Un Œil sur DRAFTOSAURUS + MARINA et AERIAL SHOW (Extensions 1 et 2)

Carte d’Identité

2 – 5 joueurs

8 ans

30 min

Draft / Placement

Familial / Familial

45 € (l’ensemble)

Auteurs : Antoine Bauza, Ludovic Maublanc, Corentin Lebrat et Théo Riviere
Illustrateur : Jiahui Eva Gao
Éditeur : Ankama
Distributeur : Blackrock Games


Février 2019 / Janvier 2021


Une description rapide

Organisez au mieux votre Zoo de Dinosaures !

Une partie se déroule en deux manches. Au début de chaque manche, les joueurs piochent six dinosaures du sac opaque et les conservent secrètement dans leurs mains. Les deux manches sont composées de six tours de jeu comprenant trois phases :
– Le joueur possédant le dé « Contraintes » le lance
– Simultanément, les joueurs choisissent un dinosaure de leur main et le révèlent au même moment. Ils doivent alors le positionner dans un enclos de leur zoo en respectant la contrainte du dé lancé (sauf pour le joueur qui a lancé le dé !). Un joueur a toujours la possibilité de placer un dinosaure dans la rivière.
– Les joueurs passent les dinosaures restants à leur voisin de gauche.
A la fin des deux manches, chaque joueur compte exactement 12 dinosaures dans son zoo.

La partie prend fin à l’issue de la seconde manche. Chaque enclos rapportent alors des points de victoire de manières différentes selon les dinosaures présents. Il faut ajouter un point supplémentaire par dinosaure présent dans la rivière et par enclos contenant un T.Rex.

Extension Marina
Des Plésiosaures sont ajoutés au jeu de base en plus d’un plateau venant poursuivre la rivière au sud du plateau de jeu. Les Plésiosaures sont placés obligatoirement dans la rivière sans tenir compte du dé de « Contraintes ». Ils vont pouvoir se déplacer et franchir les « ponts » au fur et à mesure que certains dinosaures (affichés sur les « ponts ») apparaissent dans le Zoo du joueur. A la fin de la partie, les Plésiosaures rapportent des points en fonction de la portion de la rivière sur laquelle il se trouve.

Extension Aerial Show
Des Ptérodactyles sont ajoutés au jeu de base en plus du plateau venant poursuivre la rivière au nord du plateau de jeu. Les Ptérodactyles ne peuvent être placés que dans les montagnes du nouveau plateau sans tenir compte du dé de « Contraintes » . Le premier doit être placé sur la première montagne et permet de placer le suivant sur la seconde reliée par un pont et ainsi de suite… Lorsque un Ptérodactyle est placé, il déclenche un effet « bonus » soit immédiat, soit dans le décompte final.

Oui ou Non

  • Le style graphique coloré, très « dessin animé » collant parfaitement au public cible
  • Une thématique fun que j’affectionne et très bien concrétisée
  • Le nom du jeu brillamment évocateur
  • La mécanique épurée d’initiation au « Draft » de « Meeples » dinosaures
  • Les dinosaures trop « mignons » et le plaisir de les manipuler
  • Des règles expliquées en une minute « chrono »
  • Un jeu sans prétention et très efficace, réunissant toute la famille
  • Des parties très rapides et des tours d’une fluidité extrême
  • Les deux côtés de chaque plateau permettant un peu plus de variété
  • Les différentes manières de « scorer » dans les différents enclos
  • Des choix légers mais malins et tactiques à effectuer
  • Une sensation de fraicheur sans pour autant être très original
  • L’obligation de « surveiller » les zoos des adversaires
  • Des scores de fin de partie très serrés
  • Le dé de « Contraintes » nous obligeant à quelques sacrifices
  • Les ajouts des extensions permettant des choix un peu plus poussés et augmentant les possibilités sans complexifier ni alourdir le jeu
  • Les interactions entre dinosaures renforcée dans la mécanique des extensions
  • La possibilité de rajouter indépendamment les extensions ou de les associer entre elles
  • La manipulation des dinosaures dans une main très peu pratique et impossible si l’on veut garder un « draft » caché efficace
  • La frustration qu’il n’y ait que deux petites manches
  • Un matériel pour « mini-pouces » (sac trop petit, plateau dans lequel les dinosaures se bousculent…)
  • Une mécanique générale très classique
  • Les raccords esthétiques imprécis des extensions

