Un Œil sur LOCO MOMO

Carte d’Identité

1-4 joueurs

8 ans

30 min

Tuiles / Placements / Collection

Familial

Février 2022

23 €

Auteur : Lenny Liu & Leon Liu
Illustrateur : Aisha Lee
Éditeur : Blam !
Distributeur : Blackrock Games


Thématique
Esthétique
Complexité
Réflexion
Interactions
Rejouabilité

★★☆☆☆
★★☆☆☆
★★☆☆☆
★★★☆☆
★★★☆☆
★★★★☆

Une description rapide

Prenez le plus beau cliché des animaux de la forêt de Loco Momo !

Une partie se déroule en six manches durant lesquelles les joueurs alternent leurs tours de jeu découpés en deux phases :
– Récupérer un ou plusieurs jetons Animaux. Le joueur actif choisit un jeton animal et le déplace selon ses contraintes spécifiques. Il récupère tous les jetons de même couleur sur le lieu d’arrivée.
– Placer les jetons Animaux récupérés sur le plateau personnel. Chaque jeton doit être positionné sur un des emplacements les plus à gauche de n’importe quelle ligne.

La partie s’achève après le sixième tour de chaque joueur. Le décompte final tient compte du positionnement de chaque jeton Animal sur le plateau personnel des joueurs. Ainsi, la première ligne permet de gagner des points avec des animaux de même type alors que la deuxième réclame des animaux différents. La troisième, quatrième et cinquième ligne demandent d’effectuer des paires (ou Brelans) d’animaux de même type. Enfin, les lignes et les colonnes accueillant des tuiles de même couleur octroient un bonus de points. Le joueur avec le plus de points de victoire remporte la partie.

Oui ou Non

  • En parfaite cohérence avec la lignée éditoriale de Blam! (thème, format, public cible…)
  • Une atmosphère apaisante autour de la table
  • Une mécanique très simple à appréhender
  • Un casse tête réclamant des choix tactiques intéressants
  • Véritablement addictif
  • Des parties rapides, aux tours de jeu dynamiques et fluides
  • Une belle courbe de progression basée sur l’observation des tableaux adverses et donc la gestion des interactions
  • Un casse tête léger d’optimisation
  • Fonctionne parfaitement quelque soit le nombre de joueurs
  • Les deux extensions incluses permettant de varier légèrement les parties
  • Des illustrations sombres quelque peu éloignées de la sympathie de la thématique
  • Des tuiles très petites et une place perdue sur les plateaux joueurs nuisant à la lisibilité
  • Un manque global d’originalité
  • La présence d’un hasard pouvant parfois faire la différence

En Résumé

Avec LOCO MOMO, Blam ! peut se vanter d’être toujours aussi droit dans ses bottes ! En effet, le titre est dans la parfaite lignée de ce que sait faire de mieux l’éditeur, à savoir des jeux tout public malins, efficaces et toujours aussi mignons. Dans cette idée, il succède ainsi à Celestia, Chakra ou encore Imagicien.

Ces jeux possèdent tous le paradoxe d’apparaitre très enfantins alors qu’ils mettent en scène de véritable défis, bien plus taquins et tactiques qu’ils en ont l’air. LOCO MOMO en est le parfait exemple. La photo d’animaux demandée aux joueurs va très vite ressembler à un casse tête d’optimisation pur et dur dans lequel chaque coup compte tant la partie est courte et le résultat ne vas pas se jouer à grand chose.

Un faux air d’Azul et de Draftozaurus coule dans ses veines.

Certes, la mécanique n’a pas grand chose d’originale. Un faux air d’Azul et de Draftozaurus coule dans ses veines… Il s’agit de collecter des animaux par couleur selon un type de déplacement singulier pour chacun d’entre eux. La « récolte » se matérialise ensuite sur un plateau personnel représentant une scène photographique bien ordonnée, selon des critères précis. Le « pitch » n’est pas des plus attrayant. Mais l’expérience va se révéler très agréable. Les choix cornéliens sont portés par un système de jeu simple et des règles très accessibles. Pourtant, rien apparait facile ni simpliste.

Il présente une immédiateté et une humilité qui pourrait bien l’amener à un succès populaire mérité.

Les tours de jeu très dynamiques, la grande fluidité et le temps de jeu rapide permettent d’enchainer les parties. LOCO MOMO s’avère véritablement addictif. Pourtant le matériel aurait de quoi refroidir. Le jeu est bien moins inspiré esthétiquement que ces joyeux camarades cités en début d’article. Les tuiles sont très petites et difficiles à manipuler. Le plateau principal s’avère peu attrayant, tout comme les plateaux personnels sombres et sommaires. Clairement, le titre manque de luminosité, ce qui apparait d’autant plus dommage quand on traite thématiquement de la photographie. La place perdue sur chaque plateau aurait sans doute permis d’augmenter légèrement la taille des tuiles et ainsi d’améliorer la lisibilité globale des éléments.

Ce matériel vient malheureusement ternir les interactions, déjà réduites aux choix du jeton Animal à déplacer en début de tour. Les sensations sont en effet plutôt solitaires et le manque d’évidence dans la lisibilité accentue cette façon de jouer le nez dans son objectif.

Le hasard de la pioche des tuiles peut également faire la différence parfois. Mais attention, rien de méchant ni de rédhibitoire dans la mesure où le jeu se veut léger, familial et suscite de nombreuses revanches. LOCO MOMO, malgré ses petits défauts éditoriaux, se veut tout de même extrêmement plaisant. La facilité de sa mécanique s’oppose à des choix tactiques permanents. Il présente une immédiateté et une humilité qui pourrait bien l’amener à un succès populaire mérité.

Au Final

Déjà un classique ★★★✯☆

Un casse tête opportuniste simple mais rigoureux !


D’autres Articles sur ce jeu



Commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s