min

Casse tête / Placement

Amateur

Novembre 2022

20 €

Auteur : Jean-Baptiste Pigneur
Illustrateur : Lorenzo Colangeli
Éditeur : Iello
Distributeur : Iello


Thématique ★★★★★
Esthétique ★★★★☆
Complexité ★★★☆☆
Réflexion ★★★★☆
Interactions ★☆☆☆☆
Rejouabilité ★★☆☆☆

Une description rapide

Prenez la tête du Hellton, accueillez des hôtes infernaux et engagez des grooms pour les servir au mieux !

Les joueurs effectuent leur tour de jeu alternativement jusqu’au déclenchement de la fin de partie. Ils réalisent cinq étapes :
– Accueillir un nouvel hôte. Il s’agit de choisir une carte Hôte parmi les cartes disponibles et de positionner cette carte dans une chambre libre de son hôtel au même étage que la ligne d’où provient la carte.
– Congédier les grooms. Il s’agit de récupérer les cinq tuiles Groom et de les positionner sur leur face « non engagé » visible.
– Engager des Grooms. Il s’agit de payer le cout indiqué de chaque tuile Groom que l’on souhaite utiliser lors de ce tour de jeu afin de la retourner pour pouvoir l’activer ultérieurement.
– Faire la Tournée des Chambres. Il s’agit de déplacer son pion Groom de chambre en chambre, par ordre croissant et choisir pour chaque chambre occupée entre les deux options suivantes :
° Servir l’Hôte. Le joueur actif retire le pion Irritation présent s’il y en a un, puis applique les effets de la carte de bas en haut.
° Ne pas servir l’Hôte. Le joueur actif ajoute un jeton Irritation si la carte n’en possède pas. Si un jeton Irritation est déjà présent, une Sonnette est retirée de son Hall d’Hôtel.
– Percevoir des loyers ou Récupérer une sonnette. Il s’agit de récupérer de l’argent des Hôtes satisfaits, c’est à dire sans jeton Irritation ou bien de repositionner un jeton Sonnette dans son Hall

La fin de partie se déclenche si :
– Un joueur n’a plus de jeton Sonnette dans son Hall
– Un des trois groupes de quatre Piliers ne contient plus de jeton Pilier.
Le joueur ayant maintenu son Hôtel « en vie » le plus longtemps remporte la partie.

Oui ou Non

  • Un vrai parti pris graphique
  • Une thématique originale, drôle et plaisante
  • Des règles accessibles
  • Le système de jeu reposant sur l’idée d’éviter le pire !
  • Un casse-tête véritablement complexe et sans aucun hasard
  • Une iconographie incompréhensible rendant l’expérience désagréable
  • Un jeu solitaire, sans interaction
  • Un objectif d’attente de défaite adverse pas passionnant
  • Très répétitif

En Résumé

Ce sont la direction artistique et la thématique qui m’ont conduit au HELLTON PALACE. J’aime beaucoup l’idée de cet hôtel accueillant les pires créatures et personnalités qui soient. Les servir est, par contre, une autre paire de manche.

La lecture des règles est claire et rassurante. Le jeu apparaît accessible, mais quelques détails parviennent tout de même à nous inquiéter. En effet, la dernière page du livret rassemble tout un tas d’icônes plus incompréhensibles les unes que les autres. Cette inquiétude se traduit au sein de la partie par un véritable enfer. L’expérience devient très vite pénible. En plus d’être nombreuses et difficile à comprendre, il faut avoir de bons yeux pour apercevoir les icônes dans l’angle inférieur droit de chaque carte. Autant vous dire qu’il est impossible d’apercevoir celles de vos adversaires.

Il s’agit clairement d’un jeu solo qui se joue à deux.

Pourtant, il le faudrait, car sur le papier, HELLTON PALACE est un duel dans lequel l’objectif premier est de résister plus longtemps que votre adversaire. Oubliez l’idée, il s’agit clairement d’un jeu solo qui se joue à deux. À aucun moment, vous ne sentirez la présence d’un quelconque autre joueur. Vous verrez le nombre de cartes diminuer au fil de la partie mais sans percevoir l’adversité.

