CLASH OF DECK

Carte d’Identité

1 – 4 joueurs

8 ans

30 min

Cartes

Familial

25 € (Boîte de base)
40 € (Édition Deluxe)

Auteur : Léandre Proust
Illustrateur : Studio Rexard
Éditeur : Grammes Edition
Distributeur : Grammes Edition



Une description rapide

Affrontez les Seigneurs-Sorciers de l’Archipel d’Erret pour vous emparer de leurs terres !

En début de partie, chaque joueur reçoit une carte « Tour de Guet / Château-fort » et la positionne tout à gauche de sa main de carte. Les huit autres cartes composant sa main sont choisies par un système de « draft » alternatif parmi l’ensemble des nombreuses cartes du jeu. Les zones de jeu (« royaumes ») des joueurs sont séparées par deux cartes « pont ».
A tour de rôle, chaque joueur effectue son tour de jeu. Un tour de jeu se compose de trois phases :
– Régénération du Mana : Le joueur gagne autant de Mana qu’il possède de cartes en main
– Invocation : Le joueur peut dépenser du Mana pour jouer des cartes de sa main parmi les quatre les plus à gauche (sauf la « Tour de Guet / Château-fort »). Le cout d’une carte est indiqué sur celle-ci. Le joueur choisit dans quelle ligne (en face de quel pont) il positionne les cartes jouées, toujours derrière les autres unités déjà en jeu.
– Assaut : Chaque unité que contrôle le joueur (hormis celles venant d’arriver en jeu) inflige sa valeur d’attaque à une unité adverse. Les attaques ont lieu dans un ordre précis, d’abord la ligne du haut et les cartes les plus éloignées du pont. Lorsqu’une unité adverse subit autant de dégâts ou plus que la valeur de ses points de vie, elle est détruite et retourne à l’extrémité droite de la main de son propriétaire. Les unités sont alors décalées en direction du pont pour combler l’espace libre. Lors d’un Assaut, s’il n’y a pas d’unité adverse qui peut être attaquée, alors la « Tour de Guet » ou le « Château-fort » sont décalés d’autant d’emplacement vers la droite de la main du joueur que de dégâts infligés. Quand la « Tour de Guet » atteint l’extrémité droite, elle est retournée en « Château-fort » et replacée à l’extrémité gauche de la main du joueur. De plus, les unités possèdent des capacités activables lorsqu’elles sont en jeu.

La partie s’achève dès qu’une carte « Château-fort » atteint l’extrémité droite de la main d’un joueur. Son adversaire est déclaré vainqueur.

Oui ou Non

  • Les illustrations des cartes très réussies
  • Les modes de jeux nombreux et variés (coopératif, compétitif, duel, 2 contre 2, solo, « legacy », multi-joueurs)
  • Des règles simples pour une prise en main immédiate
  • Une excellente rejouabilité
  • Une mise en place très rapide
  • Le « draft » des cartes comme mécanique d’asymétrie de départ
  • Les capacités spécifiques de chaque carte induisent une grande variété stratégique selon les parties
  • Le système ingénieux pour visualiser le déroulement de la partie par le décalage de la carte « Tour de Guet » ou « Château-fort » dans sa main
  • Des tours de jeu très fluides
  • La subtilité de restreindre ses possibilités de poses de cartes futures selon le nombre déjà jouées et selon leur position en main
  • Les tentatives de combinaisons des cartes posées entre elles
  • Un jeu de programmation efficace
  • Des parties courtes
  • Un format facilement transportable et jouable un peu partout
  • Le minimalisme général proposé (règles, matériel…)
  • Réclame un certain nombre de parties pour percevoir l’ensemble des stratégies possibles et les subtilités des combinaisons
  • Une thématique « prétexte »

En Résumé

J’ai eu la chance de pouvoir m’essayer à CLASH OF DECK sur une version « à découper soi même » plutôt surprenante et originale. Étant donné la qualité de ce que proposait déjà GRAMMES ÉDITION lors de cette « mise en bouche », je ne suis pas surprise de voir apparaitre sur « Kickstarter » une version finalisée et plus »concrète » de ce qu’était déjà un jeu très abouti et réussi. CLASH OF DECK est un jeu de cartes évolutif, très accessible, au matériel et mécanismes épurés, laissant pleinement les joueurs se focaliser sur les stratégies à mener et le plaisir de jeu. Car CLASH OF DECK est véritablement ludique dans tous les sens du terme. Déjà, les illustrations des cartes nous transportent dans un univers « gentiment monstrueux » avec un style « bande-dessinée » très agréable. Ensuite, la mise en place ne prend que quelques secondes, mais déjà, les joueurs sont plongés dans des choix tactiques à la fois importants et légers par un « draft » de cartes, venant lancer les hostilités plutôt « bon-enfant ». Enfin, le système de pose de carte est frustrant mais très malin, contraignant les joueurs dans leurs plans mais aussi dans leurs futures capacités d’action. Mais, l’élément le plus ingénieux vient certainement de la visibilité du cours des parties par le déplacement progressif de la carte « Tour de Guet » ou « Château-fort » dans les mains des joueurs. Un détail, me direz vous, oui mais… Un détail qui fait toute la différente et fait monter la tension et la pression d’un cran à chaque « encaissement de coup ». C’est dans ces différents éléments que CLASH OF DECK arrive à se démarquer, par son coté fun, là où un certain nombre de jeux de cette catégorie peuvent devenir très calculatoires et laborieux. Mais le jeu n’est pas si simple pour autant, il demandera quelques parties pour se familiariser avec les capacités des nombreuses cartes pour pouvoir mieux appréhender les programmations nécessaires à effectuer. D’ailleurs, CLASH OF DECK, en proposant un nombre de cartes impressionnant prendra des allures très variées d’une partie à l’autre. Et les multiples modes de jeu viennent renforcer une rejouabilité déjà très forte. Je ne suis pas une grande adepte des jeux de combinaisons de cartes en général, mais celui-ci m’a séduite par sa grande fluidité et sa spontanéité, sans qu’il ne délaisse une profondeur de jeu très équilibrée et sans aucun hasard. L’asymétrie de départ est tout aussi enthousiasmante tout comme son minimalisme mécanique et matériel. CLASH OF DECK est un excellent jeu de cartes aux combinaisons subtiles et plaisantes quelque soit le public autour de la table.


La campagne « Kickstarter » de CLASH OF DECK est en cours, et se poursuit jusqu’au 05 mars 2021.
Deux formats du jeu sont proposés, « basique » et « deluxe ».
Plus d’informations sur la page de la Campagne : CLASH OF DECK


D’autres Articles sur ce jeu



Commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s