Un Œil sur HONEY BUZZ

Carte d’Identité

1-4 joueurs

10 ans

90 min

Pose d’ouvriers / Tuiles

Amateurs

Avril 2022

42 €

Auteur : Paul Salomon
Illustrateur : Anne Heidsieck
Éditeur : Lucky Duck Games
Distributeur : Neo Ludis


Thématique ★★★☆☆
Esthétique ★★★★★
Complexité ★★★☆☆
Réflexion ★★★★☆
Interactions ★★★☆☆
Rejouabilité ★★★☆☆

Une description rapide

Aidez sa Majesté la Reine à gérer efficacement sa ruche et ses abeilles ouvrières !

Une partie est une succession de tours de jeu durant lesquels le joueur actif effectue une des deux actions possibles :
– Prendre une tuile. Le joueur actif positionne une ou plusieurs de ses abeilles ouvrières (appelées « Beeples ») sur l’un des six emplacements du plateau Ruche. Si cet emplacement contient déjà des abeilles, il doit en positionner un nombre strictement supérieur que le groupe le plus représenté. Il récupère ensuite la tuile correspondant à l’emplacement choisi et la positionne dans sa ruche en veillant à faire correspondre au moins un bord jaune avec une autre tuile déjà placée. Si ce placement crée une case vide complètement entourée de tuiles, appelée alvéole, alors le joueur active toutes les icônes d’action des cases adjacentes à cette alvéole. Il est ainsi possible de :
° Butiner : déplacer son jeton Butinage d’une ou plusieurs cases (en payant des pièces) orthogonalement afin de récupérer la tuile Nectar d’arrivée et la positionner sur une alvéole vide de sa ruche correspondant à son type (couleurs des bords correspondantes). Les cases vides permettent d’obtenir du Pollen.
° Produire : placer son jeton éventail sur n’importe quelle case de sa ruche pour produire du miel sur les tuiles Nectars vides adjacentes à cette case.
° Marché : vendre du Miel ou du Pollen selon son cours actuel pour récupérer de l’argent ou exécuter une Commande en livrant le miel et le pollen demandés. La vente fait baisser le cours de la ressource vendue d’une case.
° Nouvelle abeille : déplacer une nouvelle abeille vers le couvain. Elle sera récupérée lors de la prochaine action de rappel des ouvrières.
° Décret : effectuer n’importe laquelle des cinq autres actions de ruche.
° Comptabilité : gagner cinq pièces.
– Rappeler ses ouvrières. Le joueur actif récupère toutes ces ouvrières et peut éventuellement effectuer un déplacement avec son jeton butinage.

La fin de partie se déclenche lorsqu’une des conditions suivantes se remplie :
– Les valeurs marchandes de quatre ressources sont au plus bas
– Deux piles de cartes Commande sont vidées
Le décompte final pour déterminer le vainqueur prend en compte :
– Les pièces accumulées
– Le miel et le pollen restant (un point chacun)
– Les points des Concours de la Reine (Objectifs de partie) réalisés
– Les points des Commandes exécutées.

Oui ou Non

  • Une édition plus que parfaite
  • Un thème original, plaisant et apaisant
  • Des règles accessibles
  • Le système de majorité pour se rendre sur un lieu
  • L’anticipation obligatoire des actions futures et de leurs combinaisons à prévoir
  • L’agencement casse-tête de sa ruche
  • L’activation des tuiles par la création d’alvéoles
  • Fonctionne sans distinction de 2 à 4 joueurs
  • Le décalage entre l’illustration de couverture et la réalité du jeu
  • Une lisibilité difficile
  • Des sensations solitaires malgré les interactions
  • Des blocages possibles induisant un manque de liberté stratégique
  • Le rythme saccadé conséquence de tours parfois éclairs et parfois longuets

En Résumé

On ne peut qu’être attiré par l’univers bucolique et mignon d’HONEY BUZZ. Le contraire affirmerait un caractère complètement insensible à la qualité éditoriale et plus globalement aux illustrations… Ou bien, et c’est une possibilité, le miel et les abeilles, ce n’est pas vraiment votre truc…

