Un Œil sur PREHISTORIES

Carte d’Identité

2 – 5 joueurs

8 ans

45 min

Enchères / Tuiles / Course aux Objectifs

Familial

25 €

Auteurs : Alexandre Emerit et Benoit Turpin
Illustrateur : Camille Chaussy
Éditeur : The Flying Games
Distributeur : Blackrock Games


Décembre 2020



Une description rapide

Incarnez une tribu nomade Préhistorique ! Partez à la chasse et peignez vos exploits dans votre grotte.

Au début de chaque tour de jeu, des tuiles « Animal » sont positionnées sur le plateau central. Elles sont de différentes tailles et représentent des animaux différents.
Simultannément, les joueurs vont choisir des cartes « chasseurs » de leur main, qu’ils révèlent en même temps. Le joueur avec le total le plus faible gagne l’initiative et part chasser en premier. Chaque joueur partira donc à la chasse dans l’ordre décroissant des cartes misées. La chasse consiste à choisir des tuiles en assignant un ou plusieurs chasseurs à une ou plusieurs zones de chasse. Chaque zone est caractérisée par deux valeurs de chasse : une valeur sans blessure, et une avec blessure. Les chasseurs, assignés à la zone, selon la valeur qu’ils représentent, reviennent soit intacts de la chasse, soit blessés. En conséquence, le joueur ne piochera pas le même nombre de cartes à la fin de sa phase de chasse. Ensuite, les joueurs doivent positionner dans leur grotte préhistorique les tuiles récupérées, représentant ainsi les peintures de leurs exploits. Les animaux doivent toujours être dans le bon sens et adjacents à une autre tuile « animal ». Si en peignant la grotte, un joueur réalise un ou plusieurs objectifs permanents du plateau de jeu, il place un de ses jetons « Totem » sur chaque objectif réalisé. S’il réalise un ou plusieurs objectifs des cartes « objectifs », le joueur positionne un nombre de jetons ‘Totem » indiqué sur la carte, selon s’il est le premier à le réaliser ou non.

Le premier joueur à placer l’ensemble de ses jetons « Totem » remporte la partie immédiatement.

Oui ou Non

  • La tendre délicatesse des illustrations, superbes, de Camille Chaussy
  • Un matériel très beau et agréable
  • L’association d’enchères, de placement de tuiles et de course aux objectifs donnant un jeu très complet
  • Une tension importante sur les choix à effectuer, conséquence de la course aux objectifs
  • Des parties de moins de 60 minutes
  • Un jeu extrêmement fluide et dynamique
  • Les combinaisons différentes des cartes « objectifs » pour une bonne rejouabilité
  • La part de « guessing » sur ce que peuvent tenter de faire les adversaires
  • Une thématique très bien concrétisée
  • Des interactions importantes et intelligentes, portant principalement sur l’initiative de chasse et la réalisation des objectifs
  • La combinaisons de moments très interactifs et d’un passage plus « solitaire » dans la peinture de la grotte
  • Les règles de pose des tuiles contraignantes et obligeant à une bonne vision dans l’espace
  • Des règles de jeu très accessibles
  • Une victoire qui se joue très souvent dans un « mouchoir de poche »
  • Prend encore plus d’envergure à partir de 4 joueurs
  • La frustration de la rapidité des parties. Tout peut aller très vite !
  • Quelques objectifs supplémentaires n’auraient pas été de refus

En Résumé

J’avais eu la chance de « goûter » à PREHISTORIES lors du dernier Festival des Jeux de Vichy avec beaucoup d’enthousiasme et de plaisir. Ma première impression se confirme aujourd’hui tant je trouve ce jeu complet, malicieux et qui plus est superbe ! Commençons par les illustrations à la fois tendres et délicates de Camille Chaussy pour finalement évoquer un monde de « Brutes » épaisses dont la survie passe par une chasse sauvage et l’épanouissement par la démonstration de leurs exploits. Le travail esthétique est vraiment très chouette, et retranscrit parfaitement la thématique, tout en s’adressant avec intelligence au public cible familial et en évoquant du bout des doigts l’association d’une mécanique à la fois « virile » et « brut de décoffrage » à quelque chose de plus « sensible » et « culturel ». En effet, les tours de jeu de PREHISTORIES se composent de deux parties directement liées entre elles mais très différentes en termes de sensations de jeu. Si les débuts de manche sont très interactifs et relativement agités, entre « enchères », « bluff » et « guessing », la seconde partie est plus « solitaire » et « réflexive », bien que celle-ci ait été obligatoirement anticipée lors de la première phase. On passe alors de moments de fierté ou de frustration, d’avoir obtenu exactement la tuile recherchée ou les quelques miettes restantes, à un essai d’optimisation de son plateau personnel, à la recherche de réalisation d’objectifs le plus rapidement possible. Cette association d’un presque « mini-party-game » au sein même d’un jeu de course aux objectifs demandant anticipation tactique et réflexion stratégique légère est jouissive. L’ambiance enjouée autour de la table est conséquente de ces successions de phases dynamiques, joviales mais ne manquant jamais d’intérêt. Tout apparaît très doux et agréable alors même que la lutte pour obtenir la tuile convoitée est féroce. Les contraintes de poses de tuiles sont fortes et obligent les joueurs à prendre des décisions d’une grande justesse, en mesurant la prise de risque d’éventuellement passer à côté de la tuile convoitée, de revenir avec des blessures pénalisantes, et finalement de réussir ou pas l’objectif visé. Car c’est bien l’ordre d’initiative, primordial et au cœur du jeu, qui fera sans doute la différence dans des parties rapides, très tendues et dont le résultat s’avère très souvent serré. Il faut faire des choix malins entre s’assurer le gain de tuiles plutôt « rudimentaires » ou tenter d’obtenir une ou plusieurs tuiles très intéressantes quitte à repartir « bredouille ». PREHISTORIES, de part sa grande accessibilité et son dynamisme, l’ambiance conviviale qu’il crée, et les choix tactiques intéressants et tendus qu’il propose au sein d’une mécanique riche et simple à la fois, se positionne comme un jeu familial redoutable. Il s’inscrit dans la lignée des excellents déjà existants GRANDBOIS ou MOSKITO SHOW du même éditeur, qui décidément nous habitue à des jeux intelligents et subtils, mettant en scène toujours harmonieusement et élégamment un des mondes « Animal « . PREHISTORIES a pour le moment ma préférence, en attendant le suivant !


D’autres Articles sur ce jeu



Commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s