Un Œil sur 1001 ÎLES

Carte d’Identité

2-5 joueurs

7 ans

30 min

Tuiles / Collection

Familial

Mai 2022

23 €

Auteurs : Antoine Bauza & Bruno Cathala
Illustrateur : Marie Cardouat
Éditeur : Ludonaute
Distributeur : Blackrock Games


Thématique ★★★☆☆
Esthétique ★★★★★
Complexité ★☆☆☆☆
Réflexion ★★★☆☆
Interactions ★★★★★
Rejouabilité ★★★★☆

Une description rapide

Incarnez les enfants de Sinbad et explorez les 1001 îles à la recherche du trésor de leur père !

En début de partie, trois piles de tuiles Iles sont formées selon leur ligne de positionnement sur les plateaux des joueurs ainsi qu’une pile de tuiles Rêve (objectifs). Une partie se joue en 16 tours de jeu composés de trois phases :
– Le premier joueur, la Vigie, choisit une des quatre piles et dévoile un nombre de tuiles égal au nombre de joueurs.
– La Vigie choisit une tuile parmi celles face visible et la positionne à gauche de son plateau personnel s’il s’agit d’une tuile Rêve, à droite sur la ligne correspondante à son type et adjacente à une autre tuile s’il s’agit d’une île. Enfin, il désigne le prochain joueur et ainsi de suite jusqu’à ce que tous les joueurs aient récupéré une tuile.
Attention, dès qu’un joueur possède trois Lampes Magiques dans son jeu, il doit retourner les deux premières acquises, pour faire apparaitre le Génie. Les éléments ainsi retournés ne seront plus pris en compte lors du décompte final.
– Le joueur ayant choisit la dernière tuile disponible devient la Vigie pour le deuxième tour de jeu.

Lorsque tous les joueurs ont constitué une île complète, composée de 16 tuiles, la partie prend fin. Le scoring final prend en compte :
– Les points octroyés par chaque tuile Rêve
– Un point par Palmier sur l’île
– 7 points pour chaque couple Œuf/Oiseau de l’île
– Le joueur possédant le plus de Brigands perd un point par Brigand qu’il possède
Le joueur ayant le plus de point à l’issue de ce décompte remporte la partie.

Oui ou Non

  • Les très belles illustrations de Marie Cardouat
  • L’univers 1001 nuits, toujours efficace et enchanteur
  • Des règles minimalistes
  • La mécanique ingénieuse de désignation du joueur suivant
  • Un jeu de collection asymétrique
  • Un vrai jeu « d’enfoiré » sous son air naïf et poétique
  • Un temps de jeu idéal
  • Une proposition universelle, plaisant au grand public comme aux plus joueurs
  • Les petits résidus de carton dépassant de chaque tuile
  • Prend toute son ampleur à partir de quatre joueurs

En Résumé

Elle était tant attendue cette réédition du PETIT PRINCE ! La voici enfin, déclinée sous un autre thème et nouvellement illustrée par la très talentueuse Marie Cardouat.

Pour ceux qui ont un train de retard, ou plutôt une planète, LE PETIT PRINCE est sorti en 2013. Les joueurs devaient construire une planète en choisissant une tuile à chaque tour de jeu et en indiquant le joueur suivant pour effectuer cette même tâche. Le décompte final était asymétrique et prenait en compte certains éléments de chaque planète constituée. Ainsi, un joueur pouvait gagner des points avec les moutons blancs alors qu’un autre s’obstinait à réunir le plus grand nombre de couchers de soleil.

On garde tout ou presque de la mécanique du PETIT PRINCE et on change le décor !

Dans 1001 îles, on garde tout ou presque de la mécanique et on change le décor ! Adieu donc la rondeur du tableau final ! Place à un rectangle parfait. Au revoir les moutons, étoiles, baobabs et j’en passe… Bonjour les serpents, palmiers et lampes magiques ! L’univers a peu d’importance finalement quand on perçoit la puissance du système de jeu. Cependant, il apparaît moins enchanteur et charmant que celui du titre initial même si les traits de l’illustratrice rappelle une douceur et une naïveté définitivement acquise.

Revenons à nos moutons… Pardon, à nos Baobabs transformés en lampes magiques. Dans le titre original, le troisième baobab présent sur une planète faisait retourner toutes les tuiles sur lesquelles ces arbres figuraient, ce qui pouvait s’avérer fortement pénalisant puisque tous les autres symboles étaient ainsi perdus. 1001 îles devient moins agressif en obligeant à retourner seulement les deux tuiles précédemment acquises. Cette « gentillesse » ne fait pas de ce nouvel opus un « bisounours » pour autant. Il conserve sa saveur « d’enfoirée » d’antan

En effet, sous ses airs enfantins, se cache un trésor de fourberie ! Les règles sont excessivement simples, ce qui justifie d’ailleurs l’allure très familiale des illustrations. Mais elles peuvent vous semer une belle pagaille dans la famille en moins de trente secondes. Comment ? Très facile, il suffit de choisir une tuile convoitée et de désigner le futur joueur pour prendre une de celles qu’il reste et qui ne l’arrange pas vraiment, voire même qui lui fait perdre quelques points. 1001 îles est malin comme un singe ! Et c’est d’ailleurs ce qui le rend universel, aussi intéressant à jouer avec mamie Jacqueline qu’avec son pote barbu Jean François.

D’autres petites choses font leur apparition comme les points de Palmiers, les couples « Oiseau-Oeuf » ou l’agencement des tuiles entre elles rentrant en compte pour la réalisation de certains objectifs. Ce sont clairement des petits ajustements tant le jeu est fort de son format rapide, de sa mécanique ingénieuse et de sa prise en main immédiate.

Tout est ostensiblement organisé pour que les joueurs se frittent avec classe et délicatesse.

1001 ÎLES est un incontournable familial, tout comme l’était LE PETIT PRINCE. Et plus il y a de mauvais joueurs, qui plus est rancuniers, autour de la table, plus c’est savoureux ! Les interactions frontales font que l’on joue à la fois pour soi et contre les autres en permanence… Tout est ostensiblement organisé pour que les joueurs se frittent avec classe et délicatesse. Certes, des jeux de tuiles, il en existe des caisses et des jeux de collection également. Mais celui là à ce petit truc en plus, ce supplément d’âme taquin et malicieux qui fait frétiller les narines ludiques.

Au Final

Incontournable ! ★★★★✯

Une réédition sublime d’un jeu malin et espiègle !


D’autres Articles sur ce jeu



Commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s