En Résumé

J’ai découvert DRAFTOSAURUS au Festival des Jeux de Cannes 2019 et ce fut un coup de cœur immédiat. Je suis d’ailleurs repartie avec sous le bras, séduite par son efficacité et sa simplicité, moi qui pourtant habituellement n’aime pas particulièrement la mécanique de « Draft » et suis attirée davantage par les jeux souvent plus profonds ou complexes. Le thème a beaucoup joué dans la séduction, tout comme son matériel, bien trop mignon pour ne pas complètement craquer. « Drafter » des « meeples » en forme de dinosaures pour les placer dans notre Zoo en moins d’une minute d’explications et de quinze minutes de jeu, il faut bien avouer que l’idée, sans être vraiment originale, est canon ! Les tours de jeu s’enchainent avec une fluidité et un dynamisme vraiment très agréable. DRAFTOSAURUS fait surtout partie de ces jeux « plusieurs lectures » permettant de jouer de manière légère et insouciante ou de faire des choix plus tactiques en observant les actions adverses et en mémorisant les contenus des « mains » de dinosaures qui nous passent sous le nez. Des mains qui d’ailleurs seront remplacées rapidement par des gobelets si l’on veut garder un minimum de confidentialité dans les dinosaures qui nous arrivent. La manipulation est difficile voire impossible pour des enfants, qui pourtant semble être la principale cible accompagnés de leurs parents qui prendront part avec beaucoup de plaisir aux différentes parties. En effet DRAFTOSAURUS est extrêmement bien pensé pour réunir autour de la table les familles entières. Les parties sont courtes, dynamiques donnant souvent des résultats tendus et proposant une sensation de fraicheur par une mécanique d’initiation au « draft » épurée et maligne. Les nombreuses façons de « scorer » dans les enclos orientent les choix des joueurs, et occupent toutes leurs pensées, tout comme la contrainte imposée par le lancer de dé. Et même si sa mécanique de « draft » laisserait à penser qu’il s’adresse à des joueurs aguerris, DRAFTAUSORUS est avant tout et sans prétention un jeu familial d’une efficacité redoutable. Il faut le considérer pour ce qu’il est et non pour ce que les joueurs « experts » auraient désiré de lui, à en lire certaines critiques négatives. Cela dit, les deux extensions venant s’ajouter dernièrement au jeu de base, lui donne une consistance un peu plus marquée en ajoutant des possibilités tactiques intéressantes, et permettant ainsi des choix plus déterminants et exigeants. En effet, que ce soit par les « Bonus » débloqués des « Ptérodactyles » ou dans l’avancée des « Plésiosaures » dans la rivière, les joueurs auront davantage intérêt à considérer leur Zoo comme un tout, dans lequel certains enclos et dinosaures interagissent avec d’autres, pour au final obtenir des points de victoire supplémentaires. Le choix des dinosaures devient donc encore plus dépendant de la présence d’autres dans certains enclos. Ainsi, l’opportunisme toujours présent, s’oriente doucement vers une stratégie légère sur le long terme plus consciente. De plus, la rejouabilité légèrement étriquée du jeu de base, est assurée ici par la possibilité de jouer sur les rectos et versos des trois plateaux et de les associer entre eux différemment à chaque partie. DRAFTOSAURUS est un excellent jeu et ses extensions viennent renforcer ses très agréables sensations , varier les plaisirs, et apporter des choix plus délicats tout en conservant l’essentiel, c’est à dire sa grande accessibilité et son « fun ».


D’autres Articles sur ce jeu



Commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s