Moi, si ! Enfin, je parle du thème hein, pas d’un feuilleton usagé… Cela faisait des mois que je bavais d’impatience devant autant de poésie éditoriale sans trop savoir, d’ailleurs, ce qui se cachait derrière le thème et toute cette beauté. La mécanique devenait presque anecdotique tant la direction artistique prenait une place considérable. Il faut le dire, c’est sublime ! Mentions spéciales pour les « Beeples » et la matière à la fois dure et molle des jetons Miel. Tout est absolument délicieux. On a même envie de les manger ! Seul bémol… C’est très chargé ! Que ce soit le plateau accueillant les tuiles ou le rendu de notre ruche… Il faut avoir de bons yeux pour y voir clair. Entre esthétique et lisibilité, le choix a été ici clairement tranché.

Parlons un peu de la mécanique, même si à première vue, ce n’est pas elle qui est mise en avant. Et pourtant ! Première surprise, il s’agit bien d’un jeu de pose d’ouvrières, à proprement parlé. Six lieux pour récupérer six tuiles aux effets différents une fois activées. On retrouve le système très agréable de surenchère sur le nombre d’ouvriers à placer pour avoir l’autorisation de profiter d’un lieu, proposé notamment dans GUEULES NOIRES. L’activation se fait lorsque une alvéole est créée. Tiens, c’est plutôt innovant ce truc ! Du coup, les joueurs vont récupérer des tuiles pour les activer dans le futur, ce qui induit anticipation. De plus, comme toutes les actions adjacentes à l’alvéole seront effectuées dans l’ordre choisi par le joueur actif, de belles combinaisons auront lieux.

HONEY BUZZ est assez loin du jeu enfantin et naïf prévu.

De ce fait, HONEY BUZZ est assez loin du jeu enfantin et naïf prévu. Il est question d’agencement plutôt casse tête de sa ruche, de prévision d’actions futures et d’organisation d’actions entre elles pour rendre son tour de jeu le plus optimal possible. Le défi est bien plus relevé qu’il en avait l’air au départ, alors que les règles restent tout de même accessibles.

Si en plus de tout ça, on rajoute un petit marché fluctuant permettant de vendre du miel et du Pollen de moins en moins cher, des récupérations obligatoirement anticipées de nectars, des courses aux objectifs à court et long termes, on obtient un jeu de gestion complet, presque immersif.

Je dis presque parce que malgré le vocabulaire et l’esthétisme, on oublie rapidement le thème des différents éléments. Aussi, malgré des interactions bien présentes, les joueurs ont le nez franchement tourné vers l’avenir de leur ruche. Ainsi, HONEY BUZZ penche souvent vers un casse tête solitaire abstrait pouvant devenir quelque peu répétitif. Et chose étrange, certains tours de jeu durent une seconde quand d’autres s’éternisent dans l’activation des tuiles. Ce rythme saccadé n’aide pas franchement les joueurs à rester focus.

Autre point un peu étrange, c’est l’incapacité de répondre à certains objectifs (commandes) si les joueurs ne possèdent pas dans leur ruche les nectars adéquats. Alors, certes, on peut toujours faire des points en vendant le miel, mais on a clairement l’impression d’être piégé et complètement hors jeu. Ceci induit donc d’aller rechercher un nectar de chaque sorte, ce qui diminue grandement la liberté de choix des joueurs.

HONEY BUZZ est un mélange d’idées mécaniques ayant toutes fait leurs preuves.

HONEY BUZZ est un mélange d’idées mécaniques ayant toutes fait leurs preuves. Le tout fonctionne plutôt harmonieusement dans un monde « Feel Good » et apaisant. Le contraste entre l’unique action de son tour de jeu et les nombreuses opportunités à saisir aurait pu lui permettre d’être un candidat idéal dans la nouvelle catégorie Initiée de l’As d’Or, mais le jeu tombe un peu à plat, sans doute par un manque global d’originalité.

Au Final

Attachant !
★★★☆☆

Un mélange de genres mignon, efficace et plus complexe qu’en apparence, tombant quelque peu à plat.


D’autres Articles sur ce jeu



Commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s