Et tout ça est bien dommage, car le thème est drôle, décalé et plutôt bien concrétisé. De plus, le casse-tête d’agencement de cartes est un défi véritablement relevé. Mais toutes les promesses écrites sur le papier ne prennent pas. Déjà, on passe 80% de la partie à essayer de comprendre le moindre symbole. Mais même sans ça, l’enjeu n’arrive pas à passionner les foules.

Ok, il faut tenir plus longtemps que l’adversaire ou tout du moins le plus longtemps possible puisqu’on ne sait absolument pas ce qu’il se trame dans l’hôtel d’en face. Mais en réalité, on ajoute des cartes, on promène son pion et on en prend plein la tronche de façon mécanique sans qu’on puisse franchement agir intentionnellement pour renverser la vapeur. Pourtant, je fais partie des gens qui aiment bien qu’on me barre la route, mais faut-il un objectif, un enjeu de taille et que je puisse agir pour tenter de me défendre. Ici, la seule défense possible est l’utilisation de cinq capacités à user encore et encore et le placement cohérent des clients les uns par rapport aux autres. C’est trop peu pour nous satisfaire.

L’iconographie catastrophique n’arrange pas une mécanique poussive, répétitive, solitaire et dénuée de tout intérêt final.

De ce fait, on se console en regardant les illustrations des cartes absolument magnifiques et on attend que le temps passe en répétant toujours les mêmes phases de jeu. Bref, je ne vais pas faire plus long, car ma déception est grande. J’attendais beaucoup de ce petit jeu à deux, joli et portant une originalité globale. Je me suis ennuyée et je n’ai aucune envie d’y revenir. L’iconographie catastrophique n’arrange pas une mécanique poussive, répétitive, solitaire et dénuée de tout intérêt final. Pourtant, l’idée de départ était bonne !

Au Final

Ennuyeux
★★☆☆☆

Un casse-tête relevé, au thème intéressant, mais malheureusement gâché par une iconographie catastrophique !


D’autres Articles sur ce jeu



2 réflexions sur “Un Œil sur HELLTON PALACE

  1. Tout à fait d’accord avec vous : le jeu est carrément illisible , les icônes sur les cartes minuscules. Même pas pu l’offrir à une ludothèque ou aux réfugiés ukrainiens près de l’aéroport où j’ai apporté des jeux auxquels je ne joue plus , et pas des moindres, c’est dire!! Mais comment une catastrophe ludique pareille a-t-elle pu atterrir dans nos boutiques? Ont ils testé ce jeu avant de le mettre en vente? Ce serait bien une fois de faire le palmarès des pires règles de jeu( Loco Momo cette année,,sans un exemple, à été liquidé pour les mêmes raisons..) .Heureusement il y a Splendor Duel, la clarté de ses règles bien libellées, un vrai plaisir de l’offrir : Ludocortex, à Annecy où je vais de temps en temps depuis Genève, en a écoulé 24 au magasin les 2 premières semaines de sa sortie, TANT MIEUX. Lire une règle de jeu devrait être UN des plaisirs avant de jouer. C’est pour ça que je n’ai hélas JAMAIS pu offrir Dominion, son livre de règles est si repoussant, plus indéchiffrable que la Pierre de Rosette chère à Champollion….Ont ils lu un jour à l’école: » Tout ce qui se conçoit bien s’énonce clairement, et les mots pour le dire arrivent aisément « . C’était il y a plusieurs siècles et son auteur n’est retenu que pour cette célèbre phrase toujours d’actualité. Devinez qui c’est, on ne le lit plus… Merci encore pour vos superbes articles et tout le cœur que vous y mettez: la lumière que vous nous apportez nous fait du bien, merci infiniment et bonnes fêtes

    J’aime

    1. Merci beaucoup ! Vous avez raison, le plaisir commence dans le plaisir de lire les règles et la découverte du matériel. Sur celui-ci, l’iconographie a eu raison de moi et c’est dommage car je suis convaincue de son potentiel… De belles fêtes à vous également !

      J’aime

Commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s