Un Œil sur ROYAUTÉ VS RELIGION : RÉVOLUTION

Un jeu de Seiji Kanai et Hayato Kisaragi
Illustré par Noboru Sugiura
Edité par Igiari

🎂 14 ans
👨‍👩‍👧‍👦 2 joueurs
⌚ 30 min
🎲 Placement / Abstrait
🧠 Initiés

Qui, du leader de la Royauté ou de la Religion sera le plus influent ?
A votre tour de jeu, choisissez une de vos tuiles personnelles ou neutre, placez là sur le plateau central en direction de votre adversaire et appliquez son pouvoir sur les tuiles cibles que la tuile indique. Les tuiles permettent le plus souvent de retourner d’autres tuiles, d’en détruire, d’en bannir, ou d’en protéger. Lorsque le plateau contient 9 tuiles, la manche se termine. Le joueur ayant le plus de tuiles orientées en direction de son adversaire l’emporte. Une partie se joue en deux manches gagnantes.

👍 Les illustrations très singulières et superbes
👍 Des règles explicables en quelques secondes
👍 Des paramètres tous connus en début de partie
👍 Rapide et très dynamique
👍 Un vrai duel tactique
👍 Le renouvellement des parties par les tuiles neutres et les aménagements de règles
👍 Une mécanique très épurée
👍 Les variantes proposées
👍 Une iconographie très claire

🤔 La rejouabilité sur le long terme
🤔 L’impression qu’il est plus difficile de l’emporter en tant que premier joueur

👎 Un titre peu attirant
👎 Des sensations plutôt froides et répétitives

C’est avant tout le style très singulier des illustrations qui m’ont attiré vers ROYAUTÉ VS RELIGION : RÉVOLUTION. Et je dois avouer que je suis particulièrement fan du travail réalisé, d’une grande délicatesse. Cette finesse stylistique s’accompagne d’une pureté mécanique très intéressante. Les règles s’expliquent en deux minutes. Mais cette accessibilité ne veut pas dire que le jeu est simpliste, bien au contraire. Il faut plusieurs parties pour saisir les subtilités des opportunités à ne pas manquer. R VS R : R propose un véritable duel tactique. C’est un jeu d’échec moderne ou tous les coups sont calculables puisque l’ensemble des éléments sont connus des deux joueurs en début de partie. L’affrontement est rapide, et très dynamique. Les revanches s’enchainent avec plaisir même si les sensations sont plutôt froides comme dans la plupart des jeux abstraits. Et R VS R : R est absolument abstrait, de son titre peu évocateur, à sa mécanique de prise de position. Les choix sont importants, tant tout peut basculer très vite d’un côté comme de l’autre. R VS R : R propose un minimalisme absolu dans un jeu de « chats et de souris » abstrait, fin et convainquant même si se pose la question de la rejouabilité sur le long terme, et du déséquilibre du premier joueur rarement vainqueur dans l’ensemble des parties effectuées.



Commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s